pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 Elle a de la chance que je fasse cet effort pour elle ~ || ft. Calypso Crowle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité
(Invité)



Jeu 13 Avr - 9:08

détails
Cette chanceuse ~
Ma favorite
ft. Calypso
Ʃkaemp はは ™

Spencer sortit assez rapidement de son cabinet après sa première consultation de la matinée. Il avait avec lui le dossier de sa patiente préférée, et il fermait le cabinet pour quelques heures, du mois jusqu’en début d’après-midi. Comme il ne savait jamais combien de temps duraient les séances, il préférait prendre le reste de sa matinée pour s’occuper de son cas. Et bien évidemment, il fallait que se soit lui qui se déplace à son domicile car soit disant elle était aveugle alors elle ne pouvait pas se déplacer aussi loin toute seule. A cette idée il soupira. Il savait bien évidemment que c’était pour la simple raison qu’elle ne voulait pas bouger ses fesses pour lui. Enfin qu’importe, elle le rémunérait pour le déplacement alors il ne lui en voulait pas vraiment.

« C’est pas vrai, j’ai encore oublié mes clés de voiture dans mon bureau… » Soupira-t-il en faisant demi-tour pour retourner les chercher.

Deux minutes plus tard, le temps de faire l’aller-retour, il était au volant de sa voiture, se rendant vers la forêt, là où se situait le grand manoir de Mademoiselle Crowle. Ce manoir lui rappelait en quelque sorte celui où il avait grandi. Il était bien-sûr plus petit puisqu’elle vivait seule, mais il y ressemblait. Cette pensée ne lui déplut pas vraiment, il y vivait toujours après tout. Et même s'il était presque comme seul là-bas, ça ne le dérangeait plus comme lorsqu'il était jeune.

Enfin bref. Il se gara devant le portail et descendit de sa voiture pour enfin pénétrer dans la propriété. Point commun avec son chez-lui ? Ça respirait le luxe. Dommage qu’elle ne puisse voir la beauté des lieux. Il aurait ri s'il n’avait pas été sérieux. Se rendant enfin dans le petit salon où ils avaient l’habitude de se voir, Spencer constata la mauvaise humeur de sa patiente, Calypso, mais également les morceaux de porcelaine sur le sol. Il lui avait suffit de remonter un peu dans le passé pour voir qu’elle l’avait volontairement brisé sous un excès de colère.

- Pourquoi avez-vous brisé ce vase Calypso ? Quelque chose ne va pas ? Lui avait-il demandé en s’asseyant dans un fauteuil.

Il pouvait très bien regarder dans son passé pour savoir ce qui l’avait mise en colère, mais il préférait nettement mieux qu'elle lui parle. Comme depuis un certain temps elle faisait preuve de mutisme à la plupart de leurs séances, il préférait l’entendre parler, puis entendre et écouter sa voix est plus plaisant que chercher dans le passé, ce qui pouvait bien la tracasser.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Calypso Crowle
(stalkeuse de la corbeille)

Messes basses : 198
Avatar : Tiera Skobye



Situation : Célibataire
Métier/études : Ecrivaine

Réputation : 370

Inventaire :
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Téléportation, ainsi qu'en secret l'entrée de vos cauchemars, et la lecture en vous comme dans un livre ouvert. ~

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Avr - 18:41

Elle Il a de la chance que je fasse cet effort pour elle lui




Essoufflée, elle regarda l'espace désormais vide entre ses mains frêles, qu'elle serra, encore agacée. Oui, elle devait encore casser tout un tas de choses pour se sentir mieux, sinon elle allait-... Calypso se tourna vers la porte qui venait de s'ouvrir sur la petite tête agaçante de son cher psychologue. Elle aurait peut être mieux fait de lui casser sur la figure, pour éviter l'une de leur ennuyante séance.

- "Pourquoi avez-vous brisé ce vase Calypso ? Quelque chose ne va pas ? " demanda t-il en allant s'installer dans le fauteuil tel un prince dans son château. Qu'il pouvait lui sortir par les yeux ! Elle voulait Kai, pas ce charlatan au secret infâme et plus grand encore que sa belle demeure. Elle se demandait comment un garçon apparence propre sur lui, avait pu cramer toute sa famille comme un vulgaire barbecue. Et aussi pourquoi Spencer appréciait autant Calypso, pensant à elle comme son cas favori. Ca l'énervait, elle avait l'impression qu'il se régalait de sa complexité.

-"Bonjour à vous aussi. On ne vous a jamais appris la politesse ? En même temps vu votre famille ça ne m'étonne même pas."

Frottant doucement ses mains contre sa jupe noire, elle regardait encore les morceaux de son ancien magnifique vase chinois. De toute façon elle ne pouvait plus le voir, alors il ne lui manquerait pas. Caly alla s'installer face à Spencer, en croisant les jambes, et regardant à sa droite, vers la belle cheminée vide de tout bout de bois.

-"Et oui, ça ne va pas. J'ai juste une panne d'inspiration qui m'horripile au plus haut point. Et vous, comment ça va ?"

Elle avait posé la question ironiquement, clairement, elle n'avait rien à faire de l'humeur de l'homme. Et puis avec son pouvoir, elle connaissait déjà son état d'esprit, ses joies ou ses préoccupations. De toute manière, pourquoi voudrait-elle apprendre à connaître un être dénoué de sentiments ? Elle se souvenait parfaitement de quand il lui avait dit sans aucune compassion qu'elle était aveugle.. Certes elle se rappelait aussi de sa réaction. Mais en même temps, c'était une blackmorgans, elle avait le sang chaud et il fallait s'y attendre. Ca l'amusait de lire en lui, alors elle se décida de poser son regard vide sur lui, et commença à le déchiffrer. Alors comme ça il était amoureux d'un certain Allen... elle voyait de qui il s'agissait. Un bon blackmorgans, qui méritait mieux que ce rustre de psy. Enfin, elle verrait la tournure des évènements, et pourrait s'amuser à éventuellement mettre son nez là dedans. Ca promettait tout de même d'être amusant.

-"Vous voulez quelque chose à boire ? Même si je ne promets pas d'y verser quelques gouttes de poison."

Au fond, elle ne pouvait pas nier que c'était agréable de pouvoir agir naturellement. Lui savait presque tout d'elle comme elle savait presque tout de lui. Calypso n'avait pas à faire semblant d'être faible, il connaissait déjà sa force. Pas besoin de faire semblant d'être angélique ou une jeune fille parfaite. L'illusion était brisée depuis trop longtemps de toute manière.

________

Blackmorgans always win
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t180-un-monde-different-calypso-crowle http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t186-c-est-drole-vous-ne-me-connaitrez-jamais-vraiment-et-moi-je-ne-vous-verrais-jamais-reellement http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t185-calypso-t-as-vu-tes-messages-et-si-tu-fermais-ta





Invité
(Invité)



Mar 18 Avr - 21:39

détails
Cette chanceuse ~
Ma favorite
ft. Calypso
Ʃkaemp はは ™

« Bonjour à vous aussi. On ne vous a jamais appris la politesse ? En même temps vu votre famille ça ne m'étonne même pas. »

Un fin sourire éclaira les lèvres de notre psychologue, qui à vue d’oeil, était loin de s’ennuyer en présence de sa chère patiente. Ses cheveux longs le gênaient, alors il les attacha dans sa nuque, une queue de cheval basse. Il devrait d’ailleurs penser à les couper, ça fait un peu négliger pour un homme d’habitude très chic comme lui. Il savait à quel point elle ne le supportait pas et ça lui plaisait d’autant plus. En même temps, elle n’avait pas vraiment le choix que d’être une de ses patients, alors elle devait faire avec.

- Mais veuillez excusez mon impolitesse… Il est vrai que je ne remercie pas ces personnes pour mon éducation.

Spencer jouait sur l’ironie. « Ces personnes », comme il aimait si bien le dire pour remplacer le mot « parents », n’en étaient pas. Alors à quoi bon les appeler comme tel ? Enfin, là n’était pas le sujet, il préférait se concentrer sur la jeune femme qui tournait la tête vers la cheminée.

« Et oui, ça ne va pas. J'ai juste une panne d'inspiration qui m'horripile au plus haut point. Et vous, comment ça va ? »

Son sourire fin et amusé élargit de nouveau ses lèvres lorqu’elle lui demanda ironiquement si lui ça allait. Il savait pertinemment qu’elle se fichait de la réponse, et lui, il comptait tout de même la lui donner. Pour son plus grand plaisir. La voir s’énerver et tout simplement perdre ses moyens face à lui, qui se montre particulièrement méprisable, était amusant.

- Je vais très bien, merci de vous en inquiétez ~

Que faisait-elle à le regarder désormais ? Bien-sûr la question ne se posait pas vraiment, il commençait à si bien la connaître, puis il savait quel était son don. Alors sans vraiment s’intéresser à ce qu’elle cherchait en lui, il se leva et marcha dans la pièce, faisant le tour, observant les meubles, les quelques vases, puis elle. Il s’approcha un instant puis retourna s’asseoir en face d’elle.

« Vous voulez quelque chose à boire ? Même si je ne promets pas d'y verser quelques gouttes de poison. »

- Je le saurai s’il y a du poison dedans ~ Mais oui, je veux bien un café, merci. Et après vous me direz ce qui ne va vraiment pas.

Le Blackmorgans n’aimait pas ne pas avoir de réponse à ses questions. Et puis il se doutait que ce n'était pas une simple panne d'inspiration. De toute façon, lorsqu’il n’en avait pas, il lui suffisait de lire en la personne pour savoir ce qu’elle voulait lui répondre, ou ce qu’elle allait lui répondre, avant poser une question. C’était ça l’un des nombreux avantages de se pouvoir. Il pouvait ainsi être sur que tout allait dans son sens, enfin en principe.
Finalement, ses cheveux ne le gênaient plus tant que cela, alors il les détacha et les laissa reprendre leur place sur ses épaules. Spencer s’aimait bien avec les cheveux longs, comme avec les cheveux courts d’ailleurs. Mais pour travailler et sembler plus apte à travailler, les cheveux courts étaient quand même le mieux pour lui. Il faudrait alors qu’il les coupe.

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Calypso Crowle
(stalkeuse de la corbeille)

Messes basses : 198
Avatar : Tiera Skobye



Situation : Célibataire
Métier/études : Ecrivaine

Réputation : 370

Inventaire :
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Téléportation, ainsi qu'en secret l'entrée de vos cauchemars, et la lecture en vous comme dans un livre ouvert. ~

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Avr - 15:34

Elle Il a de la chance que je fasse cet effort pour elle lui


Voilà une autre chose qui énervait la jeune femme. Les beaux cheveux de Spencer. C'était son péché mignon physiquement parlant, elle trouvait ça terriblement séduisant. Le fait que ce soit l'une des caractéristique de son cher psychologue arrivait presque à l'en dégouter... presque seulement. Elle ne pouvait pas nier qu'elle aimerait passer ses doigts fins dans la belle chevelure du garçon, ce qui avait le don de la faire fantasmer et vomir à la fois. Pourquoi se prenait-elle la tête avec quelque chose qu'elle ne voyait pas vous demandez vous peut être... Puisque Spencer pensait à ses cheveux, c'était comme si elle les voyait pendant qu'elle lisait en lui. Qu'est ce qu'elle envie de cette sensation douce entre ses doigts... Soupirant, elle essaya de se concentrer sur autre chose. Calypso l'entendit vaguement dire "ces personnes" au lieu de parents. Elle ne comprenait pas du tout, étant donné qu'elle était tombée sur une famille formidable, c'était certain. Tout ce qu'ils voulaient c'était prendre soin d'elle... la chance d'être fille unique. Et de ne pas être aussi jalouse que l'homme en face d'elle.

- "Je vais très bien, merci de vous en inquiétez ~" avec un petit sourire qui lui sortait par les yeux sans même en avoir la vision. Le ton de sa voix, et sa façon de pensée montrait trop bien sa satisfaction. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'elle s'énerve. Caly était quasiment certaine que c'était un masochiste. Qui continuait à suivre une patiente qui avait essayé de vous tuer hein ? A part un psychopathe qui avait adoré torturé sa famille avant d'en faire un feu de bois, personne. Entendant ses pas dans la pièce, elle suivit du regard les déplacements de Spencer dans son petit salon luxueux. Elle savait qu'il aimait l'endroit. Détaillant tout ce qui s'y trouvait, il la regarda finalement. Elle leva un sourcil avant de croiser les bras et se lever pour aller chercher éventuellement des boissons.

-" Je le saurai s’il y a du poison dedans ~ Mais oui, je veux bien un café, merci. Et après vous me direz ce qui ne va vraiment pas."


Comme si elle allait avouer quoi que ce soit à un tel abruti. D'une démarche fluide elle alla à la porte, et somma une dame de compagnie de leur amener deux cafés, dont un sucré et au lait. Pas de poison pour cette fois, mais qui sait pour plus tard, l'avenir est si incertain... Caly retourna ensuite s'asseoir face à lui. Il aimait l'énerver. Et elle aimait faire de même. Elle comptait le faire poireauter, et ne rien lui révéler de son mal être, causé par la revoyure d'un camarde de classe méprisable qui s'était amusé de son handicap. C'était pourtant toujours un vulgaire whitestone, mais il avait aussi gardé ce don de la mettre hors d'elle. Mais ses pensées changèrent de direction en le sentant détacher ses cheveux. Mon dieu, elle allait le tuer. Calypso était convaincue qu'il savait qu'elle le trouvait plutôt correct à regarder. C'était presque imperceptible, mais elle se mit à rougir légèrement, en s'enfonçant un peu plus dans son fauteuil. Elle allait lui faire bouffer ses sublimes mèches si il continuait à l'aguicher ainsi.

-"Bon, dites moi exactement ce que je dois dire pour écourter cette séance à son maximum. Vous m'agacez encore plus que d'habitude, c'est tout à votre honneur mais j'ai envie de vous pulvériser comme ce petit vase."

"Et de caresser vos cheveux".
Mais c'était une autre histoire. La dame de compagnie arriva et servit les deux cafés, et Calypso le but tranquillement avec la grâce de son rang de riche Blackmorgans.

________

Blackmorgans always win
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t180-un-monde-different-calypso-crowle http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t186-c-est-drole-vous-ne-me-connaitrez-jamais-vraiment-et-moi-je-ne-vous-verrais-jamais-reellement http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t185-calypso-t-as-vu-tes-messages-et-si-tu-fermais-ta





Invité
(Invité)



Jeu 20 Avr - 20:01

détails
Cette chanceuse ~
Ma favorite
ft. Calypso
Ʃkaemp はは ™

Comme si personne ne s’en douterait, le sourire de Spencer ne cessa de s’agrandir à mesure qu’elle lui disait à quel point il pouvait l’énerver. Ça, il le savait déjà depuis bien longtemps mais le fait de l’entendre le dire était encore plus… Excitant. Oui, Spencer avait vraiment envie de voir ce qu’elle serait capable de lui faire. Tenter de le tuer était bien trop prévisible, et il avait su qu’elle le ferait dès l’instant où il lui avait dit sans délicatesse qu’elle était aveugle. Il avait également très vite compris qu’elle aimait, non adorait ses cheveux. Il sentait qu’elle voulait y toucher, passer sa main entre les mèches, les caresser tout simplement. D’ailleurs, elle ne s’était pas cachée de le dire à voix haute ce qui ne manqua pas de provoquer un rire intérieur chez le psychologue.

Lorsque la dame de compagnie leur apporta les deux cafés, Spencer prit le sien et porta la tasse à ses lèvres, buvant une légère gorgée. Il regarda sa patiente préférée boire son café avec toute la grâce d’une Blackmorgans. Elle était tellement intéressante et si compliquée à cerner que c’était un plaisir pour lui de chercher à la comprendre. C’était comme un problème de mathématiques où il n’y avait pas encore de solution. Mais notre cher psychologue était persévérant et patient, il savait qu’un jour ou l’autre, il réussirait à lui faire cracher le morceau sur n’importe quoi. L’énerver et lui faire envie à l’aide de ses cheveux longs n’était que le début.

- Je bas des records alors, cela ne fait pas un quart d’heure que j’ai mis les pieds ici et je vous énerve déjà ? J’en suis vexé…

Même si elle ne pouvait le voir, il feint une moue boudeuse avant que son éternel sourire provocateur ne reprenne place sur ses lèvres. Croisant les jambes, il but une autre gorgée de son café et posa finalement la tasse sur la table basse. On ne se douterait certainement pas qu’il le ferait, mais Calypso le savait sans aucun doute, Spencer passa sa main dans ses cheveux, les regardant comme s’ils avaient plus d’intérêt que cette séance qui n’avait pas encore réellement commencé. Il pensait qu’il devait les couper, afin qu’ils soient plus courts, comme la plupart du temps. Finalement, il se leva et attrapa le dossier de la Blackmorgans pour enfin revenir s’asseoir en face d’elle. Il ouvrit et feuilleta rapidement le contenu, puis leva son regard vers elle.

- Puisque vous désirez, pour mon plus grand malheur, écourter cette séance avant de me pulvériser le crâne, parlez moi un peu de ce syndrome de la page blanche ? Pourquoi vous n’avez plus d’inspiration, et surtout pourquoi vous êtes réellement en colère ?

Il ne comptait pas faire un tour dans le passé pour le savoir, il souhaitait vraiment qu’elle lui parle. C’était trop facile sinon, le but d’un psychologue c’est d’écouter et conseiller son patient, même si dans ce cas il ne sert plutôt qu’à lui donner des envies de meurtre mais bon. Dans le fond, il savait très bien qu’elle l’appréciait, du moins pour son physique, il le lisait en elle et c’était d’autant plus amusant que de la voir se retenir de venir toucher ses sublimes cheveux.

- Peut-être que vous pourrez les toucher si vous répondez correctement à mes questions...

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Calypso Crowle
(stalkeuse de la corbeille)

Messes basses : 198
Avatar : Tiera Skobye



Situation : Célibataire
Métier/études : Ecrivaine

Réputation : 370

Inventaire :
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Téléportation, ainsi qu'en secret l'entrée de vos cauchemars, et la lecture en vous comme dans un livre ouvert. ~

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Avr - 0:48

Elle a de la chance que je fasse cet effort pour elle ~




Calypso savait que mentir avec lui n'était pas la solution. Et même ne pas dire la vérité était inutile. La franchise était de mise, et puis, à quoi bon essayer de paraître différente avec lui ? Clairement, elle n'avait rien à lui prouver. C'était sans doute le blackmorgans qu'elle trouvait le plus antipathique. Elle se fichait bien de l'image qu'elle lui donnait même si Spencer semblait étonnement l'apprécier.

- "Je as des records alors, cela ne fait pas un quart d’heure que j’ai mis les pieds ici et je vous énerve déjà ? J’en suis vexé…"

Quel sale type insupportable... Même sa voix et son ton savait exactement comment faire sortir Calypso de ses gonds.

-"N'en prenez pas toute la gloire. Si seule votre présence provoquait mon agacement actuel, je vous ferais sortir à coups de pieds."

Et elle n'hésiterait pas. Caly avait passé l'âge d'obéir à ses parents. Au fond, si elle le voulait vraiment elle pourrait faire que la petite tête agaçante de son psy ne passe plus l'entrée de chez elle. Mais elle s'était presque habituée à ces petits rendez vous. Lutter contre ses parents demanderait trop d'efforts qu'elle pouvait certes déployer, mais que la léthargie engluait au profit donc de son psychologue... mais quelque chose vint de nouveau rompre son fil de pensées.

-"Est ce que vous pouvez arrêter de penser à vos cheveux ? Vous savez déjà que je vois en vous, alors pourriez vous faire l'effort de vous concentrer sur autre chose ? Merci ~"

Son ton avait été faussement poli. Elle le regarda prendre son dossier en poussant un soupir las. Elle se demandait bien si ça servait vraiment de prendre des notes comme il le faisait. Les relisait-il vraiment ? Comme un collégien avec ses cours ? Ca donnait à rire...

- "Puisque vous désirez, pour mon plus grand malheur, écourter cette séance avant de me pulvériser le crâne, parlez moi un peu de ce syndrome de la page blanche ? Pourquoi vous n’avez plus d’inspiration, et surtout pourquoi vous êtes réellement en colère ?

Son goût pour la théâtralisation était aussi quelque chose d'horripilant. Certes elle faisait de même... mais ça sortait mieux de sa bouche, voilà tout. Pour enfoncer encore son mauvais jeu de comédien, il continua avec ça :

- Peut-être que vous pourrez les toucher si vous répondez correctement à mes questions..."


Levant les yeux au ciel et reprenant une gorgée, elle finit par lui répondre après avoir laissé quelques secondes de silence.

-"Reparlez encore une fois de vos cheveux, et je vous les ferais manger. Délicatement bien sûr. Je ne suis pas tellement d'humeur à la discussion et à vous lancer des piques, alors je vais en venir aux faits. La page blanche, c'est juste que j'ai l'impression que mon personnage s'échappe de trop. Prendre sa liberté rend un livre parfait, mais quand il devient n'importe quoi je ne le supporte pas. La raison de ma colère, que voulez vous qu'elle soit ? A part vous et être aveugle, rien ne m'énerve."


Être aveugle était certes devenu une habitude pour elle, mais le regard des autres lui était encore difficile. S'accepter soi même avait été long et difficile, et toujours remit en question par les regards extérieurs.





________

Blackmorgans always win
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t180-un-monde-different-calypso-crowle http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t186-c-est-drole-vous-ne-me-connaitrez-jamais-vraiment-et-moi-je-ne-vous-verrais-jamais-reellement http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t185-calypso-t-as-vu-tes-messages-et-si-tu-fermais-ta





Invité
(Invité)



Dim 23 Avr - 15:15

détails
Cette chanceuse ~
Ma favorite
ft. Calypso
Ʃkaemp はは ™

« Est ce que vous pouvez arrêter de penser à vos cheveux ? Vous savez déjà que je vois en vous, alors pourriez vous faire l'effort de vous concentrer sur autre chose ? Merci ~ »

Dites-vous bien qu’à partir du moment où Spencer avait entendu ces mots, il avait d’autant plus eu envie de ne penser qu’à ses cheveux, mais il ne le fit pas. Il n’avait pas forcément envie de finir la tête sur un piqué, à l’entré de ce manoir. Il aimait la vie même s’il n’hésitait jamais à ôter celle des autres. La preuve en était avec ses parents, son frère et sa soeur. Alors puisqu’elle lui avait demandé si poliment d’arrêter et de penser à autre chose, c’est ce qu’il fit. Il ne pensa à rien à vrai dire. Il ne savait pas vraiment à quoi penser, alors son esprit resta vide, silencieux, ce qui était franchement rare. Mais parfois ça pouvait peut-être être agréable pour ceux qui pouvait lire en lui, comme c’était sans aucun doute le cas avec Calypso.

« Reparlez encore une fois de vos cheveux, et je vous les ferais manger. Délicatement bien sûr. Je ne suis pas tellement d'humeur à la discussion et à vous lancer des piques, alors je vais en venir aux faits. La page blanche, c'est juste que j'ai l'impression que mon personnage s'échappe de trop. Prendre sa liberté rend un livre parfait, mais quand il devient n'importe quoi je ne le supporte pas. La raison de ma colère, que voulez vous qu'elle soit ? A part vous et être aveugle, rien ne m'énerve. »

Un sourire élargissait de nouveau ses lèvres. Il passait son temps à sourire quand ce n’était pas à penser à ses cheveux. Comme elle avait doucement fini par accepter qu’elle était aveugle, et il en avait fallu du temps ? La seule raison de sa colère était lui. Mensonge. Sinon elle ne l’aurait pas fait venir et n’aurait pas non plus briser un vase, pas pour lui. Il ne la connaissait que trop bien pour savoir cela. C’était donc autre chose. Elle paraissait pourtant si convaincante qu’il l’aurait cru si ça ne faisait pas longtemps qu’elle était sa patiente, or elle l’était depuis plusieurs mois déjà. C’était donc très facile pour le Blackmorgans de savoir qu’elle mentait sur cela. Pour l’instant il ne dit pas grand-chose, réfléchissant plutôt à ce qui aurait pu la mettre en colère.

- Vous mentez très mal Calypso, et avec le temps ça ne s’arrange pas. Je doute que si j’avais été la seule source de votre colère, vous m’auriez fait venir ici. Et vous n’auriez pas briser un magnifique vase pour moi. Je vous connais assez pour le savoir.

C’était assez rare lorsqu’il se trouvait en compagnie de sa patiente préférée, mais là, Spencer était très sérieux. Il n’aimait pas vraiment qu’on lui fasse perdre son temps, alors il alla lui même trouver la réponse à sa question. Remontant un peu plus loin dans le passé, il eut la réponse qu’il attendait. C’était donc l’arrivé d’un ancien camarade de classe qu’il s’était amusé de son handicap. Ce n’était pourtant pas compliqué à dire. A ce moment là, le psychologue soupira. Oui il n’aimait pas vraiment patienter juste pour apprendre ça.

- C’est sur que lorsque je ne fais pas mon métier et que je regarde le passé tout va plus vite…

A nouveau il soupira et attacha de nouveau ses cheveux pour pouvoir écrire quelques notes sans être gêné d’avantage. Il leva ensuite ses yeux vers sa patiente, restant toujours sérieux.

- Si cet abruti est venu s’amuser de vous et de votre handicap, pourquoi n’avez-vous pas tenter de le faire taire ou de le tuer comme vous l’avez fait avec moi ? Cela vous aurait soulager, j’en suis certain ~

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Calypso Crowle
(stalkeuse de la corbeille)

Messes basses : 198
Avatar : Tiera Skobye



Situation : Célibataire
Métier/études : Ecrivaine

Réputation : 370

Inventaire :
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Téléportation, ainsi qu'en secret l'entrée de vos cauchemars, et la lecture en vous comme dans un livre ouvert. ~

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 20:00

.


Dernière édition par Calypso Crowle le Ven 19 Mai - 11:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t180-un-monde-different-calypso-crowle http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t186-c-est-drole-vous-ne-me-connaitrez-jamais-vraiment-et-moi-je-ne-vous-verrais-jamais-reellement http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t185-calypso-t-as-vu-tes-messages-et-si-tu-fermais-ta





Invité
(Invité)



Sam 6 Mai - 21:16

détails
Cette chanceuse ~
Ma favorite
ft. Calypso
Ʃkaemp はは ™

« Les choses ne sont pas aussi simples. Vous tuer chez moi me permettait de faire disparaître votre corps sans aucun témoin. Je ne suis pas assez idiote pour commettre un meurtre en plein centre ville. Oh, mais rendez moi donc un service. Si un patient vous demande des conseils pour des cauchemars à répétition où il souffre terriblement, dites lui de mourir pour apaiser ses souffrances d'accord ? ~ »

Si seulement les choses étaient aussi simples. Spencer n’allait tout de même pas perdre des patients qu’il avait l’habitude de voir. C’était tout de même dur et puis, il perdrait en plus de ses patients, les potentiels autres, alors non, il ne leur dira jamais de mourir même si c’était pour apaiser leur souffrances. Surtout que si cela provient de cauchemars, il ne pourrait y avoir qu’une seule responsable, et c’était la jeune femme présente devant lui. Le Blackmorgans la regarda ensuite alors qu’elle s’approchait de lui comme une lionne de sa proie. Manque de chance, Spencer ne craignait absolument pas Calypso alors il resta très calme et continua de la regarder pendant qu’elle attrapait son menton pour attirer son attention. Ce n’était pas vraiment difficile, le psychologue était facilement attentif et à l’écoute de ceux qui en avaient besoin, seulement là, il savait que c’était uniquement pour lui faire des menaces.

« Laissez moi aussi vous prévenir de ne pas lire à nouveau mon passé sans ma permission. Les cauchemars les plus terribles peuvent arriver si vite. ~ »

Qu’avait-t-il dit déjà ? C’était assez prévisible en vérité. Il n’avait pas eu besoin de lire l’avenir pour savoir ce qu’elle lui balancer. Au lieu de lui répondre directement, ce qu’elle attendait peut-être, Spencer retira simplement la main de Calypso de son menton et se releva ensuite du fauteuil pour être lui aussi debout. Comme il était plus grand que la jeune femme, il la dominait facilement de sa hauteur. La regardant alors pendant quelques minutes, sans prononcer un seul mot, il finit par se décaler et se diriger vers une des nombreuses fenêtres pour regarder l’extérieur. Spencer était plus ou moins habitué à cette vue, depuis le temps qu’il venait pour sa visite hebdomadaire, seulement il ne regardait jamais ce qu’il se passait en dehors de cette pièce. La plupart du temps il était assis dans le fauteuil et l’écoutait se plaindre du fait d’être aveugle, ou encore du comportement désagréable qu’il pouvait avoir à chaque fois qu’il venait.

« Savoir avec qui vous couchez ne m’intéresse aucunement. Et si je lis dans votre passé c’est simplement pour faire mon travail. Gardez vos menaces pour quelqu’un d’autre Calypso. Je ne suis en rien impressionné, répondit alors le Blackmorgans en tournant sa tête vers la concernée. »

Finalement, il changea de place dans la pièce et fit simplement le tour du regard avant de revenir à sa place, dans le confortable fauteuil. Il n’était peut-être pas impressionné par les menaces de sa patiente, mais il savait qu’elle en était capable et son but n’était pas de finir par ne plus dormir la nuit à cause de terribles cauchemars. Et puis, Spencer ne voulait pas non plus que sa patiente se ferme à lui, bien au contraire, il désirait qu’elle s’ouvre un peu à lui, qu’elle lui parle réellement afin qu’il puis faire son métier. Il n’avait pas vraiment envie de se déplacer pour recevoir des insultes ou des menaces. Il avait un métier, une patiente et le rôle de l’aider à s’accepter en tant qu’aveugle, seulement c’était un peut compliquer puisqu’elle n’y mettait jamais du sien. Perdre son temps l’énervait à un point, inimaginable alors plutôt que se chamailler et débattre avec elle sur des sujets plus inutiles les uns que les autres, comme ses compétences dans son métier par exemple, il préférait autant repartir à son cabinet et recevoir ses autres patients.

« Bon, eh bien je vois qu’on ne va pas plus avancer que cela aujourd’hui, plutôt que finir aveugle ou mort, je vais me retirer et vous laisser jusqu’à la prochaine semaine. »

En fait non, Spencer n’avait pas forcément envie de venir la semaine prochaine, il avait une semaine bien complète, entre le dîner avec sa tante et son cousin, ses patients qu’il reçoit chaque jour par dizaines, ou encore ses week-end avec son compagnon quand ce dernier se décidait à venir, il n’avait pas de place pour se déplacer dans sa maison pour assurer sa séance. Alors tout naturellement, il se leva et s’approcha de la jeune femme avant de s’arrêter à une certaine distance.

« J’ai une bonne nouvelle pour, après nous en resterons là, commença Spencer. La semaine prochaine je n’assurerai pas la séance, j’ai d’autres occupation qui ne me permette pas d’être présent. D’ici là, trouvez donc un moyen de me rayer de la carte, je serai ravi de découvrir votre plan machiavélique Calypso. »

Hors-sujet.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Calypso Crowle
(stalkeuse de la corbeille)

Messes basses : 198
Avatar : Tiera Skobye



Situation : Célibataire
Métier/études : Ecrivaine

Réputation : 370

Inventaire :
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Téléportation, ainsi qu'en secret l'entrée de vos cauchemars, et la lecture en vous comme dans un livre ouvert. ~

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 21:35



 

 
Elle a de la chance que je fasse cet effort pour elle

 
ft. Spencer


 


Calypso le regardait, de ce regard noir qui hypnotisait toujours ses proies auparavant. Mais, il était moins efficace quand l'adversaire savait qu'en réalité rien ne passait à travers ses yeux vides. Et puis, il fallait avouer que le psychologue n'était pas non plus une simple victime, et le faire plier était une tâche un peu plus difficile. Mais elle n'essayait pas non plus de toutes ses forces, elle trouvait ça fatiguant de se chamailler avec lui à la longue.

Elle l'entendait penser comme si il parlait. Alors comme ça elle était prévisible ? Hé bien la prochaine fois elle l'accueillera avec de petits biscuits faits maison, déguisé en carotte géante... quel idiot, elle se fichait bien d'être prévisible, ce qui comptait c'était qu'elle soit elle même, pas de l'impressionner. Ooh, et voilà qu'il se plaignait qu'elle se plaigne. C'était son job, et il n'avait qu'à faire son putain de job et faire qu'elle arrête d'avoir tout simplement parfois envie de mourir.

« Savoir avec qui vous couchez ne m’intéresse aucunement. Et si je lis dans votre passé c’est simplement pour faire mon travail. Gardez vos menaces pour quelqu’un d’autre Calypso. Je ne suis en rien impressionné. »

Il serait moins confiant ce soir, quand il aura le cauchemar de voir son petit chéri se noyer. Ou se torturer. Calypso ne savait pas quoi choisir... En réalité, elle n'en ferait rien. Pas pour amitié pour ce cher Spencer non, tout simplement parce que en ce moment elle en provoquait à une imbécile de Whitestone, jusqu'à ce qu'elle craque et lui donne ce qu'elle souhaite. Bientôt, la jeune femme craquerait, elle le sentait. Provoquer des cauchemars chez les autres était peut être une torture. Mais pour elle c'était un plaisir : car elle pouvait très bien aussi en faire des rêves, même si elle n'en faisait rien. Ce qui était plaisant, ce que la nuit, dans la tête des autres elle pouvait voir de nouveau. Que ce soit d'assister à la scène qu'elle créait, ou se promener dans les alentours ou même de se matérialiser, et évoluer avec les autres personnages. Mais ça lui faisait peur, peur de se réveiller ensuite sans voir, et de ne plus avoir la force de vivre comme les autres. Ca non plus elle n'en avait pas parlé à son psychologue, Caly sentait qu'elle ne pouvait pas lui faire confiance.

« Bon, eh bien je vois qu’on ne va pas plus avancer que cela aujourd’hui, plutôt que finir aveugle ou mort, je vais me retirer et vous laisser jusqu’à la prochaine semaine. »

Et voilà, déjà il abandonnait. Elle lâcha un soupir, et leva les bras pour montrer qu'il faisait bien comme il voulait. L'enchanteresse non plus ne souhaitait pas ces rencontres et n'acceptait pas la présence de Spencer par gaieté de cœur. Même si parfois elle ne pouvait pas nier non plus que l'homme la faisait rire, ou se sentir mieux par je ne sais quel maléfice. Mais alors qu'elle pensait à ça elle n'avait pas écouté ses pensées, et leva un sourcil en le sentant se diriger vers elle.

« J’ai une bonne nouvelle pour, après nous en resterons là, commença Spencer. La semaine prochaine je n’assurerai pas la séance, j’ai d’autres occupation qui ne me permette pas d’être présent. D’ici là, trouvez donc un moyen de me rayer de la carte, je serai ravi de découvrir votre plan machiavélique Calypso. »

-"J'aurais d'autres choses à penser durant cette belle semaine de paix, les différents moyens de se suicider sans douleur et en offrant du grand spectacle par exemple... ou je pourrais essayer de rédiger une petite liste de pourquoi être aveugle c'est trop génial pour me redonner foi en l'humanité."

Se rendant compte que ses mots étaient un peu crus, sans doute à cause de son mal être et cette sensation d'abandon en ce moment, elle poussa un soupir. Elle n'était pas du genre faible à penser aux autres ainsi normalement. Caly haussa les épaules en sentant le regard de Spencer vers elle.

-"Je rigole. Je n'ai jamais été quelqu'un de très amusant d'après vous, et même quelqu'un de trop prévisible, donc vous devriez vous y attendre. Allez, ouste, vaquez à vos chouettes occupations ! Et à dans un maximum de temps ~"

Elle avait dit ça d'un ton morne, avant de se diriger vers le couloir en passant devant Spencer en faisant comme si il n'existait pas. Un bon bain la détendrait après cette agaçante rencontre.



love.disaster

________

Blackmorgans always win
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t180-un-monde-different-calypso-crowle http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t186-c-est-drole-vous-ne-me-connaitrez-jamais-vraiment-et-moi-je-ne-vous-verrais-jamais-reellement http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t185-calypso-t-as-vu-tes-messages-et-si-tu-fermais-ta
 
Elle a de la chance que je fasse cet effort pour elle ~ || ft. Calypso Crowle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Ville. :: Quartier des entreprises.-
Sauter vers: