pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 Les aveux | ft.Shadow Worcester

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin 2017 - 21:10




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 781 mots


Une fois qu’Angel était chez elle, et que lui était de nouveau chez lui. Il était resté assis, bêtement, sur ce canapé qui n’avait jamais été le sien. Ce regard semblant désintéressé de tout ce qui pouvait l’entourer, c’est vrai, il pensait beaucoup. Puis, il ne savait pas vraiment comment, mais c’est comme le flou de son regard l’avait mené à ce petit point vert qui clignote sans un bruit. Son téléphone.
Avec nonchalance, il se leva pour aller saisir l’appareil. Puis, il l’alluma et c’était étrange comme la simple vu de ce prénom pouvait lui serrer le cœur. Pourquoi l’avait-il appelé ? Pourquoi lui avait-il laissé un message ? Pourquoi ne lui avait-il pas répondu ? Bordel, il était tellement naze ! Ça aurait pu être n’importe qui d’autre, il s’en serait foutu, mais Shadow, c’était simplement différent. C’était toujours différent quand on parlait de Shadow. C’était normal si il avait peur d’écouter ce message ? Sûrement. Mais, ça n’allait pourtant pas l’arrêter. Il alla donc dans sa messagerie, et il attendit que le message de Shadow se lance avec une légère boule au ventre.

-"Blaaaaake ! Pourquoi tu décroches pas hein ? Tu t'es pas jeté d'un pont j'espère ?"

Cette voix, même à travers l’appareil, elle lui faisait ce même petit effet. C’était comme avoir une bouffé de chaleur soudaine. Puis il entendit son rire. Pourtant, ça ne le fit pas spécialement rire, il voulait simplement l’écouter.

-"Peut être que tu deviendrais une sirène ! ... Non parce que je suis sûr que tu coulerais. Et ça voudrait dire que tu te noierais, et donc que tu mourrais."

Le pensait-il réellement capable de faire ça ? Il voulait réfléchir à la question, mais d’un coup son expression changea, sa gorge se serrant tandis qu’il sentait les larmes lui remonter. Il entendait les sanglots de Shadow. Il l’avait laissé pleurer sur le répondeur. Bordel, il donnerait tout pour lui parler, s’excuser d’être un idiot qui loupe les appels alors que Shadow avait toujours été là quand il lui avait demandé. Il aurait tant voulu être avec lui pour qu’il ne pleure pas.

-"Je veux pas que tu meures ! Qu'est ce que je ferais moi si ça arrive hein ? T'as pas le droit de me laisser tout seul dans son monde de merde ! Je sais que dans le vraie conte de la petite sirène, elle meurt à la fin, mais toi t'as pas le droit ! De toute façon je suis pas ton prince. Si tu meurs, bah je te tues ! D'accord ? Je t'en prie... Pourquoi tu pleurais hein ? Pourquoi y a ce flic avec toi tout le temps ? Pourquoi tu m'as ignoré ? Pourquoi je tiens plus à toi que tu ne tiens à moi ? Bah tu vois toutes ces questions je les poserais plus jamais, jamais jamais, si tu restes avec moi. J'ai juste besoin de ça, que tu restes avec moi tout le temps. Je sais que je suis qu'un homme de ménage, mais s'il-”

Il l’avait écouté attentivement, et quand le message coupa subitement pour laisser place à la voix de la messagerie qui lui lâcha froidement “Fin du message”, il fronça les sourcils en regardant son téléphone, hurlant presque dessus. Et dire qu'il avait réussit à le refaire pleurer... Et, sans même réfléchir, il avait été chercher Shadow dans ses contacts, cliqué dessus, puis il cliqua que app- Non. Il ne pouvait pas. Il était resté bloqué sur ce bouton appeler. Pourquoi ? Il y avait tant de raisons. La première était sans doute car il n’avait pas envie de dire tout ce qu’il avait à lui dire à travers un téléphone. Alors, il décida de lui envoyer un message. Un message qui allait lui causer sa propre insomnie. Car il voulait une réponse. Car il avait peur d’avoir une réponse. Il avait peur qu’il accepte. Il avait pourtant peur qu’il refuse. Il était effrayé à l’idée d’avoir peur pour pas grand chose. Mais, ce n’était pas “pas grand chose”, il était question de Shadow. Il aurait dû être moins froid dans son message. Mais, il ne pouvait pas non plus lui envoyer un message adorable sachant que c’était sérieux. Bordel, il devait vraiment dormir. Mais, si il lui répondait pendant la nuit ?!

Dans tous les cas, il n’avait pas trouvé le sommeil. Et puis, comme un idiot, il s’écoutait encore le message de Shadow. Comme si d’un coup, le discours allait changer. Ou qu’il allait apparaître devant lui. Au final, si il l’écoutait ainsi, c’était pour soigner ce vide qui après ce message, lui semblait bien présent quand lui ne l’était pas.





love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Shadow Worcester
(grand balayeur ténébreux)

Messes basses : 479
Avatar : Cole Sprouse



Situation : There is no sunshine, when he's gone
Métier/études : Homme de ménage, il travaille dans pas mal de lieux municipaux et écoles privées.

Réputation : 673

Inventaire : RARE
Oeufs magiques en chocolat x16

COMMUN
Corde indétachable x1 (temps restant : 3 RP's complets)
Philtre d'amour x1 (un RP complet)
Bonbons de vérité x5 (5 RP's complets)
Pastille de lévitation x1 (un post RP)
Poudre d'oubliette x1 (3 lancers)
Poupée vaudou x1 (1 semaine)
Sac de Marry Poppins x1 (-> 4 juillet)
Cahier de surveillance x1 (-> 4 juillet)
Portrait de sa génitrice x1 (illimité)
Photo de classe dernière année de lycée - ancienne amoureuse, Milo, Scarlett... et Shadow x1(illimité)

Pouvoirs : Peut changer de formes et de corps.

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Juin 2017 - 2:34




Les aveux


ft.Blake. 1058 mots


Jamais il n'avait eu autant envie de dormir jusqu'à la fin de l'éternité. Un mal de crâne au réveil, il avait plus ou moins l'habitude... mais là, c'était encore plus fort, encore plus brouillon. La première chose que fit Shadow en ouvrant les yeux, fut d'instantanément les refermer. Ensuite, il réalisa que malgré qu'il soit encore tout habillé sous ses draps, c'était surtout ses chaussures encore à ses pieds qui l'ennuyait particulièrement. Dans un sursaut d'énergie, il vint se relever afin de les enlever.

L'heure sur l'horloge face à son lit lui signala qu'il était temps de se bouger le cul. En grommelant, il vint se lever pour aller chercher son vieux téléphone par terre. Heureusement que c'était un solide ancien modèle, sinon il n'aurait pas survécu à vivre avec le Dirarys et ses sauts d'humeur... Dans un long soupir il se rendit jusque dans la salle de bain, où il posa son précieux téléphone qui le mettait en relation avec ses clients comme des dealeurs sur la commode. De là, il enleva chacun de ses vêtements de la veille pour se glisser dans la douche pour essayer de retrouver toute sa tête. L'eau froide s'attaqua à sa peau, pendant qu'il frissonnait sous ses assauts qui semblaient percer sa chair. A chaque fois qu'il sentait cette eau gelée, il se disait qu'il serait capable d'arrêter de payer de la drogue pour de l'eau chaude. Mais dès qu'il s'enroulait dans une serviette, s'en était fini de cette vaine illusion.

C'est en repensant à tout ça qu'il se rappela qu'hier il avait du encore une fois du abuser. Oui, avec les autres, quand ils étaient d'abord allés à la clairière pour se déchirer puis... Shad coupa soudain l'eau, en passant ses mains sur son visage. La boîte. Angel. Blake. Son baisé avec ce foutu barman. Le sien avec la jolie rousse. La discussion. La dispute. Les larmes. Le départ. Tout lui revenait dans les moindres détails, comme une malédiction malgré les espoirs de Blake. Il ne se souvenait juste plus son chemin du retour. Mais on s'en foutait complétement, et il sortit en trombe de la douche pour attraper son téléphone et l'allumer. Deux messages. Le premier s'ouvrit, reçu le plus récemment. Angel.. Oui, il avait découvert une bien étrange jeune femme hier soir. Il ne regrettait décidemment pas cette rencontre. Il lui répondit avec honnêteté, oubliant quelques secondes ses futurs problèmes, avant de consulter son second message. Blake. Son cœur rata presque un battement. Pourquoi il réagissait comme ça ? Oui, il s'inquiétait pour lui, et il était heureux de recevoir un sms de sa part. Tout simplement. Mais en voyant la froideur du message, il fronça les sourcils. C'était d'autant plus bizarre que ce soit de la part de son patron si chaleureux et collant. D'habitude c'était lui, le balayeur qui jouait les distants. Un peu. Avant. Là il se demandait si c'était à cause de rancœur, colère ou gêne qu'il usait de cette froideur. Mais alors qu'il posa son téléphone, il remarqua dans son journal d'appel qu'il avait appelé Blake.

P U T A I N. Qu'est ce qu'il avait bien pu dire. Et évidemment, il n'y avait qu'à ce sujet que sa mémoire lui jouait des troubles. Aucun chance qu'il se rappelle rien qu'une monosyllabe de ce qu'il avait bien pu prononcé. Troublé, il retourna terminer sa douche. Ca aurait pu être pire, personne n'était mort. Youpi. La journée passa lentement, à part quand il mangea un pique-nique hors du temps avec Angel. L'ambiance avec elle était vraiment agréable, alors que jamais il n'aurait pensé voir en elle autre chose qu'une pimbèche. Maintenant, il l'appréciait particulièrement. Malheureusement par contre, elle ne put le renseigner à propos de ce putain d'appel, n'étant même pas au courant. Peut être que Blake n'avait pas décroché. Et que Shadow n'avait pas laissé de message. Oui, peut être que pour une fois dans sa vie de merde, tout allait bien se passer, et celui qui hantait un peu trop ses pensées voulait juste se justifier pour ses déboires d'hier soir.

A 17h58h, il était là. Ni vraiment en avance, ni en retard. Encore une fois il s'était senti idiot à tout faire pour arriver pile à l'heure pour ne pas donner l'impression de ne pas s'intéresser à ce rendez vous, ni donner l'idée qu'il s'y intéressait trop. Blake était là, appuyé contre le kiosque. Détournant le regard, il attacha son vélo avant de s'avancer vers lui de la manière la plus détachée possible, les mains dans les poches. Il avait l'impression de ne plus savoir comment faire pour être naturel. Il se souvenait trop bien de ce visage au bord de larmes qui avait fini par craquer, dont il avait eu envie d'embrasser les joues salées pour tenter vainement de le réconforter. Il se souvenait de la vague de tendresse qui avait soulevé son cœur pourtant meurtri. Et l'acteurs de tous ces maux, de toutes ces sensations inavouables était là devant lui.

-"Hey. Déjà, je préfère préciser que je me souviens de tout ce qui s'est passé dans la boîte et devant. Pas encore assez déchiré."

Ce n'était pas forcément la bonne entrée en matière subtile. Mais au moins c'était dit. Il releva ses yeux pour les ancrer dans ceux de Blake, si bleu profond, et pourtant si complexes pour y lire ce qu'il pensait. Son âme semblait inatteignable.

-"Tu veux parler ici ? Tu préfères qu'on bouge ? Moi je m'en fous."


Il avait peut être l'air un peu détaché, mais c'était surtout parce qu'il avait peur. Peur des mots qu'il avait oublié, et peur de ceux qu'allait prononcer l'homme. Est ce que c'était le genre de phrase qui vous blessait inconsciemment, celle qui vous soignent de douleurs pourtant part de vous, ou simples excuses banales qui donnerait envie à Shad de le gifler ?



love.disaster

________

Grâce à toi, mes ombres se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t136-shadow-worcester-essaye-de-faire-sa-fiche-convenablement-et-au-bon-endroit http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t143-journal-de-bord-shad http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147p75-ask-me-ombre



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin 2017 - 1:42




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 1470 mots


Il avait réfléchit. Toute la nuit. C’était illogique, car il pensait car il n’arrivait pas à dormir alors qu’il savait bien que c’était parce qu’il pensait trop qu’il n’arrivait pas à fermer les yeux. Toujours est-il qu’il avait regarder la pluie s’arrêter dans les alentours de 3 heure. Et que lui, c’était mit à boire. Pour trouver le sommeil. Il aimait la nuit, le soir. Mais, c’était étrange comme on ressemblait à quelqu’un qui n’avait pas vraiment de sens quand on s’endormait à l’heure où certains se lève. Car, forcément, il avait finit par tomber. Mais, dans les alentours de 8 heure. Heureusement qu’il ne travaillait pas, sinon il serait dans de beaux draps. Alors, il se réveilla finalement dans les alentours de 14 heure par les aboiements de son chien qui avait, clairement, faim. Il soupira un peu, s’étirant en constatant à ce moment là qu’il aurait mieux fait de dormir dans son lit. Blake s’occupa de son chien au nom si particulier. Et c’est d’ailleurs en se rappelant de ce qu’avait pu lui dire Shadow à ce sujet qu’il pensa à regarder son téléphone. L’homme se précipita alors vers l’endroit où il avait pensé l’avoir laissé. Mais, problème, il ne s’en souvenait plus. Il fouilla alors la maison, restant malgré tout assez calme. Il finit par mettre la main dessus. Aller savoir ce qu’il faisait dans son lit..
Blake l’alluma, il découvrit le message de Shadow lui annonçant qu’il sera présent. Juste.. Bon, ce n’était qu’un message après tout, d’autant plus qu’il s’agissait de Shadow et que son premier message avait été un peu froid. De toute manière, ce n’était pas le moment de chipoter pour un message. Il était déjà bien content que Shadow accepte l’invitation. Bien qu’il avait peur aussi. Il ne savait pas encore trop ce qu’il allait pouvoir dire. De toute manière, ce genre de chose ça se prépare pas vraiment à l’avance. Il le saura bien sur le moment après tout.

Sachant qu’il avait quand même du temps devant lui, il en profita pour aller faire quelques courses. S’en suivit ensuite une douche chaude sous laquelle, il se demandait comment les choses allaient se dérouler. Il s’était préparé assez rapidement -enfin, c’est ce qu’il voulait croire, en vérité, il lui avait fallu une bonne demi-heure pour choisir quoi mettre-. Dans tous les cas, il était prêt et il était parti un peu avant en voiture afin de ne pas avoir d’un débile qui arrive après alors qu’il est celui qui a donné le rendez-vous. Et puis, il avait assez hâte de le voir, bien qu’il avait quand même un peu peur qu’il se rappelle. C’était fou, à chaque fois quand il se disait qu’il y avait peu de chance que Shadow ce rappelle, il avait cette même phrase qui repassait en boucle dans sa tête, comme un vieux disque rayé.

"La dernière fois quand j'avais pris de la drogue, je n'ai pas oublié une seule seconde du temps passé avec toi connard."

Il était appuyé contre le kiosque, se baladant sur son téléphone, plus pour regarder l’heure défiler qu’autre chose. Comment pouvait-il se concentrer sur l’article qu’il était censé alors que tout ce qu'il voyait c’était tout ce qui faisait que Shadow, était dans sa tête, et qu’il avait prit place dans son coeur. Il finit par relever soudainement la tête en entendant sa voix. Sa véritable voix, pas celle qui l’avait entendu à travers l’appareil ou même celle qu’il pouvait entendre dans ses pensées. Blake se redressa alors en rangeant son téléphone dans sa poche.

-"Hey. Déjà, je préfère préciser que je me souviens de tout ce qui s'est passé dans la boîte et devant. Pas encore assez déchiré."

Ca ne l’étonna pas vraiment. Mais, quelque part, c’était peut-être mieux qu’il se rappelle.. Il n’en savait trop rien. Dans tous les cas, c’était dit, il n’aurait pas besoin de lui demander. Alors, il fronça légèrement les sourcils en venant planter son regard dans celui qui était tout, sauf un simple balayeur.

-"Tu veux parler ici ? Tu préfères qu'on bouge ? Moi je m'en fous."

Il n’aimait pas vraiment l’air détaché que prenait Shadow, mais, il s’y était un peu habitué à force. C’était comme au début. Et pourtant, c’était complètement différent. Mais, ce n’était pas réellement à ça qu’il pensait. Non, il le regardait sans pouvoir décrocher son regard de lui. Pourquoi il avait encore l’impression de l’entendre dire qu’il avait besoin de lui ? Puis, alors que son expression sembla prendre un air presque triste, il voulut s’approcher d’un pas. Pas qui finalement, le poussa à détourner le regard en reculant finalement jusqu’à revenir contre le kiosque. Il ne savait pas quoi dire. Finalement, il aurait mieux fait de se préparer avant. Le problème, c’est qu’il avait peur d’en dire trop. Mais à ne rien dire, tout ce qui risquait de sortir de sa bouche ne sera plus qu’une gêne qu’autre chose. Peut-être finalement qu’il n’aurait pas du prendre rendez-vous avec Shadow. Peut-être que tout ça, finalement, c’était une erreur. Une de plus. A croire qu’il les collectionnait.
Et pourtant, quand il reposa les yeux sur Shadow, il comprit que maintenant, il n’y avait plus vraiment de choix. Non, il pouvait encore réfléchir. Il avait encore le temps. Alors il s’approcha de lui, sans un mot, attrapant sa main pour l'entraîner avec lui. Ailleurs. Dans des rues. Entre des maisons. Il n’y avait pas d’arrêt. Il n’y avait qu’un but. Gagner du temps. C’était comme prendre le train sans savoir où aller, simplement pour réussir à le retrouver.

Mais, il finit par s’arrêter en arrivant devant une impasse. Il fixa alors ce mur comme si il n’était rien de plus que la misère qui lui faisait obstacle à chaque fois. Foutu mur ! Connard de mur ! Salop de mur ! Et pourtant, au fond de lui, il le remerciait. Car, il allait enfin tourner la tête vers Shadow qu’il avait emmené avec lui car il ne voulait plus lâcher, mais que pourtant, il fuyait. C’était stupide. Il était stupide. Peut-être que ce n’était pas sa semaine. Rien ne va, mais en se moment il a juste l’impression que tout est pire. Non, il n’était pas vraiment heureux, mais il est hors de question qu’il éclate à chaque fois. En fait, c’était même étrangement calme. Il était comme mort. Mais non, c’est juste que c’était la troisième guerre mondiale à l’intérieur de lui actuellement. Son visage, pas si détaché, mais pas si attaché pour autant. Mais, c’était quand tout ne tenait qu’à un fil qu’on s’accrochait. Ou car il comprenait maintenant. Ses mots, depuis le début, il était inscrit dans les yeux de celui qu’il n’avait pas osé réellement regarder.

-”Ne me regarde pas comme ça. Je sais, je suis bizarre en ce moment. Je sais que j’ai l’air plus paumé qu’autre chose, mais j’ai l’impression que tout ce que j’ai réussi à reconstruire est en train de mettre volé. Dans le fond, je comprendrais, moi aussi j’ai volé. J’ai prit tant car le vrai moi, je n’en voulait plus. J’avais déjà tout détruit. Mais, ca doit être ça mon pouvoir dans le fond, détruire tout sur mon passage. Mais, j’ai pas envie de te briser. J’ai peur de t’étreindre, et si je te serrais trop fort ? Je ne mourrais pas. Non, cependant j’ai peur de te tuer. J’voulais juste te sauver, mais tout ce que je fais, c’est rendre la situation de pire en pire. J'aggrave les choses car je m’y prend comme un pied. Depuis toujours, et pourtant j’ai cru que ça avait changé, mais non, car je suis toujours moi… Je pensais être lui. Même quand j’étais avec toi. Mais non, c’est faux. Car c’est moi qui suis tombé amoureux de toi.”

Lui même ne contrôlait plus vraiment ce qu’il disait. Mais peut-être quand dans cette lutte acharné, c’est Isaac qui l’avait remporté. Peut-être que finalement, Angel avait raison. Peut-être qu’il avait besoin de parler. Il n’en savait rien, et ses mots continuaient à sortir tout seul alors que bêtement, ses yeux se couvraient d’un voile humide.

-”Je t’aime.. Bordel, tu n’as pas idée comme je t’aime. Mais je t’aime tellement que j’ai peur de t’aimer de trop. Et si je te perdais ? Qu’est-ce que je ferais ? J’y survivrais pas. Tu n’es pas simplement un balayeur. Tu n’es pas qu’un drogué. Tu es loin d’être un raté. Tu es la personne que j’estime le plus. Je sais que c’est pas grand chose, que je suis qu’une personne sur plusieurs Milliards.. Mais, moi, sur plusieurs milliards, je ne vois que toi. Et si je ne te voyais plus, même devenir aveugle me paraitrait plus doux… Putain, Shadow.. Alors s’il te plait.. Ne me regardes pas comme ça..”






love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Shadow Worcester
(grand balayeur ténébreux)

Messes basses : 479
Avatar : Cole Sprouse



Situation : There is no sunshine, when he's gone
Métier/études : Homme de ménage, il travaille dans pas mal de lieux municipaux et écoles privées.

Réputation : 673

Inventaire : RARE
Oeufs magiques en chocolat x16

COMMUN
Corde indétachable x1 (temps restant : 3 RP's complets)
Philtre d'amour x1 (un RP complet)
Bonbons de vérité x5 (5 RP's complets)
Pastille de lévitation x1 (un post RP)
Poudre d'oubliette x1 (3 lancers)
Poupée vaudou x1 (1 semaine)
Sac de Marry Poppins x1 (-> 4 juillet)
Cahier de surveillance x1 (-> 4 juillet)
Portrait de sa génitrice x1 (illimité)
Photo de classe dernière année de lycée - ancienne amoureuse, Milo, Scarlett... et Shadow x1(illimité)

Pouvoirs : Peut changer de formes et de corps.

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Juin 2017 - 20:08




Les aveux


ft.Blake. 1289 mots


L'expression triste de Blake n'augurait rien de bon. Le pire c'était de ne pas savoir exactement pourquoi. Shadow avant pensait que c'était un homme pas vraiment heureux, mais rien d'étrange pour un barbant chef d'entreprise. Maintenant il le sentait profondément malheureux, pour des raisons qu'il ne connaissait pas, et ne connaîtrait peut être jamais. Oui, pourtant, le balayeur voulait tout savoir de lui. Être apte à le comprendre. Par contre, malgré toute cette affection, il ne voulait pas non plus que Blake le connaisse lui. Non, il avait bien trop peur de le décevoir. Comme ses parents. Comme tout le monde.

Sans vraiment le voir s'approcher, il eu à peine le temps de sentir sa main dans la sienne, que déjà ils se dirigeaient vers une direction inconnue. Shad fronça les sourcils. Qu'est ce qui lui prenait? Les rues et les gens défilaient, sans qu'eux aient l'air de réellement savoir où ils se rendaient. A chaque pas qu'il faisait, son cœur se resserrait un peu plus. Il avait l'impression que son patron allait lui annoncer quelque chose qui ne permettrait pas de retour en arrière. Que quand les mots auront franchis sa bouche, jamais ils ne pourraient les ignorer. Il pensait à un licenciement. Peut être que Blake avait trop honte de son attitude et de ses pleurs à la soirée dernière, et ne supportait pas que quelqu'un de son entourage l'ai vu ainsi. Alors il avait juste à faire que Shadow n'en fasse plus part. Qu'aurait-il alors à dire, à répondre ?

Finalement ils s'arrêtèrent face à un mur. L'expression de Shadow semblait lointaine, un masque se préparant à recevoir les mots redoutés. Ses yeux  étaient plongés dans ceux de Blake, se demandant si c'était la dernière fois qu'il les voyait. C'était drôle, la logique du bleu voulait qu'on y voit de l'eau, des océans... mais pour lui c'était étrangement des flammes bleues qu'il croyait voir, envoutantes, brulantes et incontrôlables.

-”Ne me regarde pas comme ça. Je sais, je suis bizarre en ce moment. Je sais que j’ai l’air plus paumé qu’autre chose, mais j’ai l’impression que tout ce que j’ai réussi à reconstruire est en train de mettre volé. Dans le fond, je comprendrais, moi aussi j’ai volé. J’ai prit tant car le vrai moi, je n’en voulait plus. J’avais déjà tout détruit. Mais, ca doit être ça mon pouvoir dans le fond, détruire tout sur mon passage. Mais, j’ai pas envie de te briser. J’ai peur de t’étreindre, et si je te serrais trop fort ? Je ne mourrais pas. Non, cependant j’ai peur de te tuer. J’voulais juste te sauver, mais tout ce que je fais, c’est rendre la situation de pire en pire. J'aggrave les choses car je m’y prend comme un pied. Depuis toujours, et pourtant j’ai cru que ça avait changé, mais non, car je suis toujours moi… Je pensais être lui. Même quand j’étais avec toi. Mais non, c’est faux. Car c’est moi qui suis tombé amoureux de toi.”

Ce n'était pas ce qu'il s'était appréhendé à entendre. Son expression n'avait aucunement changé, toujours aussi indéchiffrable. Finalement il fronça les sourcils. Etait ce normal qu'il ne comprenne que la moitié de son discours ? Etait ce logique pourtant que son cœur en soi bouleversé, cherchant éperdument à y lire ce qu'il voulait entendre? C'était peut être pour ça que son esprit ne croyait pas à ce qu'il avait cru entendre. Non, c'était forcément ses propres sentiments qui le faisait entendre n'importe quoi. Ce n'était juste pas possible.

-”Je t’aime.. Bordel, tu n’as pas idée comme je t’aime. Mais je t’aime tellement que j’ai peur de t’aimer de trop. Et si je te perdais ? Qu’est-ce que je ferais ? J’y survivrais pas. Tu n’es pas simplement un balayeur. Tu n’es pas qu’un drogué. Tu es loin d’être un raté. Tu es la personne que j’estime le plus. Je sais que c’est pas grand chose, que je suis qu’une personne sur plusieurs Milliards.. Mais, moi, sur plusieurs milliards, je ne vois que toi. Et si je ne te voyais plus, même devenir aveugle me paraitrait plus doux… Putain, Shadow.. Alors s’il te plait.. Ne me regardes pas comme ça..”

Il détourna le regard. C'était quoi ce bordel ? Comment réagir à tout ça ? Sa tête semblait prête à exploser, tout comme son cœur. Non, Shad ne pouvait pas croire à de si beaux mensonges. Peut être que c'était juste une putain de blague. Mais en reposant son regard sur l'homme, il le vit avec ses yeux presque larmoyants, et ses sentiments semblaient dire à son cerveau de la mettre en sourdine.

-"Putain Blake...T'es... je sais même pas comment le dire ! Juste, ouvres les yeux, regardes moi Blake. Je ne sais pas pour qui tu te prends, qui tu crois être, mais tu penses être capable de me briser ? Je suis quoi, un vase en porcelaine de chine ? Ensuite, tu veux me sauver hein ? Mais me sauver de quoi ?! De la vie en générale ? Personne ne peut me sauver, parce qu'il n'y a rien à sauver. T'es humain Blake, pas un super héros. Si y a besoin, je me sauverais tout seul."

Les poings serrés, il avait frappé dans le mur quand il avait commencé à crier. Ca l'insupportait tellement, d'être pris pour un faible à ses yeux. C'était peut être vrai, mais il ne voulait pas qu'il le voit ainsi. Il voulait juste qu'il l'aime. Peut être qu'après, il pourrait apprendre à s'aimer lui même.

-"Ensuite tu crois que t'es tout seul dans cette merde ? Que moi je serais plus capable de te perdre, de surmonter de ne plus voir ton sourire, de ne plus pouvoir me disputer avec toi, ou juste de toucher ton visage quand tu t'endors? Hé bien non, non je pourrais pas. Je crois que ... je crois que je t'aime. Et ça me fait peur. Mais pas pour les mêmes raisons que toi. Quand tu sauras vraiment qui je suis, quand tu comprendras à quel point je suis banal, vu la haute opinion que tu as de moi, tu seras forcément déçu. Et je... Tu as l'air d'avoir tellement de secrets. De peine en toi... Je ne voudrais pas qu'être avec moi aggrave tout ça. J'en sais rien."

Tout ça le perdait. Il desserra les poings, et vint prendre le visage de Blake entre ses mains, afin de l'approcher plus proche du sien. Ca l'énervait qu'il soit aussi beau. Qu'il est déjà connu le grand amour. Qu'il est embrassé ce barman. Qu'il soit toujours avec ce foutu flic.

-"Mais moi aussi je t'aime trop. C'est pour ça, que malgré que tu sois un connard, un idiot qui me connaît mal, et tout un tas d'autres trucs chiants, j'ai envie d'être avec toi, tout le temps. Et de faire ça."

L'une des mains dans son cou, passa derrière sa nuque, et là, devant ce mur inutile, après tant de mots inutiles, dans deux vies peut être inutiles, sa bouche embrassa doucement celle de Blake. Ca faisait longtemps qu'il voulait sentir ses lèvres douces contre les siennes, et maintenant qu'il savait qu'apparemment Blake l'aimait, il n'allait pas se gêner. C'était un baisé tendre, une simple preuve d'amour dans cette histoire trop compliquée.


love.disaster

________

Grâce à toi, mes ombres se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t136-shadow-worcester-essaye-de-faire-sa-fiche-convenablement-et-au-bon-endroit http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t143-journal-de-bord-shad http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147p75-ask-me-ombre



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin 2017 - 0:40




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 1054 mots


Dans le fond, ce n’était qu’un aveux. Sûrement pas le plus gros de ses secrets. Mais, ça n’était jamais vraiment facile de révéler une partie de nous-même, surtout quand on y était pas forcément habitué. Qu’importe de toute manière de ce qu’il en pense, car c’était dit. Il n’aurait plus ça sur le coeur, en tout cas, plus tout seul. Enfin, toujours est-il qu’il n’appréhendait pas vraiment la réponse de Shadow.

-"Putain Blake...T'es... je sais même pas comment le dire ! Juste, ouvres les yeux, regardes moi Blake. Je ne sais pas pour qui tu te prends, qui tu crois être, mais tu penses être capable de me briser ? Je suis quoi, un vase en porcelaine de chine ? Ensuite, tu veux me sauver hein ? Mais me sauver de quoi ?! De la vie en générale ? Personne ne peut me sauver, parce qu'il n'y a rien à sauver. T'es humain Blake, pas un super héros. Si y a besoin, je me sauverais tout seul."

C’est vrai. Il avait raison. Mais, peut-être que c’était aussi l’histoire avec son frère qui le rendait ainsi. Cependant, Shadow ne pouvait pas le savoir. Et il était mieux qu’il ne le sache jamais. Oui, il avait peur de le briser.. Enfin, c’était surtout si il finissait en prison. Il y pensait de plus en plus. Et si il n’avait pas effacé toutes les preuves ? Et si il n’avait pas si bien réussi à prendre sa place ? Il savait bien que Shadow ne pourra pas aimer quelqu’un qui a tuer une autre personne. Et qui a prit sa place en plus de ça. Cependant, il ne réfléchit pas plus longtemps, s’approchant un peu de Shadow en le voyant frapper le mur, comme si il cherchait à l’arrêter mais il le fit de lui-même, alors finalement, il ne fit rien. Et puis, Shadow n’avait sûrement pas besoin que Blake l’aide pour ce genre de chose.

-"Ensuite tu crois que t'es tout seul dans cette merde ? Que moi je serais plus capable de te perdre, de surmonter de ne plus voir ton sourire, de ne plus pouvoir me disputer avec toi, ou juste de toucher ton visage quand tu t'endors? Hé bien non, non je pourrais pas. Je crois que ... je crois que je t'aime. Et ça me fait peur. Mais pas pour les mêmes raisons que toi. Quand tu sauras vraiment qui je suis, quand tu comprendras à quel point je suis banal, vu la haute opinion que tu as de moi, tu seras forcément déçu. Et je... Tu as l'air d'avoir tellement de secrets. De peine en toi... Je ne voudrais pas qu'être avec moi aggrave tout ça. J'en sais rien."

Putain. Pourquoi les mots les plus doux étaient les plus durs à encaisser ? Peut-être car ça signifiait tant de choses, que lui même n’osait ce l’avouer. Pourquoi c’était si difficile de savoir qu’on comptait pour quelqu’un, alors que durant toute sa vie, il n’était jamais passé avant quelqu’un au moins une fois ? Même son frère avait plus aimé ce mec stupide que lui ? Serait-ce donc ça d’avoir peur de ne pas être à la hauteur ? C’était ça que ressentait aussi Shadow ? Pourquoi se posait-il des questions plus stupides les unes que les autres ? Est-ce que s’il s’en posait moins, les choses auraient été plus simple ? Non, car lui-même essayer de comprendre ses propres mystères. Les portes de son coeur qui s’était fermé simplement pour pouvoir ouvrir celle qui l’avait toujours poussé à faire des choix stratégiques. Pour fuir la police, ou pour se fuir lui-même ? Encore une question dont il ne voulait connaître la réponse. Mais, dans tout ça, il avait entendu Shadow lui dire tant de choses qui le bouleversait. Il le vit s’approcher afin de poser ses mains sur son visage, c’était à croire que les choses allaient trop vite pour qu’il puisse comprendre quoique ce soit à partir de ce moment là.

-"Mais moi aussi je t'aime trop. C'est pour ça, que malgré que tu sois un connard, un idiot qui me connaît mal, et tout un tas d'autres trucs chiants, j'ai envie d'être avec toi, tout le temps. Et de faire ça."

Puis, son visage s'attendrit à ses mots. Et avant même qu’il ne réponde quoique ce soit, il écorcha un léger sourire contre les lèvres de Shadow. Il allait finir par croire qu’il aimait l’entendre le rabaisser. En vérité, il avait juste était touché par ses mots. Pas de pensées. Pas de sous entendus. Il ne cherchait pas, il avait juste eu besoin de ses mots pour ne penser qu’à ça. Comme si c’était naturel, il vint glisser sa main au dos de Shadow, peut-être pour être certains de le garder contre lui maintenant qu’il y était. Tandis que l’autre, vint glisser dans les cheveux de Shadow, à l’arrière du crâne de celui-ci.
Puis, comme transporter par ce petit baiser, il vint l'amplifier. Il n’allait pas dire qu’il attendait ce moment depuis un moment mais.. Il est vrai qu’il y avait sans doute pensé plusieurs fois. Et alors qu’il retira ses lèvres afin de regarder le visage de Shadow, il s’empara une nouvelle fois de ses lèvres. Sa main glissa lascivement dans le dos du garçon, et ce serait mentir que de dire qu’il ne souhaitait pas lui retirer ce haut. Enfin, il n’avait pas vraiment l’intention de le faire. Enfin, pas pour l’instant, et sûrement pas ici.
C’était fou, comme d’un coup, il ne pensait plus à rien. Avait-il suffit que Shadow pose ses lèvre sur les siennes pour le faire taire, lui et ses pensées. Il se vint même à apprécier un peu plus le mur quand il y plaqua Shadow, gardant sa main derrière sa tête pour être certains qu’il ne se la cogne pas.

Et ce ne fût que quand il recula un peu la tête, pour venir poser le front contre celui de Shadow, gardant cependant un instant les yeux fermés et ne les rouvrit que quand il se mit à sourire, se mettant même à rire un peu.

-”Il n’y a que toi pour me faire passer pour un gars avec des sautes d’humeurs, sérieusement”







love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Shadow Worcester
(grand balayeur ténébreux)

Messes basses : 479
Avatar : Cole Sprouse



Situation : There is no sunshine, when he's gone
Métier/études : Homme de ménage, il travaille dans pas mal de lieux municipaux et écoles privées.

Réputation : 673

Inventaire : RARE
Oeufs magiques en chocolat x16

COMMUN
Corde indétachable x1 (temps restant : 3 RP's complets)
Philtre d'amour x1 (un RP complet)
Bonbons de vérité x5 (5 RP's complets)
Pastille de lévitation x1 (un post RP)
Poudre d'oubliette x1 (3 lancers)
Poupée vaudou x1 (1 semaine)
Sac de Marry Poppins x1 (-> 4 juillet)
Cahier de surveillance x1 (-> 4 juillet)
Portrait de sa génitrice x1 (illimité)
Photo de classe dernière année de lycée - ancienne amoureuse, Milo, Scarlett... et Shadow x1(illimité)

Pouvoirs : Peut changer de formes et de corps.

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin 2017 - 16:01




Les aveux


ft.Blake. 723 mots




Alors que ses lèvres étaient contre celles de Blake, il le sentit sourire. Enfin, quel miracle ! Ca le fit sourire à son tour, et il sentit cette main dans son dos. Celle de son patron, celui avec qu'il avait frappé avec un balai. Celui qui lui avait ouvert la porte de ce local où on l'avait enfermé. Celui qui avait appelé son pauvre chien Whisky. Celui qu'il avait embrassé depuis un petit moment déjà. Shadow se rapprocha un peu plus en faisant glisser une main dans le cou de l'homme. Ce n'était qu'un petit baisé, mais c'était tellement idiot comme il ressentait de putains de petits papillons dans son ventre, comme si c'était son premier baisé. En plus Blake prenait les devants en cherchant à intensifier les choses, et évidemment le Dirarys se prit avec plaisir au jeu. Finalement il le laissa respire un peu, les joues légèrement rouges. Mais alors qu'il détourna le regard et manqua de dire quelque chose, l'homme revint à l'assaut de ses lèvres. Repassant ses bras autour de lui, Shad vint glisser doucement sa main jusqu'à ses fesses, pour doucement venir les caresser. Il n'était pas vraiment du genre timide pour ce genre de choses, et faisait toujours ce qu'il avait envie quand il le voulait. Par contre, quand il n'était pas d'humeur, aucune chance de l'y amener. Pour le moment en tout cas, il n'avait pas vraiment envie de rompre ce petit moment qui était agréable et à la fois significatif. Et le voilà qui était plaqué au mur ! Son patron avait des habitudes de dragueur qu'il se chargerait vite de lui interdire avec quiconque qui ne serait pas lui. Ou il regardait trop la télévision. Ouais, Shad savait déjà que c'était la première option. Mais le baisé était à la fois si doux et passionné qu'il oublia ce à quoi il pensait bien vite.

Puis un front vint se poser contre le sien, et il ouvrit les yeux, pour voir de très près le visage de Blake. C'était encore un peu confus dans sa tête, mais la base était qu'il aimait cet homme. C'était sans doute le plus important, le reste restait à voir. Oh, c'était aussi important que son amour soit apparemment réciproque. Le voir rire lui redonna cette drôle de sensation dans le ventre, et sans doute dans le cœur. Ca le rendait heureux en fait, tout simplement. Shadow ne pensait pas être capable de redonner à Blake ce qu'il avait apparemment perdu, ni peut être à le rendre heureux. Mais il voulait quand même essayer, non, il n'allait pas gâcher cette histoire, alors que pour une fois son cœur semblait accepter de s'emballer pour quelqu'un. Pour cet adorable idiot.

-”Il n’y a que toi pour me faire passer pour un gars avec des sautes d’humeurs, sérieusement”

Posant ses deux mains sur les épaules de Blake, il le fit reculer avec un léger sourire, levant les yeux au ciel. C'était peut être tout simplement parce que Shadow lui même était quelqu'un de changeant... mais bon. Ils avaient tous les deux leurs défauts, et c'était ça qui lui plaisait. Ensemble, ils étaient parfaitement imparfaits.

-"Je vais prendre ça pour un compliment. Mais on a des choses à clarifier. En espérant que ça ne te déprime pas trop..."

Toujours appuyé contre le mur, il vint prendre la main de Blake, en détournant un peu le regard. Il n'avait pas envie de voir les irrésistibles yeux bleus de l'homme, sinon il était sûr qu'il allait encore craquer.

-"Tu peux avoir une humeur changeante autant que tu veux. Mais... si on... enfin tu vois. Si on traîne un peu ensemble, ce que je veux dire c'est pas de bisous avec des barmans. Je suis pour l'exclusivité. Tes secrets, tu les garde si tu veux, je garde les miens. On en parle si tu préfères. Mais... tes problèmes sont aussi les miens quoi... Putain, j'ai l'impression de jouer dans un mauvais film à l'eau de rose !"

Dans un rire gêné, il passa sa main dans ses cheveux de sa main libre. Au moins c'était dit.







love.disaster

________

Grâce à toi, mes ombres se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t136-shadow-worcester-essaye-de-faire-sa-fiche-convenablement-et-au-bon-endroit http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t143-journal-de-bord-shad http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147p75-ask-me-ombre



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin 2017 - 2:08




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 611 mots


C’était le genre de moment, qui durant quelques secondes, quelques précieuses minutes, s peu de temps dans leur vie, qui semblait vivre dans une infinité, dans un endroit où le temps semblait arrêté. Il ne voyait que Shadow. Lui, uniquement lui. C’était comme si il lui avait jeté un sort au moment où il avait posé ses lèvres sur lui. Ou alors avait-il juste réalisé réellement à quel point il était devenu important pour lui. Il adorait la main de Shadow, glissant dans sa nuque, dans son dos, et même sur ses fesses.

Et alors que son front était contre celui de Shadow, il sentit les mains du jeune homme alors il recula légèrement, le regardant, plutôt amusé, lever les yeux au ciel.

-"Je vais prendre ça pour un compliment. Mais on a des choses à clarifier. En espérant que ça ne te déprime pas trop..."

Ce fût à son tour de lever les yeux vers le ciel en l’entendant avant de prendre un air un peu plus sérieux afin de l’écouter. Il sentit la main de Shadow prendre la sienne ce qui avait tendance à l'attendrir avant de chercher le regard du Dirarys avec le sien. Mais, il s’arrêta bien rapidement pour simplement l’écouter.

-"Tu peux avoir une humeur changeante autant que tu veux. Mais... si on... enfin tu vois. Si on traîne un peu ensemble, ce que je veux dire c'est pas de bisous avec des barmans. Je suis pour l'exclusivité. Tes secrets, tu les garde si tu veux, je garde les miens. On en parle si tu préfères. Mais... tes problèmes sont aussi les miens quoi... Putain, j'ai l'impression de jouer dans un mauvais film à l'eau de rose !"

Blake haussa alors légèrement les sourcils, assez étonné de l’entendre dire ça. Puis, comme si ça semblait normal, il se mit à rire, observant Shadow qui semblait gêné par ses propres paroles. Blake, lui, même si il riait trouvait ça plutôt mignon. Shadow était jaloux, il n’allait pas s’en plaindre ! Alors, une fois qu’il eut fini de rire, il pencha un peu sa tête sur le côté afin de plonger son regard dans celui du balayeur, un léger sourire aux lèvres.

-”Shadow, si ça t'intéresses, tu es la seule personne que j’ai envie d'embrasser. Pas la peine d’être jaloux d’un barman… Et puis, ce n’était qu’un jeu.”

Un jeu qu’il partageait avec Angel. C’était celui qui arrivera à faire craquer l’autre. C’était le plus intelligent, ou le plus fort. Un jeu dont il n’y avait au final aucun gagnant ni de perdant. Mais, il pouvait comprendre que Shadow n’accepte pas l’excuse. Mais il pouvait toujours retourner son petit jeu contre lui et lui dire qu’il n’avait pas a embrassé Angel non plus. Ou qu’il aurait fallu avoir cette conversation avant la soirée. Ce qui n’aurait pas pu arriver en fait.

-”Tu as besoin de clarifier d’autre chose ? Parce que, je me disais, ça serait peut-être plus agréable de mettre les choses au clair ailleurs. Disons.. autours d’une table ?”

Forcément, il n’avait pas choisi une heure au hasard pour rencontrer Shadow. Il avait sûrement envisagé que les choses puissent bien se passer et qu’ils puissent aller manger ensemble quelque part. Même chez lui si c’était mieux, ça ne le dérangeait pas. Et puis, il n’était pas mauvais cuisinier. Il entreprit donc de sortir de ce coin de rue, gardant la main de Shadow dans la sienne.

-”On peut manger chez moi si ça te dit. Ou alors on trouve un restaurant. Sauf si tu veux rentrer, mais ça serait dommage car j’aime bien la tournure de ce rendez-vous.”







love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Shadow Worcester
(grand balayeur ténébreux)

Messes basses : 479
Avatar : Cole Sprouse



Situation : There is no sunshine, when he's gone
Métier/études : Homme de ménage, il travaille dans pas mal de lieux municipaux et écoles privées.

Réputation : 673

Inventaire : RARE
Oeufs magiques en chocolat x16

COMMUN
Corde indétachable x1 (temps restant : 3 RP's complets)
Philtre d'amour x1 (un RP complet)
Bonbons de vérité x5 (5 RP's complets)
Pastille de lévitation x1 (un post RP)
Poudre d'oubliette x1 (3 lancers)
Poupée vaudou x1 (1 semaine)
Sac de Marry Poppins x1 (-> 4 juillet)
Cahier de surveillance x1 (-> 4 juillet)
Portrait de sa génitrice x1 (illimité)
Photo de classe dernière année de lycée - ancienne amoureuse, Milo, Scarlett... et Shadow x1(illimité)

Pouvoirs : Peut changer de formes et de corps.

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin 2017 - 14:04


 
 

 
Les aveux

 
ft. Blake 763 mots

 
 
Il remarqua son haussement de sourcil, et chercha directement inconsciemment à l’analyser. Blake devait le trouver bien ridicule, du moins autant qu’il se le trouvait lui même. C’est à dire beaucoup trop. Le voilà qui riait ! Shadow poussa lui un long soupir, en venant croiser les bras. Il aurait au moins pu faire un effort pour lui laisse un semblant de dignité, dans cette situation plus que gênante. Mais bon, il ne pouvait pas réellement lui reprocher d’être amusé, dans la situation inverse il l’aurait été tout autant.
 
-”Shadow, si ça t'intéresses, tu es la seule personne que j’ai envie d'embrasser. Pas la peine d’être jaloux d’un barman… Et puis, ce n’était qu’un jeu.”
 
-”C’est pas de la jalousie hein, je veux juste mettre les choses au clair. Et tu devrais faire attention, certains jeux sont dangereux.”
 
Bien sûr il ne parlait pas de celui auquel jouait Blake avec Angel. C’était plus une légère mise en garde si jamais l’homme avait l’idée de jouer à certains jeux, qui risquerait de fâcher Shad. Tous les deux n’étaient pas idiots, et l’alcoolique dragueur devait sans doute savoir que désormais, il n’avait pas intérêt de mettre sa langue dans la bouche d’une autre personne. Évidemment en aucun cas il n’en viendrait à blesser son patron. Par contre le propriétaire de la bouche...

-”Tu as besoin de clarifier d’autres choses ? Parce que, je me disais, ça serait peut-être plus agréable de mettre les choses au clair ailleurs. Disons.. autours d’une table ?”
 
Non. Ils pouvaient très bien rentrer chez eux, puisque tout semblait un peu plus limpide et organisé dans son esprit. Mais Shadow n’en avait aucune envie, et puis aller au restaurant c’était tellement comme ils avaient l’habitude de faire, il ne pouvait pas résister. En plus, comment souhaiter rompre le contact de sa main dans la sienne ? Malgré qu’il n’est pas du tout l’habitude, c’était étrangement rassurant, de savoir qu’on pouvait prendre la main de quelqu’un dès que l’envie nous en prend.

-”On peut manger chez moi si ça te dit. Ou alors on trouve un restaurant. Sauf si tu veux rentrer, mais ça serait dommage car j’aime bien la tournure de ce rendez-vous.”
 
Malgré la tentation de revoir Whisky, ou de s’occuper lui même de vider discrètement quelques bouteilles de Blake dans le lavabo, l’optique d’aller au restaurant ne lui déplaisait vraiment pas. Ce serait comme allonger un peu ce futur souvenir, le rendre encore plus agréable quand il s’en souviendrait. Shadow en aurait sans doute besoin, quand tout redeviendrait sombre. Il savait que ça reviendrait, la noirceur revenait toujours. Sournoisement, elle s'abattait sur votre bonheur, celui pour qui vous auriez tout donné. Il disparaît, d’un coup. Rien, il ne reste plus rien. Sauf ces putains de souvenirs qui font d’autant plus souffrir, mais vous rendent aussi tellement vivant, tellement loin et proche de cette douceur qui vous a animé. Et pour le moment, c’était Blake. Blake qui s’en irait sans doute quand il aura trouvé un plus beau fessier à courser. Quand il aura compris qui Shad est. Ou simplement quand la réalité les aura rattrapé. Néanmoins, il prévoyait de courir si vite qu’il serait obligé de l’oublier.
 
Un sourire finit par revenir sur les lèvres du garçon, qui pendant quelques secondes avait semblé ailleurs. Serrant légèrement la main de Blake, il hocha la tête en avançant et lâchant ce puit de chaleur, regrettant presque immédiatement son geste. Se tournant ensuite vers l’homme.
 
-”Puisque c’est ton idée, tu invites ~ Mais je vais contribuer en choisissant l’endroit. Une amie m’a emmené dans un super endroit la dernière fois. Faudra que je te la présente, c’est bien la seule personne de mon entourage qui vaille le coup.”
 
Dans ceux dont il était un peu plus proches récemment, pouvait s’ajouter Angel et Milo. Mais clairement, il ne comptait pas tellement présenter les garçons l’un et l’autre, et la jeune femme était de base une amie commune. Non, celle qu’il voulait lui faire connaître, c’était sa chère Levy. Il était d’ailleurs certain qu’ils s’entendraient bien. Qui pourrait ne pas apprécier l’adorable enchanteresse dealeuse ?
 
-”Allez, suis moi.”
 
D’un pas ni trop rapide pour ne pas s’éloigner de Blake ni trop lent ne voulant pas gaspiller ce “rendez-vous” dans les rues, il s’avança vers la fameuse enseigne. C’était un restaurant indien, et rien qu’en regardant de l'extérieur, en sentait que c’était un univers à part entière, une sorte de petit voyage. Shad se tourna vers lui.
 
-”Ca t’irait ? Si tu n’aimes pas, à toi de proposer un autre endroit.”
 
 
 
 
 

love.disaster

________

Grâce à toi, mes ombres se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t136-shadow-worcester-essaye-de-faire-sa-fiche-convenablement-et-au-bon-endroit http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t143-journal-de-bord-shad http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147p75-ask-me-ombre



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil 2017 - 15:03




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 1254 mots | 416 pour le discours


Son regard s’était posé sur Shadow, son regard semblant tourné vers ses pensées. Durant un instant, il observa Shadow, comme s'il cherchait à comprendre ce qui se cachait derrière ce visage sans expression, sans un sourire alors que les choses se passaient maintenant bien. C’était comme découvrir à l’avance la fin alors que tout venait à peine de commencer. Comment et pourquoi ? Il n’en savait trop rien. Mais, si jamais ce jour arriverait, il promettait de se mettre à la cigarette. Bien trop lâche pour mourir, la seule manière de se déplaire encore plus était de ressembler en plus de son père à sa mère. Non, bien sûr que non. Qui serait assez idiot pour penser à peine que leur histoire venait de commencer qu’un jour, sans raison, elle prendrait un terme. C’est vrai, il faudrait être idiot. Il était sûrement idiot alors. Peut-être qu’il ne croyait plus vraiment en l’amour. Pourtant, avec Shadow, il voulait y croire. Mais, il avait comme cette boule au ventre. Une boule qui dévorait ce qu’il y a de bons dans une relation. Mais lui-même savait qu’il se faisait trop d’illusion. Mais pourtant quand Shadow se mit à sourire, les pensées de Blake prirent fin, comme si jamais il n’y avait songé. Alors, il rendit le sourire de Shadow, un sourire qui se voulait attendrit par celui du garçon. Oui, voilà comment régler le problème. Il suffit de ne pas le perdre des yeux.

Il laissa la main de Shadow fuir la sienne, suivant simplement du regard le jeune homme qui l’accompagnait et se mit à sourire un peu plus quand il fût face à lui.

-”Puisque c’est ton idée, tu invites ~ Mais je vais contribuer en choisissant l’endroit. Une amie m’a emmené dans un super endroit la dernière fois. Faudra que je te la présente, c’est bien la seule personne de mon entourage qui vaille le coup.”

-”Si elle ne vaut le coup, il faut que je la rencontre oui.”

Il était content de savoir qu’il voulait lui présenter des personnes de son entourage. Moins quand il se rappela que son entourage était fait de toxico. Mais bon, avec un peu de chance, il lui présentera une sainte. Il ne s’attend pas à  voir une femme comme Pénélope, mais, au moins quelqu’un comme Angel, ça serait pas trop mal. Mais bien sûr, à aucun moment il n’avait soupçonné que Levy soit cette amie dont il parle. Une personne qu’il appréciait mais que les circonstances avaient fait qu’ils ne pouvaient juste plus se voir.

-”Allez, suis moi.”

-”Je te suis, je te suis. ”

Alors, comme il venait de le dire il suivit Shadow jusqu’à arriver dans ce restaurant. Quand le garçon lui demanda si ça allait, il lui dit en souriant que c’était parfait. Qu’importe le lieu de toute manière, son seul objectif c’était de rester le plus longtemps possible avec lui. Alors, il suivit un serveur quand il arriva vers eux pour les guider vers une table libre. Et bien qu’il avait quelques souvenirs du dernier repas qui lui revenait, ça lui avait pas empêcher de profiter de la soirée. Comme toujours, il commandé sans vraiment savoir ce qui allait arriver. Mais chez lui, il aimait pourtant prévoir quand c’est lui qui préparait le repas ce qui allait manger le lendemain. Faut croire que suivant l’endroit, on ne se comporte pas de la même manière. Mais, en soit rien de vraiment intéressant ne sorti durant le repas. Mais, on ne s’étonnera pas si Blake avait bu un verre ou deux. “C’est pour fêter ça” qu’il avait dit. Mais, sans doute en profitait il aussi. Il n’en manquait pas une après tout.

Quand il fût le moment de partir, il se leva simplement pour se diriger vers la sortie accompagné de Shadow. Bien sûr, il avait payé, comme ça avait été convenu. De toute manière, il ne manquait pas vraiment d’argent alors ce n’était pas réellement un problème. Marchant par la suite sur le trottoir, le visage de celui qui l’accompagnait éclairer par les lampadaires, le bruit des voitures passants n’arrivant pas vraiment à déconcentrer les pensées de Blake, le pdg. Il n’arrivait pas vraiment à regarder autre chose que le visage de Shadow. C’était comme si il se rendait vraiment compte de la chance qu’il avait. Qu’il avait enfin quelqu’un. Peut-être que ça ne durera qu’un temps, mais à quoi bon y penser dans le fond ? Il était là maintenant. Que demander de plus ?

C’est vrai que même si il était avec Shadow, tout ce qui changerait c’est qu’il sera là. Mais, sûrement finira-t-il quand même toujours une bouteille à la main. C’était comme ça. Il n’aimera jamais le café, ne touchera pas à une cigarette, pensera toujours à sa futur maison, sûrement une cellule, pas assez grande pour deux. Peut-être qu’il finira seul dans un bâtiment abandonné. Peut-être même qu’il sera tué par la femme qu’il avait mit en cage. Shadow ne changeait pas vraiment sa vie. Mais, peut-être qu’il pouvait le changer lui.

-”Whisky a casser l’une de mes bouteilles il y a quelques jours. J’ai l’impression que même mon chien me pousse à arrêter de boire.”

Il se mit à rire un peu. C’était une anecdote un peu nul dans le fond. Et pourtant, parler d’alcool, ironiquement, ça ne lui faisait aucun bien. Il aimait le boire seulement faut croire.

-”Mon père aussi buvait. Petit, je me demandais comment on pouvait finir par ne plus vouloir boire autre chose. Comment avait-il fait pour finir assis ici, ce regard fixé sur le fond de la bouteille vide ? Parfois, je l’observais du coin de l’œil. Que voyait-il dans le fond de sa bouteille ? Est-ce qu’il était heureux de la finir ? Je crois que je lui ressemble maintenant. Ça me fait sans doute plus peur que tout. Me dire que je pourrais finir comme lui, dormir sur le canapé car je ne pourrais plus avoir la force de me lever, frapper avant de m’écraser. Peut-être que je devrais arrêter de boire. Mais, j’ai compris ce qu’il y avait au fond de la bouteille, sans doute parce que je l’ai souvent contemplé. C’est la première chose que j’ai fait quand j’ai fini ma première bouteille. Au début, je pensais que je regardais dedans une histoire que je ne vivrais pas. Puis, avec le temps, les choses changent. Maintenant, ce que je regarde, c’est le fond qu’il reste pour savoir si je dois en reprendre une autre. Je crois qu’avec le temps, je me suis oublié au fond de la bouteille.” il fronça alors les sourcils, souriant avec pourtant colère. “Non, il n’y a rien au fond de cette foutu bouteille. A chaque fois qu’il regardait, il n’y avait rien. Ou plutôt, plus rien. Et je fais la même chose. On se pousse nous même à regarder, pour recommencer, on veut pas voir le fond, et pourtant on cherche à regarder une nouvelle fois le bois de la table déformé par le verre. Non, il n’y a pas d’espoir dans le fond d’une bouteille, pourtant je pensais y trouver en un temps du réconfort. J’ai sans doute été naïf. C’est vrai, mon propre père n’était même pas réconfortant.” Alors, il lâcha un soupir, regardant face à lui avant de diriger son regard vers Shadow. “Désolé, d’avoir dit ça.. Juste.. J’ai l’impression que je peux te parler de moi. Disons.. que c’est quelque chose de nouveau d’avoir le sentiment de ne pas être guetter dès le moment où j’ouvre la bouche.”








love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »


Dernière édition par Blake Ethelwise le Lun 3 Juil 2017 - 20:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


PROPHESSY.
(pnj)

Messes basses : 385
Avatar : /.

Crédit(s) : Gorgeousmali.

Situation : Je n'ai plus le temps de papillonner de droite à gauche !
Métier/études : Régner.

Réputation : 1136


Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil 2017 - 15:03

Le membre 'Blake Ethelwise' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'PIMENTER' :

Résultat :
Revenir en haut Aller en bas



avatar


Shadow Worcester
(grand balayeur ténébreux)

Messes basses : 479
Avatar : Cole Sprouse



Situation : There is no sunshine, when he's gone
Métier/études : Homme de ménage, il travaille dans pas mal de lieux municipaux et écoles privées.

Réputation : 673

Inventaire : RARE
Oeufs magiques en chocolat x16

COMMUN
Corde indétachable x1 (temps restant : 3 RP's complets)
Philtre d'amour x1 (un RP complet)
Bonbons de vérité x5 (5 RP's complets)
Pastille de lévitation x1 (un post RP)
Poudre d'oubliette x1 (3 lancers)
Poupée vaudou x1 (1 semaine)
Sac de Marry Poppins x1 (-> 4 juillet)
Cahier de surveillance x1 (-> 4 juillet)
Portrait de sa génitrice x1 (illimité)
Photo de classe dernière année de lycée - ancienne amoureuse, Milo, Scarlett... et Shadow x1(illimité)

Pouvoirs : Peut changer de formes et de corps.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû 2017 - 13:20


 
 

 
Les aveux

 
ft. Blake 1272 mots

 
 
Le restaurant répondant aux critères de Blake, les voilà qui en quelques secondes entraient dans une nouvelle ambiance. Shadow réalisa à cet instant qu’ils passaient quand même beaucoup de temps à manger quand ils se voyaient. Pas que ça le gêne au contraire, ça lui faisait du bien de manger autre chose que des conserves de raviolis pas toujours réchauffés. En tout cas, il espérait que ce repas ci allait se dérouler sous de meilleurs auspices que le précédent. Contrairement à l’homme en face de lui, le balayeur pris du temps pour choisir le met qui allait rencontrer son palais. Il n’avait pas toujours eu l’occasion de jouir de farandoles de plats, et même après plusieurs succulents repas, il ne voulait pas en gaspiller un. En voyant son patron commander un, puis deux verres, il n’agit pas différemment. Mais Shad savait qu’il se permettait de lui dire quelque chose si il venait l’envie de s’en prendre un troisième. Pas qu’il veuille agir en parent, ou lui demander de changer, mais il n’avait clairement pas envie de passer un moment avec l’homme que pouvait être Blake après le verre de trop.

Rien de ce genre n'a interrompu les cliquetis des couverts, et la discussion fut calme et tout simplement agréable. Combien de temps cela faisait-il, avant qu’il ne rencontre cet étrange personnage, qu’il n’avait pas pu profiter de ce genre d’instant flottant, où il est rassurant que rien n’arrive ? Que des choses simples nous fassent sourire comme des enfants… Pendant longtemps Shadow avait fait comme si rien de sa vie d’avant ne lui manquait. Il avait même réussi à s’en convaincre avec le temps. Maintenant, c’était encore plus flagrant cette sensation de solitude qu’il avait ressenti. Qu’il ressentait toujours d’ailleurs, et non il n’était pas assez idiot pour être complètement ébahi par cette relation naissante. Mais il se sentait bien avec lui, et pour le moment c’était plus que suffisant, et au delà de ce qu’il avait osé espérer.

Le trottoir fut ensuite de nouveau sous ses pieds, éclairé par les lumières de la ville. La nuit commençait à se faire sentir. Les jeunes étaient de nouveau de sortie, les voix plus fortes et les rires plus présents. L’ambiance était différente, mais rien qui n’opressa le jeune Dirayrs. En effet, il ne connaissait que trop bien les heures qui venaient, et les quartiers d’Elyas ainsi que ses fréquentations en soirée. Mais il n’était pas vraiment question de vivre ce genre d’expérience de la nuit avec Blake. Chacun son petit péché, chacun de son côté supposait-il. Shadow n’avait pas vraiment envie d’être de nouveau shooté devant celui qu’il appréciait, même si il ne se faisait pas d’espoir, ça risquait d’arriver et sans doute plus vite qu’il ne le pensait.

-”Whisky a casser l’une de mes bouteilles il y a quelques jours. J’ai l’impression que même mon chien me pousse à arrêter de boire.”

C’est là qu’il réalisa qu’il y avait eu un petit silence auparavant. C’était étrange qu’il aborde le sujet de lui même, vraiment. A sa place, aucune chance qu’il le fasse en tout cas. Son regard vert vint se poser sur le visage presque parfait de celui qui venait de parler. Son rire était un peu ironique pour la situation, et ne fit pas sourire Shadow. Il voulait lui dire que oui, il devait arrêter de boire, que c’était mieux pour lui et pour tout le monde. Mais que ce soit le petit camé qui le dise n’aurait définitivement pas vraiment de sens. Alors qu’il réfléchit et se décida pour simplement reprendre des nouvelles du chien, Blake commença à parler de nouveau, et cette fois pour tenir la parole un peu plus longtemps. Et plus sérieusement.

-”Mon père aussi buvait. Petit, je me demandais comment on pouvait finir par ne plus vouloir boire autre chose. Comment avait-il fait pour finir assis ici, ce regard fixé sur le fond de la bouteille vide ? Parfois, je l’observais du coin de l’œil. Que voyait-il dans le fond de sa bouteille ? Est-ce qu’il était heureux de la finir ? Je crois que je lui ressemble maintenant. Ça me fait sans doute plus peur que tout. Me dire que je pourrais finir comme lui, dormir sur le canapé car je ne pourrais plus avoir la force de me lever, frapper avant de m’écraser. Peut-être que je devrais arrêter de boire. Mais, j’ai compris ce qu’il y avait au fond de la bouteille, sans doute parce que je l’ai souvent contemplé. C’est la première chose que j’ai fait quand j’ai fini ma première bouteille. Au début, je pensais que je regardais dedans une histoire que je ne vivrais pas. Puis, avec le temps, les choses changent. Maintenant, ce que je regarde, c’est le fond qu’il reste pour savoir si je dois en reprendre une autre. Je crois qu’avec le temps, je me suis oublié au fond de la bouteille. Non, il n’y a rien au fond de cette foutu bouteille. A chaque fois qu’il regardait, il n’y avait rien. Ou plutôt, plus rien. Et je fais la même chose. On se pousse nous même à regarder, pour recommencer, on veut pas voir le fond, et pourtant on cherche à regarder une nouvelle fois le bois de la table déformé par le verre. Non, il n’y a pas d’espoir dans le fond d’une bouteille, pourtant je pensais y trouver en un temps du réconfort. J’ai sans doute été naïf. C’est vrai, mon propre père n’était même pas réconfortant. Désolé, d’avoir dit ça.. Juste.. J’ai l’impression que je peux te parler de moi. Disons.. que c’est quelque chose de nouveau d’avoir le sentiment de ne pas être guetter dès le moment où j’ouvre la bouche.”

-”Ne t’excuse pas… s’il te plaît.”

Les mots étaient venus spontanément, avant qu’il n’ai vraiment pu analyser toute l’importance de ce petit discours pour l’homme face à lui. Shadow s'arrêta de marcher, le regarda simplement. Cherchait-il dans ses yeux le reflet de ce père alcoolique, mais au delà de ça apparement pathétique ? Il se demandait si chez les humains les choses étaient plus simples, si les enfants pouvaient juste y être élevé avec amour, grandir pour devenir adulte, sous un regard protecteur de leurs géniteurs. Il n’avait vu ça que dans les films, et encore… Dans ce genre d’histoire, quand on est face à un récit comme celui que vient d’énoncer Blake, l’acolyte trouve toujours quoi dire. Mais aucun mot, aucune phrase ou tournure ne pourrait réparer les erreurs du passé. C’en était ainsi, et maintenant, celui qui était devenu dirigeant de sa boite devait continuer à avancer sans se retourner. Cela est-il seulement possible.

-”Je suis nul pour réconforter. Mais dès que tu as besoin d’une oreille pour écouter, je suis et serais là. Ne t’en fais pas. Je ne peux faire que ça de toute façon… être là.”

Un sourire entre le réconfort et l’amertume apparut sur les lèvres du garçon. Dans un élan d’affection, il s’approcha pour venir lui caresser la joue, avant d’enlever sa main.

-”Et pour la bouteille… tu n’as qu’à la briser au lieu de regarder au fond. Dans tous les cas tu auras la possibilité d’en ouvrir une autre ou non, mais surtout tu devras m’appeler pour nettoyer. Et je serais là.”

Reculant d’un pas, avec un sourire un peu plus en coin comme il faisait si souvent, il ne vit pas quoi ajouter d’autre. De toute manière, Blake semblait on ne peut plus conscient des piètres qualités d’orateur de Shad, et semblait attendre de lui une écoute sans jugement. Il avait comme qui dirait trouver son homme dans ce cas là.
 
 
 

love.disaster

________

Grâce à toi, mes ombres se dissipent.
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t136-shadow-worcester-essaye-de-faire-sa-fiche-convenablement-et-au-bon-endroit http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t143-journal-de-bord-shad http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t147p75-ask-me-ombre



avatar


Blake Ethelwise
(pervers des toilettes)

Messes basses : 365
Avatar : Jake Gyllenhaal

La souffrance va au delà de ça.

Situation : Compliqué, disons qu'il ne reste pas insensible face à ce balayeur parfois un peu trop boudeur.
Métier/études : Pdg d'une entreprise publicitaire

Réputation : 576

Inventaire :
Anneau rose x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Pouvoir de copier le pouvoir d'un autre

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Aoû 2017 - 1:33




Les aveux


ft.Shadow Worcester | 628 mots


-”Ne t’excuse pas… s’il te plaît.”

En entendant alors Shadow lui dire clairement de ne pas s’excuser, il tourna la tête vers lui, s’arrêtant alors à son tour. Que pouvait-il faire d’autre que s’excuser ? Sa vie n’était parsemé que d’erreur qu’il a lui même causé -pour la plupart-. Il rêverait presque de se repentir, mais avouer ses fautes reviendrait au même que sauter dans le plus profond des trous. Mais bien que Shadow ne voulait pas dire ça dans ce sens là, il est vrai que lui ne le connaît pas. Personne ne sait réellement qui est Blake. Même pas lui en vérité.

-”Je suis nul pour réconforter. Mais dès que tu as besoin d’une oreille pour écouter, je suis et serais là. Ne t’en fais pas. Je ne peux faire que ça de toute façon… être là.”

A vrai dire, il ne savait pas vraiment si les mots de Shadow avait quelque chose de plus profond à ce moment là. Il sonnait comme s’il ne se pensait pas utile, comme si au final il ne pouvait pas l’aider. Mais, il ne chercha pas à travailler la dessus de toute manière. Et puis, de toute manière il se doute bien que le balayeur ne puisse pas faire grand chose. Blake était le seul à pouvoir arrêter de boire, personne ne pouvait le faire à sa place mais Shadow le motivait peut-être un peu plus à arrêter avant que ça puisse devenir dangereux. Il le vit s’approcher avant de poser sa main sur sa joue, son visage ne prit qu’une mine d’autant plus concentré et pourtant plus touché par l’attention que lui portait Shadow.

-”Et pour la bouteille… tu n’as qu’à la briser au lieu de regarder au fond. Dans tous les cas tu auras la possibilité d’en ouvrir une autre ou non, mais surtout tu devras m’appeler pour nettoyer. Et je serais là.”

C’est sur les dernières paroles de Shadow que Blake se mit naturellement à sourire. Certes, il savait que Shadow n’était pas le genre de personne à trouver les meilleurs mots pour réconforter quelqu’un mais Blake ça lui allait. Le peu qui lui avait dit lui faisait plaisir et c’était sans doute suffisant à vrai dire. Et ce fût alors à son tour d’avoir un élan d’affection. Peut-être pour le remercier. Il le prit dans ses bras, simplement le temps de quelques secondes. Blake le lâcha donc et le regarda avec un regard qu’on pourrait considérer d'attendrit. Oui, il y avait aussi un peu de tristesse qui ne peut pas s'effacer aussi rapidement qu’une mine triste, mais il passera à autre chose bien assez vite. Enfin, c’est ce qu’il espère.

-”Je n’aurais qu’à essayer. Après tout, il ne s’agit que d’y avoir envie.”

Puis, il ne dit plus rien. Il se mit à réfléchir. Est-ce qu’il avait envie d’arrêter, il était persuadé que la réponse était oui mais quand il verra la bouteille au fond de son placard, est-ce qu’il sera réellement capable de la jeter et non de la boire ? Là était toute la question en vérité, et il n’avait aucune idée de la réponse. En arrivant à un croisement, il tourna la tête vers Shadow. Il ne savait pas vraiment où il habitait mais il se doutait bien qu’il ne vivait pas dans son quartier donc, qu’ils ne prendraient pas le même chemin.

-”Tu veux dormir chez moi ? Je ne sais pas trop où tu habites mais on est pas loin de chez moi alors bon..”

La réponse de Shadow fût donc négative. Il ne chercha pas à insister, ils avaient passé toutes la fin de journée ensemble c’était quand même bien déjà. C’est donc après lui avoir donné un bisou de “Bonne nuit” qu’il se dirigea vers chez lui.








love.disaster

________



« There is strong shadow where there is much light »
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t181-blake-ethelwise http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t198-journal-de-bord-d-un-usurpateur-nomme-blake http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t193-blake-ethelwise-alias-tu-veux-un-rencard http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix
 
Les aveux | ft.Shadow Worcester
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Ville. :: Centre-ville.-
Sauter vers: