pensez à voter pour nous sur ce top - site toutes les 2h !
la première intrigue fera bientôt son apparition !
si vous pouviez privilégier les whitestone lors de votre inscription, vous seriez des amours !
rappel : le coût d'un rp commun s'élève à 20 points de réputation seulement !

Partagez | 
 

 synopsis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





PROPHESSY.
(pnj)


Messes basses : 61
Avatar : Crystal Reed.

Situation : Je n'ai plus le temps de papillonner de droite à gauche !
Métier/études : Régner.
Réputation : 525

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Jan - 21:32

Le ciel grisé par une multitude de nuages annonçait un temps pluvieux sur la ville d'Elyas, une ville perdue loin de toute civilisation et de ces grandes villes à réputation mondiale. C'est la première fois que vous entrez en ces terres. L'allure lugubre des lieux vous empreigne d'un énorme frisson parcourant le long de votre corps. Vous n'êtes pas en sécurité ici et vous le sentez au plus profond de vous. Des horreurs se sont passées ici par le passé. Vous ne savez ni à qui vous adresser, ni où aller pour passer votre nuit. Vous arrivez ici complètement égaré.

Vous vous dirigez vers une stèle représentant deux personnes semblant lutter l'une contre l'autre. L’œuvre est sombre tout comme le reste des alentours, cependant vous vous penchez par curiosité et commencez la lecture d'une longue histoire. L'histoire d'Elyas.



1898

Elyas était à une époque d'or. Les enfants jouaient et usaient de leur voix stridente dans les rues pendant que leur parents buvaient un verre chez eux avec leurs amis ou au bar au coin d'une rue. Les enchanteurs vivaient en harmonie ; cette ville se suffisait à elle même. La paix régnait.


1899

Le nombre d'habitants avait augmenté depuis l'année dernière. Des naissances avaient eu lieu, les nouveaux - nés peuplaient davantage les rues que l'an passé et leurs cris de joie suscitaient l'ambiance joviale de la ville. Néanmoins, une chose terrible se préparait dans l'ombre, quelque chose qui allait tout changer. Un petit comité d'enchanteurs obscurs vînt s'installer en ville dans un manoir. Cette famille s'était déplacée jusqu'ici dans l'objectif de s'éloigner de leur voie funeste : l'obscurité. Une douce retraite pour profiter pleinement de sa vie d'enchanteurs. Ce foyer était composé de deux parents ainsi qu'une fille de dix - neuf années. Son vingtième anniversaire approchait à grand pas. Quel comble pour une enchanteresse de devoir suivre la voie de ses parents lorsque l'on souhaite suivre son opposé...


1900

Leur jeune fille comptait étudier à l'université et fit la malheureuse rencontre d'un garçon qui avait empreinté la voix lumineuse. Ces deux jeunes passèrent leur temps ensemble et finirent par tomber amoureux. Néanmoins, l'union d'une lignée de l'ombre avec une de lumière demeurait impossible. Cela ne s'était passé qu'une fois dans toute l'histoire des enchanteurs et s'était conclu par la mort d'un des deux partis.

« Tu es là, Ethan?
-Oui.
-J'ai peur.
-Je sais.
-Je ne veux pas que tu sois blessé.
-Je ne le serai pas.
-Je ne veux pas te quitter, E.
-Tu ne me quitteras pas.
-Mais imagine que si?
-Je t'attendrai.
-Même si je suis Vouée aux Ténèbres?
-Même si tu es Vouée aux pires Ténèbres. »


Une promesse qui allait faire défaut à toute la communauté d'Elyas. Le couple avait tout de même décidé de s'aimer, coûte que coûte.



1903

Toute une lignée de puissants enchanteurs de l'ombre arriva dans la ville d'Elyas dans le but d'anéantir ces deux êtres qui allaient, à terme, en plus de provoquer la mort d'un des deux amants, concevoir ce qu'ils considéraient comme un « monstre ».

Les ténèbres, les vraies, allaient largement au-delà de la simple absence de lumière.
« Tu sais ce qu’on dit. On ne lutte pas contre sa nature. » Était la phrase favorite des enchanteurs ténébreux, ceux - ci n'hésitaient pas à l'utiliser pour tenter de convaincre le jeune couple que leur relation était dangereuse, et même impossible.

« Les sensations physiques intenses que j'éprouvais quand je le touchais n'avaient pas l'effet dissuasif qu'on aurait pu escompter. Que j'aie l'impression d'être brûlée, dissoute en petite bulles ou frappée par la foudre, mon besoin de proximité avec lui ne s'estompait pas. »
Était celle de la jeune fille.

Elle souhaitait d'autant plus rejoindre le côté de la lumière après sa rencontre avec Ethan. Les enchanteurs, eux, trouvaient cela mignon. « Trop mignon. », disaient-ils pendant que les ténèbres répliquaient « Uniquement si, par mignon, tu entends tragique. ».




Vingt lunes, vingt années
Vingt de tes pires peurs
Vingt songes de mes pleurs
Tombent, tombent les années...

Vingt lunes, vingt années
La foudre qui t'assourdit
Vingt lieux qu'elle franchit
Vingt peurs sont recherchées

Vingt lunes, vingt années
Vingt songes de mes peurs
Vingt cris, un auditeur
Vingt sphères sont scellées

Vingt lunes, vingt années
Lune appelle, approche l'heure
Page ou les ténèbres meurent
Don qui scelle le brasier

Revenir en haut Aller en bas
 
synopsis.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Résumé :: Minute, papillon.-
Sauter vers: