pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 "Un secret bien gardé" ft. Gabriel Mesvell

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar


Ezra Kevethel
(nain colérique)

Messes basses : 208
Avatar : Matthew Daddario

Crédit(s) : google mon ami

Je t attend bb gaby ♥

Situation : En couple avec Swann Bellingfield
Métier/études : Etudiant en médecine + Travaille dans un café en temps que serveur et guitariste

Réputation : 453

Inventaire : Poisson rouge x1
(temps illimité)

Pouvoirs : L’un se nomme Intuition et il lui permet de pressentir les événements du futur proche importants dans un large périmètre. Il peut bien entendu pressentir les événements futurs qui se déroulent autours de lui. Plus l’événement est important et près de lui, plus il l’avertissement sera visible pour lui. Il arrive qu’il ait des minis visions mais c’est rare. Ses visions sont accompagnés de rêves prémonitoires. L’autre s’appelle Liaison. C’est la capacité, qui , grâce à des liens invisibles avec une personne au choix dans un périmètre assez restreint, va augmenter la puissance du ou des pouvoirs de la personne lié à lui. Il peut aussi lui donner la capacité de le protéger ainsi que lui transmettre de l’énergie vitale ce qui permet d'accélérer la guérison ou d’augmenter une ou plusieurs capacités physiques.

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 1:05

ft. Kaaris Evethel

ft. Gabriel Mesvell

「 Un secret bien gardé 」
Se réveiller le sourire aux lèvres, saluer les personnes dans sa chambre. Ce sont des amis, des camarades. Ils entendent tous bien. Aller à la douche, utiliser le même gel douche qu’hier car il sentait bon la fraise. Se rendre en cours et écouter un professeur intéressant. Sortir, regarder l’herbe fraîchement tondu et se dire qu’il pourra y emmener sa copine et son groupe d’ami. Puis sans même vraiment comprendre entendre Enola Gay se lancer.

« Kaaris, coupes ton putain de réveil ! »

Ca aurait été étonnant que tout ça soit réel. Il était loin d’être de si bonne humeur en se réveillant. Les personnes dans sa chambre était déjà parti hormis une qui apparemment avait été réveillé par le doux son de son réveil. Il s’était levé après avoir éteint la musique qui s’était lancé, puis en se mettant à sourire, il relança Enola Gay, se dirigeant dans la salle de bain en fredonnant l’air afin d’agacer la personne dans sa chambre qui se mit d’ailleurs à râler. Il ne restait jamais de mauvais poil très longtemps. Mais il était d’être amis avec tout le monde. Et d’avoir une copine. Ou d’aimer ses professeurs. Sous sa douche, il chantait cette musique. Il savait bien ce qu’elle représentait, et pourtant il l’adorait. C’était presque glauque qu’un air presque enjoué parle de quelque chose d’aussi horrible. Peut-être que c’était ce contraste qui lui plaisait… Il n’en savait trop rien.

Durant les cours, il suivait bien attentivement. Il avait beau se comporter de manière horrible avec les autres, il n’était pas du genre à sécher les heures. Ses parents avaient souhaité qu’il devienne médecin. Il le deviendrait, bien qu’il aurait sûrement préféré devenir guitariste. Mais, il trouvait toujours le temps de jouer. Il était même doué. Il était du genre à jouer Yesterday jusqu’à Thunderstruck. Ce qu’il ne savait pas jouer, il essayera jusqu’à qu’il y arrive. Et pour les cours c’étaient pareil. Sa détermination était assez fascinante, on ne l’a manquait que rarement. Il avait beau être quelqu’un d’impatient, il ressayait toujours après avoir fait une crise pour la plupart du temps. Kaaris ne restait jamais sur un échec. Sauf qu’il avait tellement peur d’échouer qu’il réussissait avant même d’avoir essayer de perdre. C’était un élève exemplaire depuis toujours. Mais un camarade détestable. Il préférait jouer à des jeux qui ne plaisent qu’à lui.

« A-arrêtes ! Je suis désolé ! C’est pas grave si tu veux pas me donner le devoir.. ! »

Bien trop souvent, on imagine pas qu’un gars qui n’est pas si grand et semble inoffensif puisse frappé aussi fort. C’était toute sa colère, toute sa peine, toutes ses plaies. Le poing serré, le regard ancré, le cœur endurci, il frappait car c’était aussi bien un moyen pour leurs montrer que pour se prouver qu’il était pas aussi minable que ses yeux semblaient le dire. Et pourtant, maintenant, il regardait les autres avec ses mêmes yeux. Ce regard sombre qui semble ne voir rien de plus qu’un animal. Parfois il s’en rendait compte et partait. D’autre fois, il partait simplement, son âme armée de haine et de rancœur.

Et à la fin de la journée de Vendredi, il rentrait à la maison. Enfin. C’était la fin de l’année, et il avait sa voiture depuis pas si longtemps que ça. Mais, l’avantage c’est que l’année prochaine, il n’aura pas besoin de dormir avec des mecs qu’il détestait… Il fallait dire que Kaaris n’aimait pas grand monde. Mais là n’est pas le sujet. Il rentrait chez lui. Il était à une demi-heure de route, et si ses parents avaient eu la gentillesse de l’emmené, il n’aurait pas eu besoin de dormir en internat. Mais, à pied ça revenait à trop loin donc, internat obligatoire. Bien qu’il ne voulait pas l’admettre, une part de lui se doutait bien que ses parents le faisaient exprès pour le voir moins souvent. Mais bon.. On dira que c’est à cause de leur travail. “Faut bien que quelqu’un paye ta nourriture le temps que tu nous rembourse” avait dit une fois sa mère.

Rien d’étonnant que dans sa voiture pas si moderne car il avait dû la payer lui-même, il écoutait de la musique. On pouvait même dire que c’était une sorte de poubelle ambulante à côté de la belle Porsche de son père. Mais, vu que c’était lui qui l’avait acheté, il avait une certaine fierté. Et puis, comment pourrait-il se plaindre alors qu’il a un superbe poste radio avec un port usb. Il pouvait écouter tout ce qui voulait quand il le voulait.
Cependant, une fois arrivée à la maison, sa bonne humeur descendit bien rapidement. Il avait fallu qu’il passe la porte et qu’il le voit, lui. Il lui donnait mal à la tête, c’était comme un signal d’alerte. Un signal qu’il n’avait pas écouter, fronçant les sourcils en levant les yeux afin de planter son regard dans celui de l’homme face à lui.

- “Toi.” Cracha-t-il avait dégoût avant de continuer, “Ne remets plus les pieds ici. Ce sont mes parents. Pas les tiens.”

Il avait mal à la tête. Il savait, oui, il savait que quelque chose qui allait changer les choses allaient se produire. Mais, actuellement il avait juste envie de l’étriper. Vraiment. Et il ne tarda pas à lui donner une balayette assez forte pour l’envoyer au sol.

- “C’est déjà assez difficile de les approcher, j’ai pas besoin d’un connard comme toi en plus.”

Il avait déjà été bien trop gentil à lui donner une chance qu’il arrête de venir de lui même. Mais là, c’était trop. Il saturait. Ce gars.. il le rendait dingue, bordel ! Et c’était loin d’être de l’amour ! Oooh non, il voulait presque sa mort… Mais c’était trop gentil. Cependant, il n’avait pas vraiment d’idée pour quelque chose de pire. Et son mal de crâne l’empêchait de réfléchir correctement. Il posa alors sa main sur sa tête, essayant de faire partir cette douleur. Il ne se concentrait pas vraiment sur le futur proche, le présent était actuellement bien plus important. Il devait lui montrer qui était le meilleur d’eux deux.

________

Break the rules
J'ai des cartes en main. Mauvaise pioche. Mais, personne n'a dit que c'était la mauvaise partie. Je gagnerais. Même avec un couteau sous la gorge, je sortirais l'as de ma manche.


Dernière édition par Kaaris Evethel le Lun 5 Juin - 0:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t311-il-n-y-a-pas-d-erreurs-quand-il-s-agit-de-moi-kaaris-evethel http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t315-le-cercle-prive-de-kaaris-evethel#4268 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t317-kaaris-n-est-pas-disponible-pour-les-nazes#4279 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Gabriel Mesvell
(mauviette qui se donne un genre)

Messes basses : 102
Avatar : Douglas Booth



Situation : Célibataire
Métier/études : Etudiant en histoire des arts

Réputation : 280

Inventaire : Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir sur la Douleur • Comprend les pouvoirs d’Insensibilité à la douleur et le Déclencheur de Douleur.

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 11:49

ft. Kaaris Evethel
Voici ma répooonse, j'ai vraiment hâte de voir comment ça va tourner entre ces deux là !

"Un secret bien gardé"
Ce matin là, tu n'avais pas envie de te lever, comme de nombreux matins. C'était si difficile, d'assumer qui on était aux regards des autres, quand on en doutait soi même....Mais il fallait bien sortir de ce lit si confortable, de toute manière passer sa vie ici serait bien trop ennuyant. Tu avais beau apprécié ce petit appartement en centre ville, le bruit incessant et la taille assez réduite en faisait un endroit où il faisait certes bon vivre, mais aussi partir. La pensée qu'aujourd'hui était le jour du mois, celui où tu pouvais voir "tes" parents ne quittait pas ton esprit. Entre joie, hâte et amertume, tu pris rapidement un petit déjeuner après une douche assez froide, pour te rendre à ta fac.

Là-bas tu t'y sentais bien. Etudier l'art te plaisait, et ce dans tous ses thèmes. Aujourd'hui et depuis deux semaines, le sacré était à l'honneur. Mais ce qui t'intéressait le plus, c'était sans aucun doute la désacralisation. Souillé ce qui touche au divin, détourner une image ancré dans l'histoire, choqué les gens... tu connaissais si bien cette notion. Certes, tu n'avais pas fait du boudin avec ton propre sang dans une performance comme l'artiste étudié, mais tu t'y connaissais en révélation bouleversante Tu te demandais même si les gens autour de toi ne préférerait pas boire ton sang au lieu de connaître ton secret. C'était bien trop tabou pour être révélé...Comment ta famille Whitestone se remettrait à 'idée d'avoir élevé un gentil garçon qui devint un traitre sans foi ni âme ? Le pire était peut être que tu n'avais que faire de cette famille adoptive. Tu pensais valoir mieux que ça comme destin, que d'avoir était élevé dans la pauvreté et "l'amour", le don et l'altruisme.

Les informations que tu avais récolté de la dernière réunion n'allait sans doute pas grandement intéresser tes véritables parents. Malgré la déception que tu allais lire dans les yeux de cette mère dont tu n'avais jamais connu l'affection avant récemment, y voir aussi cet amour débordant était une véritable consécration dans ta vie. Pendant quelques heures tu retrouvais la place qui t'étais dû, celle qu'il t'avait volé.

Après avoir salué tes nombreux amis, toi qui à cause justement de tes origines troubles savait te lier avec de nombreuses personnes très différentes et de familles diverses, avec discrétion tu te dirigeas vers l'arrêt de bus. Pas question de prendre ta voiture pour trainer près de chez les Blackmorgans, tu te devais de ne pas trop t'y afficher afin d'éviter d'attirer l'attention des curieux comme par exemple ton ami Milo.

Dans le bus, le temps passa très rapidement, alors que ton front était collé à la vitre. Tu avais envie de filmer ce paysage qui défilait rapidement, qui semblait dépeindre de façon exacte ce que tu ressentait. Porté par les évènements sans trouvé un point fixe rassurant... Oui, tu avais l'impression de perdre le contrôle sur ta propre vie.

Descendant du bus, tu avança avec appréhension vers la vaste demeure. Malgré les nombreuses rencontres qu'il y avait derrière toi, à chaque fois que tu arrivais ici, une sorte de peur te prenait aux tripes. Elle s'effaçait dès que tu voyais la mine joyeuse de ton père t'accueillir... Le voilà qui arrivait d'ailleurs, avec cette démarche d'homme assuré malgré les années qui prenaient peu à peu la beauté de sa jeunesse. Mais il restait charismatique, et toi, Gabriel, tu reconnaissais certains traits de ton propre visage dans celui de l'homme face à toi. Après une petite accolade chaleureuse, tu fus invité à entrer boire un thé.

Ce qui était assez étrange dans chacune de leur discussion, c'était la manière dont tout le monde faisait comme si l'autre enfant n'existait. Jamais on ne prononçait le prénom de malheur, à croire qu'on le craignait plus que Voldemort. En même temps, malgré toute la haine que tu éprouvais pour lui, une once de crainte s'insinuait dans tes veines à l'idée de le rencontrer. Suivrais tu l'éducation que tu avais reçu pendant 18 années en éprouvant de la compassion pour cet être, en voulant lui apporter ton aide malgré ton mépris pour lui ? Ou ton instinct prendrait le dessus, et le frapper serait le seul moyen d'exorciser tes sentiments ?

Après avoir embrassé délicatement le front de ta mère, tu te dirigea vers la sortie. Mais en voyant l'immense baie vitrée donner sur le jardin, tu ne pu continuer ta route directement, t'attardant pour admirer ce qui semblait s'offrir à toi désormais. Oui, cet endroit était ton véritable chez toi. Mais dans ton manque d'attention à ce qui t'entoure, tu ne remarquas même pas l'objet de ton mépris s'approcher doucement, silhouette sortant de l'ombre.


- “Toi. Ne remets plus les pieds ici. Ce sont mes parents. Pas les tiens.”


Qui osait lui parler ainsi ? Avant même de tourner la tête vers la voix emplie de rage, tu savais déjà à qui elle appartenait. Cœur battait à tout rompre à l'idée de voir finalement le visage de ton voleur de vie, tu te tournas pourtant vers lui. En tout cas, sa naïveté le touchait. Ce garçon n'avait donc aucune idée de ce qui se passait ? Le visage à l'expression colérique malgré ses traits doux, soulignait son appartenance à l'autre clan. Personne ne devait le voir. Tu le voyait parce que toi tu savais, alors que lui restait dans l'ignorance. Alors que tu commençais à te sentir mal pour lui, une balayette vint te remettre les idées en place. Comment osait-il ? Lui qui te volait tes parents, ta richesse, ton rang, ta vie ?! Alors qu'il avait tout pour être heureux, il se comportait comme un gamin pourri gâté. Que voulais t-il de plus ? Sa possessivité le rendait malade de jalousie, lui qui pouvait se prétendre le fils de ses parents, même si cela était faux..


- “C’est déjà assez difficile de les approcher, j’ai pas besoin d’un connard comme toi en plus.”

Sans vraiment réfléchir, tu attrapas le pied du garçon et le tira pour le faire tomber au sol avec toi. Il avait mal à la tête ? Il allait voir ce qu'était une véritable migraine. Celle qui semblait vous trouer la tête. Sans lui laisser le temps de répliquer, tu te mis au dessus de lui et te concentra pour renforcer sa migraine en touchant le front de Karis. Tu voulais le faire souffrir comme lui souffrait.

-"Je te conseille de ne pas crier, je ne pense pas que nos parents aiment voir leur rejeton essayé de frapper leur fils préféré."


Peut être que tu n'aurais pas du dire ses mots. Mais l'impulsivité de ton côté Blackmorgans prenait le dessus. Malgré ça tu relâcha son front assez rapidement, car en étant en situation de force tu ne pouvais t'empêcher de penser à celui que tu étais en train de faire souffrir. Un paumé. Comme toi. Il avait ce regard fort et profond que les artistes aiment peindre. Tu te releva comme si de rien n'était, comme si ton adversaire n'était qu'une mouche que tu venais d'écraser.

-"Alors comme ça MES parents ne veulent pas s'approcher de toi... Si mon enfant était un Whitestone comme toi je ferais de même."


Ce n'était clairement pas la bonne manière de lui annoncer la vérité. Jamais il ne te croirait, et il risquait même de croire que tu te prends pour un Blackmorgans... Tu te fichais bien de ce qu'il pouvait penser, tu voulais juste tout lui foutre à la figure... Egoïstement. Tu commençais à réaliser que tu agissais mal, comme ce que tu étais au fond. Mais ta part de lumière te suppliait de te montrer digne de l'éducation de tes parents.

-"Tu... je suis désolé. Je ne devrais pas te balancer ça à la figure comme ça."

Ta main passa dans ton cou montrant ton malaise. Cette situation commençait à te rattraper, et après ton coup de colère, il ne te restait que des miettes de doutes. Devais tu partir ? Répondre à ses éventuelles questions ?

________

Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t310-l-erreur-de-ma-vie-ou-ma-vie-est-une-erreur-gabriel-mesvell http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t313-le-bien-ou-le-mal-les-deux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t314-gabriel-call-me-maybe http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147-ask-me-ombre



avatar


Ezra Kevethel
(nain colérique)

Messes basses : 208
Avatar : Matthew Daddario

Crédit(s) : google mon ami

Je t attend bb gaby ♥

Situation : En couple avec Swann Bellingfield
Métier/études : Etudiant en médecine + Travaille dans un café en temps que serveur et guitariste

Réputation : 453

Inventaire : Poisson rouge x1
(temps illimité)

Pouvoirs : L’un se nomme Intuition et il lui permet de pressentir les événements du futur proche importants dans un large périmètre. Il peut bien entendu pressentir les événements futurs qui se déroulent autours de lui. Plus l’événement est important et près de lui, plus il l’avertissement sera visible pour lui. Il arrive qu’il ait des minis visions mais c’est rare. Ses visions sont accompagnés de rêves prémonitoires. L’autre s’appelle Liaison. C’est la capacité, qui , grâce à des liens invisibles avec une personne au choix dans un périmètre assez restreint, va augmenter la puissance du ou des pouvoirs de la personne lié à lui. Il peut aussi lui donner la capacité de le protéger ainsi que lui transmettre de l’énergie vitale ce qui permet d'accélérer la guérison ou d’augmenter une ou plusieurs capacités physiques.

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Juin - 20:54

ft. Kaaris Evethel

ft. Gabriel Mesvell

「 Un secret bien gardé 」
Il avait le pouvoir de savoir, et pourtant il s’était fait avoir. Ca avait le don de l’agacer d’être aussi pitoyable. Mais, il s’en remettrait, cependant, il ne pardonnerait pas cet acte de la part de Gabriel. Bien qu’il s’était rattrapé en tombant, il n’avait pas vraiment prévu que ce gars vienne insister sa migraine en posant sa main sur son front. Il n’avait pas fallu longtemps pour qu’il comprenne son pouvoir. La question était, en avait-il d’autre ? Il n’en savait trop rien, mais il allait falloir du temps à Gabriel pour apprendre à connaître les siens. A moins que ses parents ne lui aient dit. Mais ce n’était pas le sujet.

-"Je te conseille de ne pas crier, je ne pense pas que nos parents aiment voir leur rejeton essayé de frapper leur fils préféré."

Il l’avait entendu. Oui, il avait beau avoir un mal de chien atroce à la tête, il avait bien compris ce qu’il venait de dire. Mais, il avait été plus abasourdi par les absurdités de ce gars que surpris par la révélation. C’est vrai, il n’y croyait pas. Pour lui, ce mec était simplement qu’un gars sans famille qui avait été accueilli par les bras de parents qui l’aimait plus que leur propre fils. Il se mit à rire jaune après que celui qui avait été sur le sol soit de nouveau debout, se levant alors à son tour. Il passa alors sa main dans ses cheveux afin que sa vu en soit dégagé, posant les yeux sur ce Whitestone.

-"Alors comme ça MES parents ne veulent pas s'approcher de toi... Si mon enfant était un Whitestone comme toi je ferais de même."

Kaaris se mit à rire. Lui ? Whitestone ? Impossible ! Ses parents étaient Blackmorgans, sa cousine était Blackmorgans et il était Blackmorgans. C’était simple comme bonjour mais lui ne semblait pas vraiment comprendre. Et ça l’agaçait bien que sa stupidité l’amusait. Il se demandait bien ce que ses parents pouvaient bien trouver à un gars aussi débile que lui. C’est vrai, il était bien mieux. Il réussissait ses études, il travaillait, il était horrible avec les autres, il ne leurs manquait jamais de respect, et ce gars sorti de nul part se retrouve à être un obstacle pour lui ? Sérieusement.. ?

-"Tu... je suis désolé. Je ne devrais pas te balancer ça à la figure comme ça."


C’était plus fort que lui, il avait été obligé de lui mettre un coup de poing dans le ventre. Il ne supportait pas ses excuses. Car il n’arrivait pas vraiment à croire qu’il s’excusait vraiment. Et aussi car ça faisait plus de 3 ans qu’il avait envie de lui en mettre un. Il le regarda alors quelques instants avant de l’imiter bêtement, grimaçant en levant les yeux : “Je suis désolé, je n’aurais pas dû.. ”
Sérieusement, c’était presque drôle. On aurait presque dit qu’il imitait un attardé. Mais, c’était comme ça qu'il voyait ce mec qui pétait plus haut que son cul. Un bon gros attardé qu’il a bien l’intention de dégager d’ici une bonne fois pour toute. Il inspira, comme si il se préparait à soupirer puis au final, il ne fit que lâcher un léger rictus, reposant son regard qui était comparable au canon d’un fusil de chasse. Ce regard sombre qui était le sien, quand on y cherchait la profondeur, c’était la mort qui y vivait. Mais, parfois le chasseur baissait son arme pour observer. Ce qui n’était pas le cas là.

-“Il n’y a que les faibles comme toi qui s’excuse.”

Oui, il n’en croyait pas un mot. Normal, il avait passé sa vie ici, il ne pouvait pas croire que ses parents n’étaient pas vraiment les siens. C’était inimaginable ! .. Et puis dans le fond, si ils le détestaient, si il n’avait pas été leurs fils, a quoi bon l’avoir gardé ? Non, c’était tout simplement impensable qu’il ne soit pas le fils unique de cette famille. Enfin qu’importe car il était le fils Evethel, un point c’est tout. Et bien qu’il soit toujours dans une colère noir, il ne se sépara pas de son sourire.

-”Comme si je pouvais te croire !” Dit-il avant de pouffer. “Tu cherches juste des excuses pour rester avec MES parents. Mais, ça ne prend pas...”

Il était loin d’être dupe. Et même si il y venait à y croire un minimum, il ne pourra jamais l’admettre. Il était hors de question qu’il ne soit pas leur fils. Et encore pire si le vrai était un gars comme ce crétin ! Il lui sortait clairement des yeux… Et il se mit sur le pointe des pieds en prenant une expression faussement arrogante, se moquant plus de lui qu’autre chose.

-”Rentres chez toi maintenant.” Il reposa ses pieds à plat sur le sol, prenant une expression alors sérieuse. “Laisses nous tranquille.”

Il le fixa alors, mais se doutant bien qu’il n’allait pas vraiment partir comme ça parce qu’il le disait, il passa derrière lui pour poser ses mains dans son dos, le poussant vers la sortie, lâchant assez fort “Dégages !”


________

Break the rules
J'ai des cartes en main. Mauvaise pioche. Mais, personne n'a dit que c'était la mauvaise partie. Je gagnerais. Même avec un couteau sous la gorge, je sortirais l'as de ma manche.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t311-il-n-y-a-pas-d-erreurs-quand-il-s-agit-de-moi-kaaris-evethel http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t315-le-cercle-prive-de-kaaris-evethel#4268 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t317-kaaris-n-est-pas-disponible-pour-les-nazes#4279 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Gabriel Mesvell
(mauviette qui se donne un genre)

Messes basses : 102
Avatar : Douglas Booth



Situation : Célibataire
Métier/études : Etudiant en histoire des arts

Réputation : 280

Inventaire : Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir sur la Douleur • Comprend les pouvoirs d’Insensibilité à la douleur et le Déclencheur de Douleur.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 20:27

ft. Kaaris Evethel
La réponse tant attendue ! Vilain Kaaris arrête de taper mon beau perso là ;w;

"Un secret bien gardé"
Le coup qu'il reçut dans le ventre fut quelque peu inattendu. Surtout que contrairement à l'autre coup qui n'avait eu d'effet que de lui faire tourner la tête, cette attaque ci coupa pendant quelques secondes sa respiration. Il s'attendait à ce que le garçon lui ressemble plus... C'est à dire qu'il soit certes un Blackmorgans, mais au caractère proche de sa famille véritable même sans le savoir. Gabriel était un garçon qui cédait vite aux ténèbres, tout en étant dans une base de lumière. Hors, le garçon face à lui ne semblait n'être qu'ombre.

“Je suis désolé, je n’aurais pas dû.. ”

Il l'avait imité comme tout bon méchant le ferait, en se moquant outrageusement de lui. C'était à la fois malfaisant et insultant, cherchant uniquement à le rabaisser. Ce gars était réellement un Whitestone ? Il semblait bien plus cruel que nombreuses personnes pourtant sensées l'être. Il n'irait pas jusqu'à dire qu'il lui faisait peur... il avait tout. La connaissance. Le talent. Le pouvoir. Il savait que Kaaris n'était bon qu'à ne posséder que des pouvoirs pour les faibles. Qu'il n'intéressait guère ses parents. Qu'il ne valait rien au fond... voilà ce à quoi il pensait pour se retenir de lui exploser le cerveau en le regardant agonisé dans de terribles souffrance.

-“Il n’y a que les faibles comme toi qui s’excuse.”

Un sourire assassin aux lèvres, Kaaris essayait de se montrer supérieur. Il se le croyait sans doute. C'est cette pensée qui fit sourire Gabriel. Sérieusement, c'était vraiment un pauvre gars. Apparemment, il se cachait derrière cette identité factice pour agir comme un petit roi péteux. Ce n'était pas que les faibles qui s'excusaient. C'était simplement l'attitude des gens qui savent se remettre en question : les personnes douées d'intelligence. Ses parents avaient clairement mal éduqué ce petit con... Comment leur en vouloir pour ça ? Celui qui se cachait derrière ce masque de haine n'était qu'un inutile personnage d'une histoire qui n'était pas la sienne.

-”Comme si je pouvais te croire !Tu cherches juste des excuses pour rester avec MES parents. Mais, ça ne prend pas...”

Pour donner de la prestance à ses paroles vides de sens, il avait essayé de se surélever un peu. Pitoyable... Il n'avait besoin d'aucune excuse. Lui était aimé des deux côtés. Ceux qui l'avaient élevé le voyait comme la prunelle de leurs yeux, un enfant gentil qui avait su lutter contre les ténèbres qui avaient essayé de l'engloutir. Ceux qui l'avaient mis au monde le voyait comme un fils digne et fidèle, ayant été capable de mettre de côté tout une éducation et une famille de côté pour devenir ombre. Tout était parfait pour lui.

-”Rentres chez toi maintenant. Laisses nous tranquille. Dégages !”


Il ne l'avait même pas vu passer derrière lui pour venir le pousser, preuve de la maigre attention qu'il lui portait. Agacé par cette attitude idiote et digne d'un enfant de 5 ans, il passa rapidement son bras derrière lui et attrapa le poignet du gamin, pour lui faire ressentir une atroce sensation qu'il imaginait dans son esprit : pour Kaaris, c'était comme si chaque os de son poignet éclatait l'un après l'autre. Il se tourna alors vers lui en le lâchant, sans expression particulière.

-"Tu vois Kaaris, je commence à comprendre pourquoi mes parents ne t'aiment pas. Tu es certes impulsif et hargneux comme tout bon Blackmorgans. Mais tu as l'air profondément idiot et enfantin. Tu as vraiment 21 ans ? Je commence à avoir honte d'être né dans le même hôpital que toi ce fameux 16 juin..."


Peut être que ses parents allaient accourir alerter par les cris de celui qu'ils avaient élevé. Ce serait tout à fait agréable. La vérité éclaterait, et l'enfant serait jeté dans les rues, juste ce qu'il méritait... puis il pensa davantage à cette idée. Non, ses parents ne pourraient pas le laisser libre, capable de dire ce qu'il savait à quiconque... Ses parents seraient ils capable de le tuer ? Un gamin que pendant 21 ans, il avaient vu grandir ? Il frémit à cette pensée. Son éducation Whitestone le rendait-il trop altruiste et compassionnel ? Tuer quelqu'un était un crime terrible qu'il ne se voyait commettre; qu'en était-il de quelqu'un de la même famille ?

-"Je ne voudrais quand même pas que tu meurs..."

Il se parlait plus à lui même en réfléchissant. La situation lui revenait de nouveau. Ce gars était un paumé. Un gars horrible et insupportable, mais quelqu'un qui ne méritait pas davantage de crasses. Son regard se reposa sur le Whitestone caché.

-"Sois heureux je vais partir. Mais si jamais tu souhaites savoir pourquoi ils ne t'aiment pas, et tout un tas d'autres choses, retrouves moi demain à 23h devant le labyrinthe. A moins que tu sois une véritable chochotte, ce qui as l'air d'être le cas."


En réalité, lui était tout de même effrayé à l'idée d'aller là bas. Ce n'était clairement pas un endroit recommandable où se retrouvaient nombreux êtres de chimère prêts à vous tuer. Youpi... mais là bas ils pourraient se voir sans élever de soupçons quelconques. Il devait absolument préserver son identité de Whitestone, et c'était pourquoi il avait arrêté de voir des Dirarys et des Blackmorgans, même si maintenant il s'ennuyait beaucoup. Il n'allait pas tout gâché pour lui.. mais il lui devait la vérité.

-"Oh, mais avant..."

Plus pour la forme et se donner un air de véritable enchanteur, il leva le bras vers la jambe de Kaaris, et profita avec talent de l'effet de surprise pour lui infliger tant de douleur qu'il du s'agenouiller. S'approchant, il lui prit le menton pour qu'il lève les yeux vers lui.

-"Je suis Gabriel. Gabriel Mesvell. Un Whitestone... tu penses vraiment que tes parents me fréquenteraient vraiment... m'aimeraient. Me chérisseraient si c'était l'unique vérité ? oh, et tu ne trouves pas inconvenant que je possède de tels pouvoirs, et toi celui d'être un putain de bouclier inutile ?"


Il le relâcha sans lui jeter un autre regard et quitta le domicile qui lui appartenait. Il savait que son nom était sur tus les héritages, alors que celui de Karris semblait inexistant. Cette pensée le rassurait un peu sur le chemin du retour à ce qui lui servait de logement. Il se demandait si demain il attendrait seul comme un idiot... peut être. Mais au moins il aurait agi de façon juste, en donnant une chance à celui que tous rejetait, de savoir ce qu'il en était.

________

Why so serious ?
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t310-l-erreur-de-ma-vie-ou-ma-vie-est-une-erreur-gabriel-mesvell http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t313-le-bien-ou-le-mal-les-deux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t314-gabriel-call-me-maybe http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147-ask-me-ombre



avatar


Ezra Kevethel
(nain colérique)

Messes basses : 208
Avatar : Matthew Daddario

Crédit(s) : google mon ami

Je t attend bb gaby ♥

Situation : En couple avec Swann Bellingfield
Métier/études : Etudiant en médecine + Travaille dans un café en temps que serveur et guitariste

Réputation : 453

Inventaire : Poisson rouge x1
(temps illimité)

Pouvoirs : L’un se nomme Intuition et il lui permet de pressentir les événements du futur proche importants dans un large périmètre. Il peut bien entendu pressentir les événements futurs qui se déroulent autours de lui. Plus l’événement est important et près de lui, plus il l’avertissement sera visible pour lui. Il arrive qu’il ait des minis visions mais c’est rare. Ses visions sont accompagnés de rêves prémonitoires. L’autre s’appelle Liaison. C’est la capacité, qui , grâce à des liens invisibles avec une personne au choix dans un périmètre assez restreint, va augmenter la puissance du ou des pouvoirs de la personne lié à lui. Il peut aussi lui donner la capacité de le protéger ainsi que lui transmettre de l’énergie vitale ce qui permet d'accélérer la guérison ou d’augmenter une ou plusieurs capacités physiques.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 21:05


    Un secret bien gardé
    ENFIN, je cherchais un code cool pour pouvoir coller des hs xD Bn par contre l'image est moyen mais fuck, je galère depuis une 1h ! è_é
    GABRIEL JE T'AIME MAIS T'ES CHIANT ♥
    On dirait que j'ai pas écrit beaucoup, alors que j'ai fait 827 mots ;w;
    « Feat. Gabriel Mesvell»

    Ca faisait un an qu’il avait ses pouvoirs voir plus mais il n’arrivait toujours pas comprendre les messages à croire. Évidemment qu’il n’avait pas pu fuire cette main qui avait prit son poignet et broiller sans la moindre compassion. Il n’avait pas pu s’empêcher de lâcher un léger hurlement, qu’il avait par la suite retenu. Ses parents, il était certains que même si il hurlait à mort, ils ne viendraient pas. Peut-être que c’était ça qu’ils attendaient : Que Gabriel donne le coup à fatal à celui qui était de trop. Il y pensait dans un coin de sa tête, mais il finissait toujours par se rebutter. C’était bien trop horrible. Mais dans tous les cas, c’était bien cette pensée qui l’avait fait se taire. Puis il le lâcha.

    -"Tu vois Kaaris, je commence à comprendre pourquoi mes parents ne t'aiment pas. Tu es certes impulsif et hargneux comme tout bon Blackmorgans. Mais tu as l'air profondément idiot et enfantin. Tu as vraiment 21 ans ? Je commence à avoir honte d'être né dans le même hôpital que toi ce fameux 16 juin..."

    -”Fermes là.”

    Putain, il le rendait fou. Mais son pouvoir n’était pas vraiment un problème. Ca avait beau être douloureux, il avait finit par arrêter de pleurer à cause de la douleur physique. Le problème, s’était les paroles de Gabriel. Il le blessait, car il savait qu’il ne pouvait pas répondre. Car il ne comprenait pas son délire, et qu’il ne le connaissait pas autant qu’il ne le connaissait. Oui, c’était ça qui le rendait fou. Il avait beau prédire le futur proche, il avait toujours un coup d’avance sur lui.

    -"Je ne voudrais quand même pas que tu meurs..."

    Il détourna le regard. La première chose qui lui était venu en tête en l’entendant c’était que ça arrangerait tout le monde qu’il meurt. Mais, il était loin de vouloir mourir. C’est juste qu’il pensait au point de vu de ses parents avant le sien. Kaaris ne répondit pas, car il avait bien compris que Gabriel parlait pour lui même, et aussi car il n’avait pas spécialement envie de faire sa victime en lâchant qu’il ferait mieux de le tuer. Il avait horreur des personnes qui se rabattait sur leur sort. Où qui s’excusait comme des merdes comme Gabriel.

    -"Sois heureux je vais partir. Mais si jamais tu souhaites savoir pourquoi ils ne t'aiment pas, et tout un tas d'autres choses, retrouves moi demain à 23h devant le labyrinthe. A moins que tu sois une véritable chochotte, ce qui as l'air d'être le cas."

    Entre eux deux, il avait bien plus de conviction que ce Gabriel. Et donc de courage. Mais, actuellement, Gabriel jouait mieux que lui. Il devait réfléchir, et rester calme. Il était hors de question qu’il perde face à un tel crétin qui ne sait pas réellement ce qu’il veut. Alors en reposant les yeux sur Gabriel, il haussa un sourcil en prenant un air faussement arrogant. Il se moquait de Gabriel. C’est tout ce qu’il pouvait faire pour le moment.

    -“Je suis loin d’avoir peur. C’est toi qui a peur. Entre nous deux, celui qui utilise ses pouvoirs pour se retrouver en position de force, ce n’est pas moi mais toi. Il y a bien une raison à ça monsieur je pète plus haut que mon cul ~”

    Alors, il se mit à sourire, peut-être qu’il avait un air enfantin en souriant. Mais, la moquerie était bien la chose la plus présence sur ses lèvres. Et ce petit rire qui s’échappa de ses lèvres. Cependant, lui qui ne faisait pas trop attention se fit bêtement avoir, tombant à genoux devant Gabriel. Il fronça alors les sourcils, levant les yeux vers lui quand il attrapa son menton.

    -"Je suis Gabriel. Gabriel Mesvell. Un Whitestone... tu penses vraiment que tes parents me fréquenteraient vraiment... m'aimeraient. Me chérisseraient si c'était l'unique vérité ? oh, et tu ne trouves pas inconvenant que je possède de tels pouvoirs, et toi celui d'être un putain de bouclier inutile ?"


    -"Kaaris. Evethel Kaaris, même si je suppose que tu le sais déjà." Puis, en marmonnant il ajouta, "tricheur".

    Oui, ça sonnait trop vrai pour qu’une part de Kaaris ne croit pas à toute cette histoire. Surtout après avoir dit ça. Mais, il ne voulait pas l’admettre. C’était hors de question de remettre en question 21 ans de vie. Hors de question que ses parents ne soient pas les siens. Hors de question de ne pas être le cousin de Calypso. Hors de question de perdre ceux qu’il aimait du jour au lendemain. Il se releva par la suite, préférant ne rien dire de plus. Il n’allait pas le retenir plus longtemps après tout. Et puis, il avait bien fait assez de bruit, et il appréhendait un peu les répercussions de tout ça.. Le mieux, c’était de ne pas traîner. De toute manière, il avait du travail.


________

Break the rules
J'ai des cartes en main. Mauvaise pioche. Mais, personne n'a dit que c'était la mauvaise partie. Je gagnerais. Même avec un couteau sous la gorge, je sortirais l'as de ma manche.


Dernière édition par Kaaris Evethel le Dim 4 Juin - 22:44, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t311-il-n-y-a-pas-d-erreurs-quand-il-s-agit-de-moi-kaaris-evethel http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t315-le-cercle-prive-de-kaaris-evethel#4268 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t317-kaaris-n-est-pas-disponible-pour-les-nazes#4279 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


PROPHESSY.
(pnj)

Messes basses : 411
Avatar : /.

Crédit(s) : Gorgeousmali.

Situation : Je n'ai plus le temps de papillonner de droite à gauche !
Métier/études : Régner.

Réputation : 1288


Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 21:05

Le membre 'Kaaris Evethel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'HASARD' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
()




Revenir en haut Aller en bas
 
"Un secret bien gardé" ft. Gabriel Mesvell
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Forêt. :: Habitations.-
Sauter vers: