pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 Aiden ft William, où comment un fantôme peut remplacer le destin d'une rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité
(Invité)



Ven 21 Avr - 13:03

     
Le professeur soupira alors que ses yeux, après avoir balayés sa classe, se posait sur un élève qui, bien que prometteur restait maladroit et se trouvait la plupart du temps à l’écart. Il entreprit un énième tour des œuvres et s’arrêta près de ce jeune homme, Aiden. Il ne pouvait nier qu’il faisait du bon boulot, mais… De là à arriver à se mettre de la peinture jusque sur le visage… Il était trop distrait, beaucoup trop. Mais, c’était peut-être pour cela qu’il se démarquait ? Car, contrairement aux autres, il n’était point concentré à ne pas faire d’erreur, point concentré sur ce qu’on demandait de faire précisément, tout en évitant de s’aventurer plus profondément dans le vaste sujet… Lui prenait le thème au sens large, s’enfonçait dans les zones d’ombres pour créer quelque chose qui lui ressemblait bien. Il ne s’arrêtait pas aux limites. Puis, il vit le jeune homme tressaillir et son attention sur lui se redoubla. Cela aussi, ça lui arrivait souvent. Il tressautait, puis figeait ses mouvements, concentré sur un point dans le vide. L’enseignant avait l’impression de voir là son chat qui lui faisait des choses de la sorte de temps en temps.

« -Ça ne va pas Aiden ? »

Ce qu’il considérait comme un enfant se retourna brusquement vers lui, surpris de le voir si près. (Il n’y avait pas fait attention ?) Pensa-t-il en haussant un sourcil inquisiteur.

« -Ah euh… Si, si, tout va bien Monsieur merci… »

Un sourire gêné, et il le vit se remettre eu travail. Beaucoup trop dans ses pensées aussi, toujours la tête dans les nuages… La sonnerie de l’école sonna.

« -Bon, c’est la fin de la journée, finissez-moi ça pour mardi prochain ! »

Et, dans un chahut propre aux élèves, tous sortirent. Ses yeux suivirent Aiden qui partait dans le sens opposé des autres, toujours distrait.

« -La sortie est dans l’autre sens Aiden !

-O-oui, oui, je sais Monsieur. »

Mais cela ne l’empêcha pas de continuer sa route… Le professeur soupira. Il était étrange ce gamin, ça, c’était sûr…

                                             ---

Aiden s’arrêta finalement dans un coin du lycée et regarda s’il n’y avait personne avant qu’il ne se reconcentre sur un point, invisible aux yeux des autres.

« -B-bon… J-je… Je peux t’aider ? »

Le fantôme parut sourire. Il semblait avoir une quinzaine d’année. Il était blond, avec des petites bouclettes… Et, le jeune homme sentit son cœur se serrer comme chaque fois qu’il voyait une nouvelle âme. C'était horrible de mourir si jeune… Oui, Aiden était triste pour ces morts qu’il ne connaissait pas. Alors, s’il pouvait aider, afin qu’il trouve le repos, s’il pouvait faire quoi que ce soit, alors il le ferait, c’était la moindre des choses… Après tout, à quoi cela servait de s’être vu offrir un don si on ne l’utilisait pas à bon escient ? A rien, cela ne servait à rien…[/color]

« -Comme je te l’ai dit tout à l’heure, je m’appelle Edward. Edward E. Gardner. Et je suis vraiment heureux que tu veuilles bien m’aider. Cela fait longtemps que je cherche une personne comme toi. J’en avais déjà trouvé, mais je ne me faisais pas accueillir chaleureusement… J’aurai une faveur à te demander… Je ne pourrais pas mourir en paix sans ça, dit-il avec un petit rire. Ne t’inquiète pas, je ne compte pas prendre possession de ton corps ou autre, cela ne me concerne pas directement. C’est pour mon frère que j’ai besoin de toi. Il possède des pouvoirs, un peu comme toi tu possèdes ce don. William, possède le don de voir l’avenir… Mais il ne le contrôle que très mal et, l’avenir est incertain, il n’est jamais fixe. J’ai peur qu’il veuille changer quelque chose et qu’il se mette en danger. Mais, il n’y a pas que ça. Il est aussi… Enfin, il a un caractère différent du mien. Et à cause de lui, il peut s’attirer des ennuis…J’aimerai que tu le mettes en garde, que tu veilles sur lui pour moi… »

Le spectre se tut et fixa sont regard sur l’humain qui paraissait vraiment gêné. Une main dans les cheveux, Aiden ne savait pas vraiment qui dire.

« -J-je n’ai pas l’habitude d’interagir les âmes avec les vivants, je ne pense pas qu’il accepterait ce que je lui dirais, au mieux il me prendrait pour un fou…

-Je pense qu’il peut comprendre, s’il te plait, fais ça pour nous deux… Imagine que tu as un frère mais que tu meurs… Tu ne voudrais pas faire en sorte qu’on prenne soin de lui pour toi avant de partir définitivement ? »

Le jeune homme acquiesça. Comment ne pouvait-il pas comprendre ? Il était à peu près dans une situation similaire. Mais lui, pouvait continuer de communiquer avec son frère. Pour eux, il n’y avait que lui qui pouvait les ‘réunir’…

« -D-d’accord… Où je peux le trouver ?


-Il doit être à la bibliothèque à cette heure-là ! »


Le fantôme sourit et guida Aiden qui appréhendait cette rencontre. Il gratta distraitement son visage, enlevant la peinture sèche et prépara, ou tout du moins essaya, son discours pour expliquer la situation à ce William… Il arriva bien trop vite au lieu de rencontre et oublia tout ce qu’il venait de mettre en place. Il poussa la porte, chercha en les rayons de livres et tomba sur ce qui ne pouvait qu’être que la bonne personne. Des boucles blondes, un visage plus âgé mais néanmoins identique à celui d’Edward, ils se ressemblaient à s’y méprendre. Les seules différences, étaient sûrement que l’un avait gardé sa jeunesse et l’autre non, et que l’un était mort ce qui n’était pas le cas de l’autre…

« -Bonjour… D-désolé de vous déranger. Je viens de la part d’Edward… Il m’a parlé de vous, il s’inquiète… I-il veut que je veille sur vous. »

Aiden avait sorti ce qui lui était passé par la tête… ‘Veiller sur lui’. On aurait dit une phrase d’un ange gardien et, il avait tout déballé timidement mais rapidement, comment pouvait-on le prendre au sérieux ? C’était tellement mal parti…

(-Calme-toi Aiden, ça va aller. Je suis là.)

Le jeune homme acquiesça aux paroles d’Aaron, reprises par Edward qui s’inquiétait visiblement pour lui. Oui, tout irait bien… Il n’était pas seul…


Dernière édition par Aiden Casey le Ven 23 Juin - 18:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar


William C. Gardner
(esthéticienne du fofo)

Messes basses : 204
Avatar : Jude Law

Crédit(s) : Avatar déniché par mon Roro d'amûuur

Vous êtes toutes mes gows, je bois les larmes de vos keums krrkrr

Situation : Kind of a womanizer
Métier/études : Poursuit des études pharmaceutiques.

Réputation : 825

Inventaire : COMMUN
Poupée vaudou x1
(une semaine)

Pouvoirs : William peut se retrouver projeté dans une scénette qui peut tout aussi bien provenir du passé ou du futur d'une personne. Ne maîtrisant cependant pas son pouvoir, ces flashs arrivent le plus souvent aux moments les moins importuns. Il arrive malgré tout à forcer leur apparition en inhalant une poudre de sa concoction.

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin - 2:22


Comment un fantôme peut remplacer
le destin d'une rencontre

William referma la couverture du livre et soupira. "Introduction à la chimie de l'état solide" : un titre qui en jetait.. Et au contenu incompréhensible - et surtout, parfaitement inutile dans sa branche du métier. Il lui fallait pourtant apprendre et assimiler des dizaines de pages issues de cet ouvrage d'ici la fin du mois, s'il souhaitait pouvoir prétendre à sa titularisation. Il griffonna quelques mots sur la page de son cahier - des noms qu'il pourrait maintenant associer aux symboles chimiques vus et revus en cours d'année.

Ce n'était pas qu'il était mauvais élève - mais travailler, Billy, ça n'était pas son truc. A l'école, il s'en était sorti plus qu'honorablement en soumettant un travail minimal, mais assez soutenu. Maintenant arrivé au bout de sa licence, il lui arrivait encore de regretter cette période bénie où son nom seul lui permettait d'accéder sans trop d'effort aux belles opinions du jury.

Le Gardner avait un nom à maintenir - on lui avait laissé choisir sa voie à lui, au détriment de celles la médecine et des affaires, à la simple condition qu'il y réussisse.

Chose pas trop compliquée - il avait beau soupirer dans l'instant, William réussirait. C'était écrit, il le savait.

Alors, il continuerait longtemps à se prendre la tête avec tous ces noms en xyde... Même si la jolie blonde assise à quelques chaises seulement de sa position lui était bien plus agréable. Il sourit lorsqu'elle leva la tête et pouffa en la voyant rougir. Billy aurait sans doute tenté une des ses approches dont il gardait scrupuleusement le secret si un inconnu n'avait pas choisi ce moment exact pour se planter devant lui. Juste devant lui.

Étonné, le Gardner se lança franchement dans l'observation de son vis-à-vis : brun, de taille moyenne - très mince, avec un visage fin, presque androgyne. Il ne connaissait ce type ni d'Eve ni d'Adam - mais à en croire ses mains qu'il triturait encore et encore, celui-ci paraissait décidé à lui dire quelque chose.

« Bonjour… D-désolé de vous déranger. Je viens de la part d’Edward… Il m’a parlé de vous, il s’inquiète… I-il veut que je veille sur vous. »

Billy haussa les sourcils d'un bon centimètre.

Waoh - celle-là, il ne l'avait vraiment pas vue venir, pour le coup.

Ce gars débarquait donc de nulle part pour.. veiller sur lui ? Se croyait-il dans un de ces vieux téléfilms grand-public qui lui faisaient horreur ? Ou pire, était-ce tout simplement un illuminé ? A le voir ainsi hocher la tête à des paroles qu'il n'avait pas prononcé, il y avait de quoi le penser.

Billy nota du coin de l’œil le départ, prématuré, de sa charmante voisine de table, emmenant avec elle toute perspective de bonne détente. Reposant son regard sur son vis-à-vis, le blond nota qu'il paraissait un peu moins nerveux - même si le silence qu'il continuait de garder n'aidait pas.

En temps normal, le Gardner aurait simplement ri face à cette plaisanterie qui s'annonçait pour le moins titanesque. Mais la mention de ce prénom ne lui plaisait pas.

Edward, il s'était directement crispé en entendant l'inconnu prononcer ce nom. C'était - pour lui, presque devenu tabou. Dix années s'étaient écoulées depuis la disparition de son frère - disparation à laquelle il n'avait jamais su comment faire face, et William refusait de croire qu'il s'agissait là de quelque chose de plus qu'un bien cruel hasard.

Si c'était une plaisanterie - alors celle-ci ne le faisait pas rire.

Billy se passa gratta distraitement l'arrière de la nuque. Il était à présent rester trop longtemps silencieux - et voir son vis-à-vis devenir à ce point mal à l'aise commençait à le rendre, lui-aussi, nerveux.

Il tenta alors de se reprendre et, se mordant l'arrière de la langue pour se ressaisir, offrir un sourire contrit à l'inconnu.

« Mhh. Il doit y avoir erreur, je ne vois pas qui pourrait se faire tant de mouron à mon égard. Et j'avoue ne pas non plus penser nécessiter la mise en place sous tutelle..- »

Ses yeux perçants scrutaient la réaction du brun, à la recherche du moindre signe qui pourrait le trahir. Un rire étouffé, un regard en arrière, quelque chose - n'importe quoi qui pourrait lui faire comprendre qu'il ne s'agissait que d'une plaisanterie.

Un petit rire s'échappa de ses lèvres. Une plaisanterie - ou un simple hasard. Ne se montait-il pas trop la tête, là ?

« A moins que tu ne sois, par hasard, agrégé en chimie ? »

Il ne savait pas quel âge avait l'inconnu - mais il ne devait excéder la vingtaine.

« Si c'est vraiment le cas, Billy pointa du doigt ses innombrables mémos de révision en souriant, alors tu dois vraiment être tombé du ciel. »

Codage par Libella sur Graphiorum

________

twist of fate
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t69-qu-est-ce-qu-on-ne-donnerait-pas-pour-l-etrangler-avec-sa-cravate http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t71-made-of-cigar-and-lipstick#485 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t109-william-c-gardner http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t74-ca-pourrait-etre-funky-donc





Invité
(Invité)



Ven 23 Juin - 18:47


COMMENT UN FANTÔME PEUT REMPLACER LE DESTIN D'UNE RENCONTRE



Aiden vit bien le haussement de sourcil de William, ses yeux ne purent manquer ce geste qui n’annonçait rien de bon. Il le vit également se gratter la nuque, et, n’avoir aucune réponse, alors que le temps s’écoulait, encore et encore, le fit de nouveau stresser. Il voulait dire quelque chose, prouver la véracité de ses mots, il cherchait n’importe quoi à dire, mais son esprit avait beau se torturer, rien ne venait… Puis, la voix de l’homme brisa le silence tendu qui s’installait de plus en plus tel un brouillard. Ses yeux le fixèrent, un pincement au cœur se fit ressentir en découvrant son sourire contrit. Il avait l’impression de remuer un couteau dans une plaie béante… Il écouta ses paroles sans rien dire, en se mordillant la lèvre. Mélanger les vivants et les morts n’était jamais bon, mais il avait accepté maintenant… Il n’y avait plus de retour en arrière possible… Un rire parvint à ses oreilles. Agrégé en chimie ? Un éclair d’incompréhension passa dans son regard avant qu’il ne suive le mouvement de Billy vers les diverses notes et papiers éparpillés sur le bureau, de nombreux livres formant presque comme une petite muraille autour de la place qu’occupait le jeune homme. Tombé du ciel ?

« -J-je ne suis pas agrégé en chimie… J-je suis étudiant en Arts… » Sa tête se baissa, ses pensées s’agitant en un tourbillon tumultueux. « J-je sais que vous avez toutes les raisons de ne pas me croire, mais…Il est venu me voir. Son âme enfin je veux dire. Elle n’a pas pu.. Partir ? Parce qu’il savait que vous aviez encore besoin de lui et qu’il avait peur que vous ne vous en sortiez pas seul… Il m’a dit que vous aviez un pouvoir, que vous peiniez à manipuler et que votre… Caractère pourrait vous apporter des ennuis… C’est pour cela qu’il veut que je veille sur vous… Même si je suis plus jeune que vous… Ah euh… Ce n’est pas une mise sous tutelle hein… Je ne veux pas que vous pensiez cela je peux simplement… Devenir votre ami ? Et… Vous aider si vous avez besoin d’aide ? »

Sourcils légèrement froncés alors qu’il cherchait quoi ajouter d’autre, se demandant si ses paroles étaient ce qu’il avait été les bonnes à dire, Edward s’approcha de lui avec un grand sourire triste.

« -Ne t’inquiètes pas, tu t’en sors très bien…Merci beaucoup.. Et puis… S’il ne comprend pas.. »

Aiden releva les yeux vers le fantôme, sa couleur d’un bleu ciel ondulant doucement. Il ressentait une immense peine d’assister à cette scène sans pouvoir les réunir, sans pouvoir faire en sorte qu’ils puissent se parler tous les deux réellement… Il imaginait encore si cela avait été pareil avec Aaron, alors ses propres sentiments se mêlaient à ceux qu’ils ressentaient, de par l’âme et l’homme. Tout se mélangeait en lui, lui donnant presque le tournis. Il n’y était pas habitué, après tout il n’était pas souvent en compagnie de d’autres personnes mais, dès qu’il était proche d’elles, il ressentait tout, multiplié avec une force écrasante. Il sentait presque les larmes poindre.

« -Tu veux que je prenne le relais Aiden ? »

Aaron s’inquiétait, comme toujours. Il n’avait pas ce pouvoir-là, ne le comprenait même pas vraiment.

« -Non, répondit-il mentalement. C’est à moi de les aider et puis, tu ne pourras pas voir Edward… Je vais faire de mon mieux… » Puis, reprenant à voix haute. « V-vous voudriez aller… Boire un café pour discuter de tout cela ? »

Ils seraient plus au calme non ? Ils pourraient tenter d’éclaircir les choses, de trouver une solution ect…
Revenir en haut Aller en bas



avatar


William C. Gardner
(esthéticienne du fofo)

Messes basses : 204
Avatar : Jude Law

Crédit(s) : Avatar déniché par mon Roro d'amûuur

Vous êtes toutes mes gows, je bois les larmes de vos keums krrkrr

Situation : Kind of a womanizer
Métier/études : Poursuit des études pharmaceutiques.

Réputation : 825

Inventaire : COMMUN
Poupée vaudou x1
(une semaine)

Pouvoirs : William peut se retrouver projeté dans une scénette qui peut tout aussi bien provenir du passé ou du futur d'une personne. Ne maîtrisant cependant pas son pouvoir, ces flashs arrivent le plus souvent aux moments les moins importuns. Il arrive malgré tout à forcer leur apparition en inhalant une poudre de sa concoction.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 0:10


Comment un fantôme peut remplacer
le destin d'une rencontre

Il avait voulu détendre l'atmosphère avec une plaisanterie, mais l'effet contraire semblait s'être produit. Ses yeux brillaient d’incompréhension : il paraissait complètement perdu. Super.

« -J-je ne suis pas agrégé en chimie… J-je suis étudiant en Arts…   J-je sais que vous avez toutes les raisons de ne pas me croire, mais…Il est venu me voir. Son âme enfin je veux dire. Elle n’a pas pu.. Partir ? Parce qu’il savait que vous aviez encore besoin de lui et qu’il avait peur que vous ne vous en sortiez pas seul… Il m’a dit que vous aviez un pouvoir, que vous peiniez à manipuler et que votre… Caractère pourrait vous apporter des ennuis… C’est pour cela qu’il veut que je veille sur vous… Même si je suis plus jeune que vous… Ah euh… Ce n’est pas une mise sous tutelle hein… Je ne veux pas que vous pensiez cela je peux simplement… Devenir votre ami ? Et… Vous aider si vous avez besoin d’aide ? »

Les bégaiements de cet inconnu le mirent presque mal à l'aise. William eut même du mal à suivre, à un moment, mais ce qu'il comprit acheva de tuer sa bonne humeur. Edward. Son âme, retenue sur terre à cause de ses bévues. Des ennuies qui pourraient lui arriver - alors que son pouvoir lui permet de connaître les événements futurs.

Ce type n'avait pas compris. Billy refusait d'en entendre plus. Cette histoire d'âme, de mort, c'était.. Non, il ne voulait pas y penser. Edward était mort il y a dix ans, il était maintenant en paix. Quelque part - au Paradis, sans doute, puisqu'il n'existait pas quelqu'un de meilleur que lui. Ils avaient enterré Edward il y a plus d'une décennie - leurs parents, ses amis, lui : ils étaient tous là. Ils lui avaient dit adieu, ils avaient compris qu'il ne le reverrait plus.

Et maintenant ce type déboulait de nulle part, en lui intimant que cela faisait dix ans qu'Edward était encore là ? Non, c'était des conneries.

Le regard de William, qui s'était fait plus revêche s'écarquilla de surprise lorsqu'il le posa à nouveau sur son vis-à-vis. Putain. L'inconnu avait les yeux rivés.. sur quelque chose d'invisible. Il le vit secouer la tête à des paroles que lui seul parvenait à entendre. Non. Ce n'était pas possible. Des larmes menaçaient maintenant de couler, l'inconnu tremblait un peu.

William serra les poings - toute sa colère s'était maintenant envolée. Quelque chose lui tordait le ventre, la peur ?

« V-vous voudriez aller… Boire un café pour discuter de tout cela ? »

La voix, calmée, de l'inconnu brisa de nouveau ses pensées. Il ne s'en était pas rendu compte, mais les jointures de ses ongles acéraient sa paume, tant il la serrait avec force. William devait répondre quelque chose, il ne pouvait pas de nouveau se murer dans le silence, il le savait.

Le Gardner prit une petite inspiration et, relevant la tête, cacha du mieux qu'il le puisse son trouble. Habitué aux mensonges et au fait de tenir façade, ce n'était pas un exercice trop compliqué.

« Donc tout ça.. C'était pour m'inviter à prendre un verre ? »

William eut un petit rire. Son sourire débordait d'assurance. Il voulait faire reculer son vis-à-vis.

« Je ne te pensais pas aussi téméraire, t'as pas mal d'audace, en fait.. Mais je ne connais même pas ton nom, tu sais.. »

Il s'offrait là une porte de sortie. Une façon de contourner la conversation.. Mais d'en savoir plus sur cet inconnu. Il paraissait trop affecté pour que ce soit un simple jeu d'acteur. Et ses paroles, 'ce pouvoir', 'ce caractère' ; il avait visé trop juste pour que ce ne soit qu'un cruel hasard.

Codage par Libella sur Graphiorum

________

twist of fate
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t69-qu-est-ce-qu-on-ne-donnerait-pas-pour-l-etrangler-avec-sa-cravate http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t71-made-of-cigar-and-lipstick#485 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t109-william-c-gardner http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t74-ca-pourrait-etre-funky-donc





Invité
(Invité)



Dim 2 Juil - 3:06


COMMENT UN FANTÔME PEUT REMPLACER LE DESTIN D'UNE RENCONTRE


Ce n’était pas ce à quoi il pensait, ce n’était pas ce qu’il voulait. Et cette insinuation qui fut faite suite à sa proposition, le chamboula. Il voulait qu’ils aillent s’asseoir, au calme, bien qu’ils le soient déjà, mais dans un endroit, où ils pourraient parler librement à l’abri des oreilles indiscrètes… Devant une tasse de café, pour digérer tout cela, pour l’admettre, faire passer la pilule, comme un médicament que l’on avale avec un verre d’eau pour qu’il soulage le corps, l’esprit… Il releva les yeux, son visage atteint d’une tristesse amplifiée par une qui ne lui appartenait pas, comme par un trouble qui lui aussi, n’était pas sien. Un rire de William l’atterra encore plus. Il ne le croyait pas, pensait à autre chose.. Témérité, audace… Ce n’étaient que des oxymores lorsqu’ils lui étaient assimilés… Le frère aussi était affligé, l’âme ne le cachait pas, s’assombrissait doucement. Quelques larmes échappèrent au jeune homme, la désolation débordant d’elle-même tant il l’absorbait et la partageait, l’attirait à lui. Ses mains les essuyèrent, Aiden renifla. Ce sentiment d’abattement était déjà extrêmement fort, mais autre chose le chagrinait. Il s’imaginait encore à la place de ces deux frères. Se dire qu’Aaron aurait pu réagir pareil, se dire qu’il n’aurait pas saisit pas la moindre chance de le connaître, de l’aider aussi, à trouver la paix…

« -Calme-toi Aiden, ce n’est pas le cas. Je t’ai cherché, je t’ai trouvé, je suis avec toi, et je ne te lâcherais pas, d’accord ? »

Le garçon se calma doucement alors. Il ne devait pas se laisser consterner autant… Il avait une mission à accomplir, non ?

« -D-désolé… J-je m’appelle Aiden… J-je.. J’aimerais que vous me croyiez. P-pas pour moi… P-pour Edward. I-il m’a dit qu’il a cherché longtemps à trouver un moyen de vous contacter. Il a toujours été avec vous, mais v-vous, vous ne pouvez pas le voir… Il m’a trouvé, grâce à la présence de mon frère sûrement… Il vous aime, ne veut que votre bien. Et je veux simplement vous aider, tous les deux ! Rien de plus… »

Un autre reniflement, son regard fixait le sol.

« -J-je m’excuse de vous avoir dérangé… »

Aiden se détourna, s’enfonça dans la bibliothèque. Il s’assit dans un coin, le temps de se calmer, dans le silence, la plénitude des livres poussiéreux, Edward le suivant avec un sourire accablé.

« -D-désolé, je n’ai rien pu faire… » Murmura le garçon.
« -Ce n’est pas grave, ne t’en fait pas…
-Si c’est grave.. J-je voulais me rendre utile, t’aider… Et je n’ai servi à rien… Il ne me croit pas… Je m’en doutais, les vivants nient en blocs tout ce qui parle de mort. Les humains la craignent, l’évitent… Et puis, lorsque l’on a déjà fait son deuil, cela fait mal… J’ai remué un couteau dans une plaie, je l’ai rouverte si elle ne l’était pas déjà…
-Tu as fait de ton mieux, ce n’est pas de ta faute si cela n’a pas donné ses fruits… »

Le jeune homme acquiesça, frotta ses yeux. Il était fatigué, et subir tant d’émotions si fortes, lui pompait l’énergie comme un vampire boit le sang. Il s’allongea sur la table, les bras repliés, la tête enfouit dedans.

«-Je ne comprends pas pourquoi il a pensé cela…
-Bah, qui sait ! Il veut p’têt juste pas accepter le fait que son frère est resté comme une âme tourmentée coincée sur terre pendant aussi longtemps… Moi aussi ça m’aurait achevé…
-Toi aussi tu es coincé sur terre…
-Oui mais moi je suis avec toi… Eux, ils sont séparés, comme à travers un miroir… »

Revenir en haut Aller en bas



avatar


William C. Gardner
(esthéticienne du fofo)

Messes basses : 204
Avatar : Jude Law

Crédit(s) : Avatar déniché par mon Roro d'amûuur

Vous êtes toutes mes gows, je bois les larmes de vos keums krrkrr

Situation : Kind of a womanizer
Métier/études : Poursuit des études pharmaceutiques.

Réputation : 825

Inventaire : COMMUN
Poupée vaudou x1
(une semaine)

Pouvoirs : William peut se retrouver projeté dans une scénette qui peut tout aussi bien provenir du passé ou du futur d'une personne. Ne maîtrisant cependant pas son pouvoir, ces flashs arrivent le plus souvent aux moments les moins importuns. Il arrive malgré tout à forcer leur apparition en inhalant une poudre de sa concoction.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 16:41


Comment un fantôme peut remplacer
le destin d'une rencontre

La réaction de son vis-à-vis ne fut, une fois de plus, pas celle qu'il attendait. Il avait voulu le brusquer un peu, pas le faire.. Pleurer ? Les yeux écarquillés, sourcils froncés, Billy observa, impuissant, l'étrange inconnu pâlir au possible. Quelques larmes avait coulé, ce constat mit de nouveau le Gardner mal-à-l'aise. Ce type ne comprenait pas.. Ou peut-être était-ce lui ? Peut-être était-ce de sa faute ? A voir, ainsi, cet inconnu chamboulé à ce point par sa petite brimade, le Whitestone ne pouvait que se sentir coupable.

Même s'il n'était pas celui qui était venu chercher l'autre.

« -D-désolé… J-je m’appelle Aiden… J-je.. J’aimerais que vous me croyiez. P-pas pour moi… P-pour Edward. I-il m’a dit qu’il a cherché longtemps à trouver un moyen de vous contacter. Il a toujours été avec vous, mais v-vous, vous ne pouvez pas le voir… Il m’a trouvé, grâce à la présence de mon frère sûrement… Il vous aime, ne veut que votre bien. Et je veux simplement vous aider, tous les deux ! Rien de plus… »

Ce fut au tour de l'héritier Gardner de blêmir. Ces mots, c'était exactement ce qu'il n'avait pas voulu entendre. Edward. Le doute n'était maintenant plus permis ; cet inconnu, plus jeune et frêle que lui, était venu lui parler car Edward ne le pouvait plus.

Il a toujours été avec vous. Pourquoi ? Son âme ne devrait-elle pas être en paix ? Etait-ce de sa faute ? Qu'avait-il fait de mal pour empêcher son frère, ce frère qu'il avait tant admiré, d'accéder au repos éternel ? Et de quel autre frère parlait donc le brun ? Billy le dévisagea un instant, songeur. Il n'y avait qu'eux d'eux.

« -J-je m’excuse de vous avoir dérangé… »

Son vis-à-vis l'avait interrompu avant qu'il ne puisse même prendre la parole.. Avant de disparaître. Pourquoi maintenant ? Pourquoi fuyait-il après avoir déjà tant dit ? Cet inconnu - cet Aiden.. disait-il encore vrai ? S'il avait la faculté de parler à Edward, pourquoi avait-il choisi de les aider, tous les deux ? Des milliers de questions fourmillaient dans la tête de William tandis qu'il observait, hagard, l'endroit où se trouvait encore Aiden quelques instants plus tôt.

Que faire ? Une chose était sûre - les révisions avaient pris fin pour aujourd'hui.

Il pouvait encore choisir de faire comme si rien ne s'était passé. Comme si cet inconnu n'était qu'un illuminé, un de plus. Oui, c'était quelque chose qu'il pouvait faire.. Mais le souhaitait-il réellement ? Si Edward était vraiment là, s'il n'était pas en paix et surtout.. s'il y avait quelque chose qu'il pouvait faire pour lui, alors Billy voulait le faire.

Par impulsion, il se leva d'un bond. Il rangea à la hâte son manuel et les feuilles volantes qu'il avait sur la table dans son sac.. et partit à la recherche de cet inconnu.

Quoi lui dire ? Que faire s'il avait quitté la bibliothèque ?
Edward n'en savait fichtrement rien ; il y penserait au moment voulu.

Il mit dix bonnes minutes à retrouver sa trace. Le fourbe s'était planqué dans une allée reculée de la médiathèque, la tête enfoncée dans ses bras, Billy était passé plusieurs fois devant lui avant de se demander s'il ne s'agirait pas, finalement, de son inconnu.

Il avait l'air complètement lessivé. Comme si le courage dont il avait fait preuve en lui tenant tête plus tôt l'avait quitté.

Le Gardner fouilla dans sa sacoche et jura en ne trouvant pas son téléphone. Il avait du le laisser chez lui, histoire de ne pas être perturbé dans ses révisions.
A défaut de mieux trouver, il en extirpa son manuel ainsi qu'un stylo bic.

Il s'approcha d'Aiden et se racla la gorge :

« Tu as brûlé une étape. Avant d'aller prendre une verre, prends déjà mon numéro.. »

Son sourire se voulait encore narquois, mais son regard était sérieux. Il oscillait entre Aiden, caché entre ses bras, et ce qui l'entourait. Comme s'il essayait de percevoir une ombre, une âme, quelque chose d'invisible, lui aussi. Mais rien, Aiden était seul.

Il ne savait pas s'il pouvait vraiment faire confiance à ce type. Ni pourquoi il serait prêt à faire tout cela pour l'aider.. Mais pour l'instant, William savait que c'était ce qu'il avait à faire.

D'un geste précis, il inscrivit son numéro sur une feuille de manuel avant de l'arracher et de la poser près du brun. Celui-ci ne leva pas immédiatement la tête, comme s'il ne l'avait pas entendu - ses épaules avaient pourtant tressailli, sans doute ne s'attendait-il pas à ça.

Il n'attendit pas de réponse et fit demi-tour, quittant l'enceinte de la bibliothèque après une après-midi riche en émotions. Les cartes étaient de nouveau dans les mains d'Aiden. S'il souhaitait reculer, il pourrait toujours déchirer ce bout de papier. En attendant, lui n'avait qu'une envie : ne plus penser à tout ça. Il avait besoin de faire le point.

Et quoi de mieux qu'une certaine poudre pour l'y aider...

Codage par Libella sur Graphiorum

________

twist of fate
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t69-qu-est-ce-qu-on-ne-donnerait-pas-pour-l-etrangler-avec-sa-cravate http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t71-made-of-cigar-and-lipstick#485 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t109-william-c-gardner http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t74-ca-pourrait-etre-funky-donc
 
Aiden ft William, où comment un fantôme peut remplacer le destin d'une rencontre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Ville. :: Centre-ville. :: Ecole d'Arts-
Sauter vers: