pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 What a surprise || ft. Zoe Whitley.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar


Ellias Dawkins
(membre d'amour)

Messes basses : 55
Avatar : Sam Claflin

« There's a ghost in the mirror I'm afraid more than ever.♪ »

Situation : « It's strange what desire make foolish people do.♪ »
Métier/études : Policier.

Réputation : 229

Pouvoirs : Contrôle total sur toutes les matières métalliques.

Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Juin - 22:13

 
What a surprise.



Courir. Respirer. Reprendre son souffle. Recommencer. Un, deux, trois. Un ballet incessant. Son cœur tambourinait dans sa poitrine, ses poumons étaient en feux. Mais il continuait. Ses jambes devenaient douloureuses, elles criaient au désespoir. Mais il continuait. La chaleur devenait insoutenable, ses membres le menaçaient de s'écrouler si il ne s'arrêtait pas d'ici les prochaines minutes. Mais il continuait. Il s'était levé lorsque les premiers rayons de soleil avait transpercé le tissus des rideaux de sa chambre. Il s'était levé pour mieux profiter de sa journée de repos, pour profiter de son temps-libre pour laisser la pression s'envoler, même si ce n'était que temporaire.

Quand bien même son corps lui hurler de freiner la cadence, Ellias poursuivait son chemin, s'entêtant à garder la même allure. Cet homme là, il avait besoin de ressentir tout son corps en souffrance. Il avait besoin de sentir ses muscles endoloris, son cœur battant à un rythme effréné. Il avait cette envie primordial de sentir qu'il était vivant Ellias, c'était vital. Bien plus qu'un bon repas. C'était un besoin indispensable. Ce sentir vivant pour mieux se sentir héroïque, sa vie était cadencée à la tonalité de ses paroles.

Ce n'était qu'un sentiment éphémère, mais lorsqu'il se glissa sous la douche, l'eau froide effleurant sa peau, traînant le long de ses muscles douloureux, Ellias se sentit incroyablement bien. Ses jambes allaient probablement lui faire payer pour cet excès d'effort, mais son esprit était en paix. A cet instant précis, la tension qui opprimé son corps et esprit s'était dissipée. Ce n'était que pour une durée limitée, mais comme il chérissait ses moments où il n'était pas entouré par des inconnus, ses moments où il n'enfilait pas un costume de super-héro. Costume qui lui collait beaucoup trop à la peaux, qui lui allait à ravir, mais beaucoup trop longtemps. Un costume qui avec le temps, avait fini par s'incruster dans son corps, devenant une seconde peau.

C'était un mensonge d'insinuer qu'Ellias redoutait ses jours où il laissait parêtre au grand jour sa seconde peau. Il adorait tout autant ces moments là, peut être bien plus que les moments où il laissait son esprit en pause. Mais là, tout de suite, il n'avait rien à prouver, il n'avait rien ni personne à surpasser. Il se contentait juste de laisser le jet d'eau froide imprégnait chaque centimètre de sa peau, s'abandonnant au calme de l'instant présent.

Ce n'est que quelques heures plus tard, qu'il prit la décision de s'armer de tout son courage, et de se rendre au centre-ville. Même si l'idée de croiser un nombre incalculable de regards d'étrangers n'était pas aussi séduisante que son reflet, le vide total dans son frigo avait fini par avoir raison de lui. Vêtu d'un t-shirt noir sans aucun motif et d'un jean foncé, Ellias venait de garer son véhicule d'un noir flamboyant, dans une ruelle éloignée du centre commercial. Les parkings au cœur de la métropole et à proximités des zones commerciales étaient pour la plupart pleins à craquer, ce qu'Ellias avait pu constater non sans une once d'agacement.
Tandis que le moteur de sa voiture se taisait doucement, Ellias se lança dans une mission complexe; trouver une paire de soleil.

Quelques jurons plus tard,le policier refermait la portière de son auto-mobile derrière lui, une paire de lunette sur le nez, protégeant ses yeux contre l'intensité du Soleil. Il n'avait pas besoin de jeter un dernier regard ultime dans le rétroviseur ou dans la fenêtre de sa portière pour s'assurer qu'il était impeccable. Ellias Dawkins l'était naturellement et ça, c'était beaucoup trop incruster dans son crâne.
Codage par Libella sur Graphiorum

________


Just a hero on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t320-ellias-dawkins-o-la-passion-c-est-bien-l-obsession-c-est-mieux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t344-journal-de-bord-d-un-whitestone-illumine http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t367-ellias-dawkins-ou-le-numero-inconnu http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t357-une-enquete-sur-l-enqueteur



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 85
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 119

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Juin - 3:09

What a surprise
Courir. Respirer. Reprendre son souffle. Recommencer. Un, deux, trois. C’était étrange, c’était souvent ce à quoi elle pensait, sauf que ces pensées ne venaient pas d’elle. Qu’importe, elle était occupée à profiter de la liberté pour faire attention dans quel tête elle s’était retrouvée. Oh mon dieu, quelle journée géniale pensait-elle en soufflant bruyamment de joie et d’excitation. La journée venait à peine de commencer mais elle était déjà à fond. On disait qu’elle était hyperactive. Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas vrai pour autant. Ses jambes souffraient, mais elle n’était pas prête à s’arrêter. Non, elle aimait bien trop marcher. Encore. Encore et ENCORE. Elle tournait en rond dans la ville ? Peut-être, mais elle ne tournait plus en rond dans sa cellule ! Elle marchait à ne plus avoir la force de continuer. Elle savait où elle devait aller maintenant qu’elle était libre.

Premier objectif de la journée, acheter à manger dans une petite épicerie. Non, en fait, elle avait craqué en voyant les chouquettes à la boulangerie. Laureen aura sûrement envie de la tuer. Mais c’est pas grave, ces chouquettes étaient bien trop bonne ! DE LA BOMBE MÊME. Puis ensuite.. Ensuite… Comment se fait-il qu’avec une mémoire aussi impressionnante, elle n’arrivait pas à se rappeler ce que Laureen lui avait demandé ?! -Fallait dire, elle ne l’avait même pas écoutée-. Tant pis, elle ira se promener à la place.

Elle passa alors sa matinée dehors, repassant finalement discrètement à la maison afin d’enfiler quelque chose de plus léger… La blague ! Elle avait mit une robe à Laureen, la plus belle bien sûr pour se la jouer film d’espionnage. Car, c’était cet après midi qu’elle allait retrouver, le grand, le merveilleux, Ellias ! Bien sûr, personne n’était au courant ! Et personne ne pourra savoir ! Ahah ! Zoe sait garder la bouche fermée quand il le faut ! Et puis, elle a toujours rêvé de devenir l’une des nanas de James Bond ! Rien qu’en pensant à lui, elle avait la musique bien cliché d’espionnage en tête. Et bien sûr, elle la fredonna tout le long, se la jouant badasse avec ses lunettes de soleil. Elle passait sa main dans ses cheveux, suivait certaines personnes du regard en leur souriant comme si ils étaient pote. NON, Ils n’avaient pas le droit de penser qu’elle était bizarre ! NON. Ne dit rien Zoe, il te prendrait vraiment pour une nana bizarre.. Raah, ça la démangeait. Ne comprennent-ils pas à quel point elle est cool ?!

Une fois arriver au point de rendez-vous, elle chercha le policier du regard avant de finalement l’apercevoir. Alors, elle se précipita vers lui. Elle était vraiment ridicule, mais ça ne la gênait pas. C’est vrai, elle est persuadée qu’un jour ça sera à la mode les baskets avec les robes courtes !

-”La poule est dans le poulailler. Je répète, la poule est dans le poulailler.”

Elle attendit alors que l’homme face à elle -enfin, si on ne parlait pas de la taille- réagisse. Mais après un long moment de silence, elle retira ses lunettes avec un visage choqué, voir même outré, mais surtout déçu.

-”C’est le code ! T’es censé me répondre.”

Zoe manqua de soupirer, remettant ses lunettes de soleil. Avant de sourire naturellement de nouveau, tapotant l’épaule de l’homme comme si elle éprouvait de la peine pour lui. Ce qui était sûrement le cas. Elle se mit ensuite à côté de lui, le regardant longuement avant de finalement prendre la même position que lui, essayant de prendre une expression détachée bien qu’elle semblait plus ridicule qu'autre chose malgré ses lunettes. Non, en fait, surtout à cause de ses lunettes en teinté noir en forme de coeur. On faisait pas meilleure entrée quand on s’appelait Whitley Zoe !

-”Alors, que faisons nous aujourd’hui ? On va courir après des méchants ? Oh, on peut aller dans les laboratoires et sortir des phrases classes du genre.. “Alors, que nous révèle lo...botomi ?”.. Un truc du genre ! Oooh, Et est-ce que je peux avoir une arme ?! Tu sais, celle avec des numéros bizarres mais trop cool ! J’ai toujours rêvé d’avoir une arme entre les mains pour me la jouer Martin Riggs !”

Codage par Libella sur Graphiorum

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Ellias Dawkins
(membre d'amour)

Messes basses : 55
Avatar : Sam Claflin

« There's a ghost in the mirror I'm afraid more than ever.♪ »

Situation : « It's strange what desire make foolish people do.♪ »
Métier/études : Policier.

Réputation : 229

Pouvoirs : Contrôle total sur toutes les matières métalliques.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Aoû - 23:56



What a surprise.
ft. Zoe Whitley.

Certaines personnes sont étranges. D'autres sont amusantes tandis que d'autres sont carrément effrayantes. Ellias n'était pas sûre de savoir la catégorie exacte qui définissait Zoe à la perfection. Elle était étrange, certes, avec ses manies un peu enfantines. Elle était amusante, avec sa manie de déblatérer un flux de mots sans jamais s'arrêter, comme si, à ses yeux, respirer était une banalité facultative. Le pouvoir qu'elle possédait faisait d'elle une personne un tantinet effrayant mais Diable, Ellias avait terriblement besoin de son don, et si il était obligé de supporter Zoe tout au long d'une journée et bien,  c'était le cadet de ses soucis.

Il l'observa, muré dans son silence, tandis que la silhouette se faisait plus nette au fur et à mesure que la jeune femme s'approchait. Il s'était préparé mentalement durant de longues heures pour affronter la tornade qu'était Zoe. Mais, lorsque les yeux d'Ellias distinguèrent parfaitement la tenue de celle-ci, le policier cru défaillir. La robe qu'elle avait revêtu lui sied à merveille, certes, mais était-ce vraiment nécessaire de revêtir un vêtement pareil pour une journée pareille? Surtout pour accorder cet habit avec une paire de baskets. Ses oreilles décelèrent le mot "poule, poulailler", mais les paroles absurdes de sa nouvelle coéquipière n'eurent aucun effet sur le policier, qui se perdait actuellement dans le labyrinth de ses pensées.

-”C’est le code ! T’es censé me répondre.”

Probablement, mais Ellias n'était pas sûr d'être en mesure de lui donner une réponse. La prochaine fois, devait-il vraiment lui définir plus en profondeur ce que "tenue légère" signifait? Ce que ça insinuer? Ah, ils avaient l'air malin tout les deux. Plantés comme deux courgettes dans une ruelle pratiquement déserte. Mentalement, il essayait de se prouver à sois-même qu'il avait indéniablement besoin de cette Zoe. Aussi farfelue soit-elle. Bon, respire, les mains dans les poches, pas de stress. Ellias se racla la gorge et, sans réaliser ce qu'il faisait réellement, il effleura nonchalammant ses cheveux dorés, comme si il tentait de se donner un peu de courage.

- D'accord, premièrement Zoe, je ne te donnerais aucune arme, même si ma vie en dépendai et de toute façon, ce ne sera pas nécessaire.

Si, un jour viendra. Un jour où il aura enfin cet homme derrière les barreaux, un jour où il pourra le viser avec la pointe du canon de son arme sans craindre les représailles ni les autorités et leurs stupides règles. Mais quand ce jour viendra, Ellias sera seul, lui-seul choisira de lui garder la vie sauve ou de lui ôter la vie, lui seul pourra se vanter d'avoir sa vie entre ses mains.

- Et pourquoi tu voudrais aller dans un labor..un râle d'agacement furtif s'échappa de ses lèvres. Cette conversation ne mène nul part, monte dans ma voiture s'il te plait.

Avant de monter lui-même dans sa propre auto, Ellias se pinca l'arête du nez. L'après-midi promettait d'être longue, frustrante, amusante, étonnante.. Aucun mots qui filaient en ce moment dans sa tête était capable de résumer sa situation. Aucuns mots n'étaient capables de résumer Zoe. Rien de très surprenant, tout ce qui était relié à Zoe était d'une certaine manière, un vrai mystère.
En quelques mouvements habitués, Ellias s'était installé au volant de son automobile. Tandis qu'il faisait rugir le moteur, le policier ne pouvait s'empêcher de croiser le regard de la jeune femme à ses côtés, qui cacher ses yeux derrière une paire de lunette teintée noire, formées de deux coeurs.

Ellias ne souriait pas, non, malgré la jovialité de Zoe, il n'oubliait pas, lui, qu'il n'y avait rien d'amusant à tout celà, et que Zoe était seulement une femme, avec un don, qui évailler son intérêt. Il se servait d'elle, c'est tout, il l'utilsait comme il utilisait tout le monde. Et rien qu'à cette pensée, la presque bonne humeur d'Ellias s'envola. Il démarra sa voiture et sans un regard en arrière, il laissa son enjouement en plan. Les démangeaisons qui l'avait inssité à  esquisser un imperceptible sourire devant tant d'innocence de la part de Zoe,avaient à présent disparu.
Code by Joy

________


Just a hero on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t320-ellias-dawkins-o-la-passion-c-est-bien-l-obsession-c-est-mieux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t344-journal-de-bord-d-un-whitestone-illumine http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t367-ellias-dawkins-ou-le-numero-inconnu http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t357-une-enquete-sur-l-enqueteur



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 85
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 119

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 6:15


 

 
What a surprise
Ft. Ellias Dawkins

 

   Une phrase, oui, une phrase avait suffit à calmer les pulsions -séries- policières de Zoe. Elle n'allait pas avoir d'arme. Mais où avez-vous vu une fille sexy dans un film policier ne pas avoir d'arme ?! Ça n'est tout simplement pas possible, et Zoe fut complètement retourné d'apprendre que non, chez les flics, tout ne se passe pas comme dans les films. Mais donc, elle remit vite les choses en question.. Ah non, trop tard, les mots d'Ellias fut plus rapide que son flux de penser. C'était bien son genre d'être plus rapide que la lumière pour briser des enfances tiens ! -enfance un peu tardive pour Zoe pour le coup hein-.

Mais son expression montra clairement un air outré quand Ellias lâcha agacé que cette conversation ne menait à rien. Nan mais comment pouvait-il se permettre ça alors qu'il n'avait même pas prit la peine de répondre quand elle lui a demander le code ! Heureusement qu'elle est indulgente, ELLE. Cependant, elle ne dit rien, rentrant dans l'auto avec une mine à la fois arrogante et capricieuse. Clairement, là, Ellias n'était pas prêt d'entendre Zoe pendant.. quelques secondes. Elle a jamais été connu pour savoir rester muette de toute manière. Nan mais il faut dire qu'elle se mit à rire en entendant le bruit du moteur. C'était sa première fois, une étrange sensation d'excitation mêlé par le doux sentiment d'en découvrir un peu plus sur son partenaire. Elle dirigea alors son regard vers lui, retirant doucement ses lunettes pour planter son regard dans celui d'Ellias.

-"Tu te débrouilles comment ? Ne soit pas trop rapide, c'est la première fois que.. que j'ai ce genre d'expérience.."

Ce petit air timide, ses clignements d'yeux a peine exagéré. C'était clair comme de l'eau de roche, Zoe jouait avec ses mots. Mais Zoe n'avait pas de filtre, elle en est presque à un stade où se balader nu dans la rue ne la dérange pas. Fallait dire, elle n'avait rien à cacher. Bien qu'elle soit insupportable, elle n'en restait pas moins une jolie fille. Mais quelle déception -et quelle rapidité pour changer d'expression- eut elle quand elle ne se prit qu'un gros vent de la part d'Ellias qui ne semblait pas prédisposer à rigoler un peu avec elle. Sérieusement.. Il a de la chance qu'il soit quelqu'un de cool et plutôt puissant, sinon, ça fait longtemps qu'elle aurait trouver un moyen de le semer ! .. Enfin, elle pense. Il fallait dire que Ellias n'était pas n'importe qui non plus et si il était policier, ce n'est clairement pas pour ses talents en pâtisserie -désolé Maddy, la carrière policière c'est pas pour toi, mais tu peux toujours te reconvertir dans la criminalité si tu veux croiser Zoe-.

Quand Ellias se mit en route, Zoe devint complètement hébété et sûrement un peu hystérique. Elle ne résista pas à laisser la fenêtre fermée, qu'importe si après ses cheveux ressemblaient plus à un nid de pigeon, pour le moment, elle voulait juste profiter de l'instant. Elle n'était jamais rentré dans une voiture avant ça après tout ! On ne pouvait pas lui en vouloir d'en être heureuse !

Cependant, elle finit -après avoir hurler pendant 10 bonnes secondes, la tête hors de la voiture- par ce se tourner vers celui qu'elle l'admirait sans doute un temps soit peu, le sourire à présent scotché à ses lèvres. A vrai dire, elle se demandait où l'homme pouvait bien les mener. Et pleins d'autre questions qu'elle avait l'intention de garder pour plus tard si jamais la conversation ce faisait fuguasse.

-"On va où ?"


 

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Ellias Dawkins
(membre d'amour)

Messes basses : 55
Avatar : Sam Claflin

« There's a ghost in the mirror I'm afraid more than ever.♪ »

Situation : « It's strange what desire make foolish people do.♪ »
Métier/études : Policier.

Réputation : 229

Pouvoirs : Contrôle total sur toutes les matières métalliques.

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Sep - 19:43

 
What a surprise.



Il méritait, tout simplement, une médaille pour être capable de supporter cette adolescente pendant plusieurs minutes. Cette Zoe, elle était trop incroyable pour être véritable. Elle n'était sûrement pas consciente de ses mots, ou peut être que si, mais Ellias n'arrivait pas à se décider si elle comprenait réellement ce qu'elle disait ou non. Lui qui, pendant une fraction de seconde, avait pensé avoir la paix quelque temps..Lui qui, s'apprêtait à crier victoire, venait de se fourvoyer complètement. Quel idiot, pensait-il vraiment que la passagère assise à sa droite resterait silencieuse plus de une minute? Néanmoins, il s'engouffra dans la voie de circulation, se demandant comment il pouvait lui apporter une réponse cohérente quand tout ce qu'elle disait n'était qu’incohérence et bizarrerie.

Les mains tapotant sur son volant, le policier jetait quelques coups d’œil furtif à la blondinette à sa droite de temps à autre, incapable d'oublier sa présence. Tantôt la route, tantôt la jolie blonde, Ellias réfléchissait à une manière de lui répondre. Il était un peu gêné, c'était nettement visible avec ses doigts qui ne cessaient pas de tapoter le cuir du volant au rythme de la musique. Il n'était pas très adroit avec les mots à l'instar de Zoe qui était un vrai moulin à parole qui ne connaissait jamais le repos agréable du silence. N'appréciait elle pas, le confort du silence? L'absence totale de voix ou d'un bruit quelconque? Clairement, non, au plus grand désespoir du policier.

- Je pensais quitter la ville, et te déposer loin d'ici, au niveau de l'autoroute. La police ne viendra pas te chercher si tu disparais vite.Dit-il finalement, sur un ton on ne pouvait plus sérieux.

A la manière dont ses sourcils étaient légèrement froncés et ses lèvres légèrement serrés, le jeux d'Ellias était presque parfait. Le regard un peu ennuyé comme si la signification de ses mots étaient la chose la plus banale du monde, Ellias attendait la réaction de Zoe avec impatience, avec enjouement, joie et entrain.... C'était de l'ironie, comme ses paroles précédentes et le policier était certain que Zoe n'était pas assez subtile pour comprendre ce qu'était l'ironie. Un silence de mort stagnait dans la voiture ce qui ne déplaisait pas au plus vieux des deux protagonistes. Lui qui était solitaire et réservé, gérée une personne aussi intrusive et bavarde que Zoe dépassait ses capacités. Il ne savait jamais vraiment comment interagir avec cette adolescente qui n'avait jamais réellement eu le temps de vivre et d'apprécier une enfance normale.

Mais la vie ne lui avait pas donner d'autres choix, Zoe était une opportunité qu'il se devait de saisir. Elle était la clés à beaucoup de chose, beaucoup trop. Avec cette étrange adolescente à ses côtés, il était plus déterminé que jamais à enterrer six pieds sous terre son pire ennemi.

- Je dois encore patrouiller un peu dans la ville. Mettre quelques amendes si c'est nécessaire. Ça ne sera pas très long.

C'était littéralement une des parties les plus ennuyantes de son travail mais avec Zoe, peut être que cette fois-ci, circuler dans la ville à la recherche de hors la loi serait peut être plus divertissant. Oui, il savait d'ors et déjà qu'il avait bien fait de l'emmener avec lui. En pensant ainsi, il se surprenait lui-même mais que voulez vous, Ellias commençait peut être à se lasser un peu de son quotidien qui ne menait à rien. Il avait besoin d'avancer. De se sentir libérer du poids qui opprime sa poitrine depuis bien trop longtemps. Oui, il allait reprendre un nouveau départ un jours. Il était las de toute cette histoire qui le rendait fou. Rare étaient les nuits où il dormait. Rare les nuits où il ne cauchemardait pas. Parce que malheureusement, rêvait ne lui était plus permit maintenant. C'était comme si sa conscience avait éradiqué ce terme de sa mémoire. Comme il aimerait pouvoir passer une nuit sans cauchemars, sans rêves. Juste une nuit où rien ne viendrait déranger son paisible sommeil. Mais c'était trop beau pour être réalisable.

Tournant à gauche.De quoi rêvait Zoe? Rêvait-elle de devenir une citoyenne modèle? De créer une rébellion contre une organisation anodine? Tournant à droite.De protéger les dauphins et les chats errants? De faire un élevage d’ornithorynque? Un coup discret d'accélérateur. Ses pensées ne le menaient à rien et il n'allait certainement pas lui poser la question à haute voix pour connaître la réponse. Il se devait quand même de garder une certaine crédibilité.
Une voiture garée au mauvais endroit attira son regard comme un immense point noir sur une feuille blanche. Avec précision et un total contrôle sur son véhicule, Ellias s'arrêta près de la fameuse voiture qui appartenait à un conducteur, ou conductrice, désireux de contester l'autorité.

- Reste ici et ne  touche à rien, je reviens.

En farfouillant au niveau de sa portière, le policier ressortit une feuille où quelques inscriptions y étaient inscris d'une pochette au motif complètement noir. Son stylo en main, Ellias sortit avec aisance de sa voiture, espérant ne pas avoir à regretter de laisser Zoe seule dans son véhicule.
Codage par Libella sur [/url]Graphiorum

________


Just a hero on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t320-ellias-dawkins-o-la-passion-c-est-bien-l-obsession-c-est-mieux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t344-journal-de-bord-d-un-whitestone-illumine http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t367-ellias-dawkins-ou-le-numero-inconnu http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t357-une-enquete-sur-l-enqueteur



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 85
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 119

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 12:41


 

 
What a surprise
Ft. Ellias Dawkins

 

 
-”Je pensais quitter la ville, et te déposer loin d'ici, au niveau de l'autoroute. La police ne viendra pas te chercher si tu disparais vite.”

Cette moue malheureuse surjoué car c’était bien dans son genre de ce moqué même de mot qu’elle avait jugé pourtant sérieux. De grand yeux, tel le chat botté. Oui, Zoe était une sorte de bébé. Pas le genre de bébé qu’on cherche à protéger. Ce genre d’enfant qu’on sous-estime bien trop souvent, peut-être car il a toujours cet air débile sur la face, qu’il pleure, qu’il rit, qu’il est si humain que ça ne semble en devenir une faiblesse. Mais méfiez vous de l’eau qui dort.. Car Zoe n’est peut-être pas aussi douce qu’on le pense, pas aussi bête qu’elle le laisse croire, pas aussi crédule. Pourtant, elle vous aime.


-"Je dois encore patrouiller un peu dans la ville. Mettre quelques amendes si c'est nécessaire. Ça ne sera pas très long."

Alors elle se mit à sourire, ajoutant de suite sur un ton enjoué, comme si jamais elle n’avait été attristé :
“Je pourrais t’aider ?!” et avant même qu’il le réponde, elle sauta presque de son siège en hurlant dans la voiture 1000 et 1 merci. Tout ce qu’il faut pour penser que personne ici n’écoute ses pensées. Pourtant, si seulement Ellias pouvait comprendre que c’est le bruit de sa voix qu’elle essayait de couvrir. Avez vous déjà entendu ce qu’il y avait dans la tête de cet homme ? Oui et non. Non et Oui.

Si il se lassait de sa vie, alors comment pouvait-il être heureux ? Si il pleurait sa solitude, comment pouvait avoir le sentiment que des personnes l’aiment ? Si il a un jour sourit, pourquoi vit dit-il dans un déluge de questionnement, de craintes, de méfiance ?

Ellias, tu es seul. Et je le sais.

Tournant à gauche. De quoi rêvait Zoe?
Elle ne rêvait pas. Mais peut-être que cet homme pourra lui en donner l’opportunité. Peut-être que grace à lui, Zoe pourrait envisager de vivre et non de survivre. Peut-être que Zoe pourra devenir quelqu’un comme tout le monde sans pour autant rentrer dans une case. Oui, elle ne rêve plus car son rêve s'est déjà réalisé : Ne plus être enfermé. Mais, bientôt, peut-être qu’elle cherchera à suivre ses pas.
Rêvait-elle de devenir une citoyenne modèle?
Elle y avait déjà pensé, oui, dans un coin de sa cellule, de sa petite tête, elle s'était demandé si c’était ce qu’elle souhaitait. Dans les films, ce sont ceux qui tournent mal qui semblent s’amuser le plus. Peut-être car c’était ceux qu’on finissaient par sauver à la fin du film.
Ou alors ceux qui sauvent les autres.
De créer une rébellion contre une organisation anodine?
Peut-être qu’un jour, elle montrera qu’elle a aussi des positions. Pour le moment trop jeune, pourrait-elle grandir plus vite ? Pour le moment libre, pourra-t-elle vivre ? Alors oui, elle qui ne craignait la mort mais qui en était la proie, elle se rebellera pour le plaisir de l’avoir fait si jamais sa vie venait à s’arrêter. Et que jamais il y ait un monde binaire.

Tournant à droite. De protéger les dauphins et les chats errants?

Ce n’était même pas un rêve, pour elle, c’était tout simplement normal d’aider les animaux. D’aider ceux qui n’ont personne, de sauver ceux qu’on enferme. Libérer nos égaux qu’on sous estime bien trop souvent. Tiet, c’est étrange, ça lui rappelle quelqu’un.. Ah oui, Elle.
De faire un élevage d’ornithorynque?
Et si elle demandait à Ellias de commencer ce début d’idée loufoque avec elle ? Oui, il est vrai qu’elle aimait les animaux. Mais, était-elle la seule ? Alors un jour, elle lui rappellera sa pensée et la responsabilité qu’il a eu à être un peu trop dissiper sur la route. Oui, l’agent blasé le regrettera !

Non, les pensées d’Ellias ne le menait pas à rien, mais il était difficile d’admettre qu’elles le menaient à Zoe. Peut-être car elle ne semble pas très intelligente, pas très importante dans la vie des gens. Mais ce n’était qu’une question de temps pour lui prouver que pensé à elle n’est pas une futilité !

Voilà un rêve sympa, tu ne crois pas Ellias ?

Puis, elle sentit la voiture ralentir avant de finalement s’arrêter. Elle chercha du regard ce que voyait Ellias et trouva bien rapidement parce qu’il avait les yeux dessus en fait. -Zoe ne comprit pas, mais au moins, elle savait qu’il y avait un problème avec la voiture, c’est déjà ça-.

-“Reste ici et ne  touche à rien, je reviens.”

-”Okay !”

Comme si c’était le genre de Zoe.. De ne rien toucher. A peine qu’il fut sorti de la voiture qu’un sourire se dessina sur ses lèvres. Alors, elle se détacha avant d’observer juste pour vérifier qu’il était bien concentré dans ce qu’il faisait. Une fois sûr qu’il le la regarde pas, elle sauta sur le siège conducteur  après s’être dédoublé et sans même réfléchir elle prit le volant, appuya sur l'accélérateur et mit la vitesse à fond. Est-ce que c’était si prévisible qu’elle fonça dans un lampadaire ? Le pire, c’est qu’elle s’écrasa bien contre l'airbag et que ça la faisait rire.

Double Zoe pour deux fois plus de sensation !


Mais, quand elle tourna la tête vers la fenêtre et qu’elle vit la tête d’Ellias, elle se crispa un peu en essayant de faire disparaître son sourire. Mais, ça la fit rire encore plus. C’est vrai, jamais elle n’avait prit de lampadaire, ni même conduit ce genre de choses avant. Bon, après il est vrai que Ellias n’avait clairement pas l’air de s’amuser autant… Mais bon.. Non, en fait, elle allait mourir.

-”Ne soit pas énervé, ce n’est pas comme si j’avais bougé !”



 

 
Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Ellias Dawkins
(membre d'amour)

Messes basses : 55
Avatar : Sam Claflin

« There's a ghost in the mirror I'm afraid more than ever.♪ »

Situation : « It's strange what desire make foolish people do.♪ »
Métier/études : Policier.

Réputation : 229

Pouvoirs : Contrôle total sur toutes les matières métalliques.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 19:28

 
What a surprise.




Avec un calme olympien, le policier s'était penché contre le capot de la voiture afin de rédiger la petite note qui comportait le montant d'une amende. Dans un silence complet, il essayait tant bien que mal de se convaincre qu'il pouvait laisser Zoe toute seule. Dans sa voiture. Zoe Withley se trouvait seule dans son véhicule. Mais le temps qu'il réalise complètement l'erreur qu'il venait de faire, il était déjà trop tard. Le bruit d'une voiture qui démarre. Ellias sursauta, son stylo dérapa. Un fracassement venait de résonner dans la ruelle. Trop tard pour faire marche arrière. Le mal était fait. Ellias pivota sur lui en un quart de seconde et la vision qui s'offrait à lui le prit littéralement au dépourvu. D'abord, le policier se contenta d'observer, muré dans son silence, sa voiture encastrée dans un lampadaire.

Il discerna Zoe à la place qu'il était sensé occupé. Il resta muet. Son stylo s'écrasa au sol et le policier cru sentir tout son être s'enflammer par la colère qui le terrassait en ce moment même. Voila, il commençait à se rendre compte de ce qu'il venait de se passer. Pourquoi, l'envie de meurtre s'insinuait avec une totale douceur dans son esprit? Et pourquoi, étrange, cette idée accompagnait l'image d'une Zoe au volant de sa propre voiture? Ah, il était furieux. Et ce n'était qu'un euphémisme d'insinuer qu'Ellias Dawkins était furieux.

Quand il donnait un ordre, il aimé, non, il était habitué à ce qu'on le respecte à la lettre. Mais évidemment, quel idiot d'avoir cru que cette idiote serait capable de suivre ses règles. Avec lenteur, ses jambes le menèrent à l'endroit où son auto-mobile gisait, le capot légèrement, complètement écrasé et entrouvert. Il parcourait du regard les dégâts. Il voulait constater, de ses propres yeux, l'état de sa voiture. Vérifier d'abord comment son véhicule se comportait avant de vérifier dans quel état se trouvait Zoe.

Comme si le temps tournait au ralentit, le policier s'approcha de la fenêtre côté conducteur. Avant tout, il voulait s'assurer d'être parfaitement au contrôle de lui-même. Ellias tenait particulièrement à vouloir lui faire regretter son geste et dans son état actuel, il n'était pas persuader de pouvoir lui faire regretter quoi que ce soit. Un sourire, un rapide sourire discret certainement pas amical au coin des lèvres. Respirer. Se calmer. Un coup d'œil furtif aux alentours. Il inclina un poil sa tête sur le côté, son sourire disparu et ses lèvres reprirent leur position quotidienne. Un souffle s'échappa de ses lèvres, il était fin prêt à affronter Zoe et le quart d'heure désagréable qui allait suivre.

Le policier courba un peu son dos vers l'avant afin de pouvoir rencontrer le regard de la miss catastrophe ambulante. Seule une fenêtre les séparer mais la colère d'Ellias était si grande que même derrière cette simple vitre, Zoe devait certainement sentir les nerfs d'Ellias qui s'apprêtaient à lâcher. Pourtant, il se contenait. Maître de lui même, il restreignait ses pulsions impulsives et meurtrières. Ce n'était pas facile pour un homme comme Ellias de refrénait sa hargne, mais Zoe était une vraie enfant. Il en avait la preuve juste sous les yeux.

- Ne soit pas énervé, ce n’est pas comme si j’avais bougé !

Le regard noir, presque menaçant, le policier esquissa un sourire qui sonnait trop faux pour être vrai. “ Sors de la voiture, tout de suite. ” Son ton était froid,il avait craché ses mots en articulant chaque lettre afin que Zoe, même à travers la vitre, distingue parfaitement ce qu'il venait de dire en lisant sur ses lèvres. Il était furieux et c'était peu dire! Il commençait à se demander si Zoe était vraiment la personne dont il avait besoin. Si elle était incapable de suivre un ordre aussi anodin, comment allait-elle faire pour mener à bien ses missions? C'était une question bien pertinente qui agaçait au plus au point le policier qui commençait à avoir sa dose de Zoe.

Des pas derrière lui l'incita à se retourner pour voir qui oser s'approcher. Probablement un petit curieux qui venait fouiner dans les affaires des autres. Bingo. C'était bien un homme qui s'était approché, sûrement par gentillesse, ou curiosité. Mais peu importe la raison de sa venue, Ellias n'était pas prêt à parler avec diplomatie avec un inconnu envahissant. L'étranger avait les cheveux grisonnant, les traits tiré par la fatigue et vêtu d'un t-shirt où un crâne était imprimé au milieu accompagné d'un jean noir où quelques tâches suspectes étaient visibles. Avant même que celui-ci ne dise quoi que ce soit, le policier le prit de cours en parlant en premier.

- Je lui apprend à conduire, ma fille n'est pas encore très douée au volant. Si c'était ça votre soucis, alors je vous suggères de continuer votre route.


Mentir à un vieillard à l'odeur nauséabonde était le cadet de ses soucis et l'inconnu donnait l'air d'avoir saisi ce qu'il insinuait derrière ses paroles puisqu'il hocha la tête et sans un mot, continua son chemin non sans jeter un long regard suspicieux à l'adolescente aux cheveux de blés. Il ne manquait plus que celui là face parti d'une organisation secrète de la CIA et qu'il venait tous simplement s'assurer que c'était bien Zoe Withley qui se trouvait avec lui. Ellias suivait du regard l'homme qui s'éloignait d'eux en marchant de temps à autre en zig-zagant. Venait-il réellement d'appeler Zoe, sa fille? L'excuse bidon s'était évadée de son plein grès sans qu'Ellias réfléchisse au sens de ses paroles. Oh non, il filait vraiment un mauvais coton, et la faute à qui? Pouvait-il vraiment blâmer l'adolescente? Après tout, c'était lui qui lui avait proposé ce marché improbable. L'idée que ça ne fonctionnerai pas lui avait effleuré l'esprit, mais il avait été tellement heureux de trouver une personne avec ses capacités, qu'il avait vite chassé cette idée de sa tête.

- Qu'est ce que tu ne comprends pas dans la phrase “Reste ici et ne  touche à rien, je reviens.”  Si ça t'amuse tant mieux pour toi, merde Zoe, tu as quel âge? Tu crois que c'est amusant? Bordel non, quand je te donne une consigne, tu la respectes, qu'est ce qu'il y a de compliquer là dedans? Je crois que tu ne te rends pas compte des conséquences de ce que tu viens de faire.

Chaque mot, chacun de ses mots étaient tranchants, vif et armés d'une colère,trop freinée et trop restreinte, trop longtemps contenue. Ellias exploserait d'ici plusieurs minutes si la jeune fille ne disait pas quelque chose de perspicace. Ce qu'il doutait fort que parler intelligemment était dans ses cordes. Mais Ellias sentait que profondément enfouie, cette fureur incontrôlable venait peut être du fait que Zoe ai mit stupidement sa vie en danger. Et ça, il ne le permettrait pas une deuxième fois. Il avait eu peur pour la vie de l'adolescente inconsciente et il n'était pas préparer à perdre cette chipie trop précieuse à ses yeux.

- Incruste toi ça dans la cervelle petite, je ne tiens pas à porter ta carcasse sans vie jusqu'à la morgue, alors je te conseille de respecter ce que je te dis la prochaine fois et tâche d'éviter de risquer ta vie si ce n'est pas trop te demander.

Ses paroles étaient sans aucuns doutes brutes et violentes mais Zoe n'avait pas l'air d'être secouée par l'accident qu'elle venait tout juste de vivre, malheureusement. Ellias profitait tout bêtement d'être dans le vif de l'action pour lui faire comprendre la gravité de son erreur. Si Zoe n'était pas assez mature pour en prendre conscience par ses propres moyens, le policier se chargerait de le faire pour elle.
Codage par Libella sur [/url]Graphiorum

________


Just a hero on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t320-ellias-dawkins-o-la-passion-c-est-bien-l-obsession-c-est-mieux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t344-journal-de-bord-d-un-whitestone-illumine http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t367-ellias-dawkins-ou-le-numero-inconnu http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t357-une-enquete-sur-l-enqueteur



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 85
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 119

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 16 Sep - 16:36



What a surprise
Ft. Ellias Dawkins


Elle voyait bien à la tête d’Ellias qu’elle n’aurait vraiment pas du faire ça. Peut-être oui, qu’elle avait eu peur en voyant l’expression qu’avait le policier. Peut-être qu’elle aurait mieux fait de l’écouter, peut-être qu’elle aurait mieux fait de ne rien faire. Mais, pouvait-on lui en vouloir de ne pas avoir vécu avant d’être enfin sorti ? Entre autre, depuis qu’elle est avec lui.

-“Sors de la voiture, tout de suite. ”

Oui, elle avait discerner ses paroles, des paroles qu’elle craignait, mais elle avait peur de sortir à présent. Ses yeux s'imprègnent d’un voile humide. Non, il était hors de question qu’elle sorte, parce qu’Ellias lui faisait peur à ce moment là. Jamais on ne lui avait parlé sur un ton comme celui là, jamais elle n’avait eut autant le sentiment d’avoir fait une bêtise et surtout de le regretter. Si elle lui disait pardon, est-ce qu’il la pardonnerai ? Peu probable, pourtant elle le dit, doucement, impossible de l’entendre, possible de le lire sur ses lèvres.

Ne soit pas en colère, Ellias.
Car c’est si dur pour moi d’entendre ce qui se passe dans ta tête.

Oui, bien sûr qu’elle finit par sortir après avoir vu que l’homme était bien déterminé à la voir bouger. Mais, elle fut rassurée de voir cet homme s’approcher. La curiosité est un vilain défaut, elle savait que le bruit l’avait attiré jusqu’ici. Mais parfois il lui arrivait de regretter aussi ce qu’elle entend dans les têtes. Peut-être que cet homme n’était pas aussi rassurant qu’elle ne le pensait. Alors, elle regarda Ellias le faire déguerpir.

-”Je lui apprend à conduire, ma fille n'est pas encore très douée au volant. Si c'était ça votre soucis, alors je vous suggères de continuer votre route.”

Pas un mot ne sortit de sa bouche. Comment aurait-elle pu parlé dans ce genre de situation après tout ? Non, cet homme, ce vieillard n’avait pas compris, et Zoe le savait. Son départ n’était qu’une illusion, car il lui permettrait de mieux revenir. Lire dans la tête des gens, apprendre la vie à travers leur pensé, c’était brisé ses rêves d’enfants, c’était brisé les rires innocents, c’était rendre les sourires sincères en façade. Lire dans la tête des gens, si seulement elle n’avait jamais eu ce pouvoir.

Mais alors, jamais elle n’aurait rencontrer Ellias.
Ou alors l’aurait-il simplement renvoyer à l’asile.

-”Qu'est ce que tu ne comprends pas dans la phrase “Reste ici et ne  touche à rien, je reviens.”  Si ça t'amuse tant mieux pour toi, merde Zoe, tu as quel âge? Tu crois que c'est amusant? Bordel non, quand je te donne une consigne, tu la respectes, qu'est ce qu'il y a de compliquer là dedans? Je crois que tu ne te rends pas compte des conséquences de ce que tu viens de faire.”

Elle ne savait pas vraiment quoi dire, pour elle, elle ne voyait pas vraiment le mal de son action. Mais, c’est vrai que tout le monde n’avait pas les moyen de s’acheter une autre voiture. Ou juste de la faire réparer pour le moment. Elle n’avait pas fait de mal à Ellias. Et elle, et bien elle n’avait rien non plus. Du moins, elle n’était blessé, mais il est vrai qu’il lui était difficile de faire face à Ellias et à ses paroles.

Elle n’eut pas le temps de parler, Ellias la prit de cours et continua.

-”Incruste toi ça dans la cervelle petite, je ne tiens pas à porter ta carcasse sans vie jusqu'à la morgue, alors je te conseille de respecter ce que je te dis la prochaine fois et tâche d'éviter de risquer ta vie si ce n'est pas trop te demander. “

C’était trop.
Elle donna un coup de pied dans la portière de la voiture. Comme ça. Sans réfléchir.
Sous la colère.

-”C’est bon, arrête putain ! avait-elle lâché en pleurant, je recommencerai plus !”

Bien sûr qu’elle allait pleurer, bien sûr qu’elle était fragile. Et de toute évidence, elle allait en vouloir au policier. Elle appréciait malgré tout, mais là, elle était bien trop mal, bien trop touché, bien trop faible pour ne pas lui reprocher de l’avoir que trop faché.

-”Tu me saoules ! J’me casse !”


C’était une ado. Ouais, elle était parfois stupide. Là, par exemple, elle ne réfléchissait pas vraiment, mais a quoi bon réfléchir dans ce genre de moment ? Elle n’allait pas se forcer à rester avec Ellias si elle l’agaçait pour le moment. Surtout si c’était pour chialer devant lui. Il n’avait qu’à se démerder avec sa voiture. Alors, elle partit en courant, loin, très loin. -Elle court vite la gamine quand on aimerait que ce ne soit pas le cas-. Elle n’avait pas l’intention de s’arrêter, ni de retourner sur ses pas. Si Ellias voulait vraiment lui parler, il savait quoi faire. Sauf que dommage, il était pas celui qui pouvait savoir ce qui se passe dans les têtes.




Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
[/color]

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Ellias Dawkins
(membre d'amour)

Messes basses : 55
Avatar : Sam Claflin

« There's a ghost in the mirror I'm afraid more than ever.♪ »

Situation : « It's strange what desire make foolish people do.♪ »
Métier/études : Policier.

Réputation : 229

Pouvoirs : Contrôle total sur toutes les matières métalliques.

Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 10:27

 
What a surprise.



Dieu du ciel, que venait il tout juste de se passer? Une minute auparavant, Ellias fulminait de rage et tentait de faire comprendre à l'adolescente les risques qu'elle venait de prendre.. et tout naturellement, la minute suivante, Zoe pleurait à chaudes larmes et s'enfuyait au loin sous le regard d'un Ellias abasourdi. C'était officiel, Ellias pouvait être élu meilleur adulte responsable de l'année 2017. Merde, il n'avait pas vraiment penser à ce que la blondinette réagisse ainsi. Mais il avait peut être oublier le fait qu'il avait affaire avec une adolescente et non une jeune adulte mature. Et c'était un très gros problème pour le policier. Comment gérer une crise d'adolescence? Au point où il se trouvait, Ellias s'imaginait déjà, installé dans son canapé au coin du feu, une tasse de café fumante dans une main, un bouquin intitulé " Crise d'adolescence pour les nuls " dans une autre.

En marmonnant un juron, Ellias eût la même réaction semblable à celle de Zoe. Sa pauvre voiture qui était déjà dans un sale état, reçu un énième coup de la part du policier qui envoya son pied frappé contre la portière. Comme ça ne suffisait pas, il tourna en rond pendant quelques secondes en proliférant à tout va des jurons de toutes les sortes. Dans un excès de colère et d'un simple revers de la main, la portière faite de métal se recroquevilla sur elle même sous le contrôle presque maîtrisé d'Ellias. Et malheureusement après avoir frapper sa voiture et détruire sa portière, il ne se sentait certainement pas mieux. Seul dans la rue, planté comme un idiot, le policier n'avait aucune idée de la façon dont il pouvait procéder. Retrouver Zoe, la tuer et prévenir la police. Prévenir la police et retrouver Zoe. Ou tout simplement, retrouver Zoe, la tuer et cacher son cadavre quelque part afin que les vers et insectes en tout genre rongent et grignotent son corps.

S'énerver n'est pas la solution. Reprendre son souffle. Retrouver son calme. Retomber dans un silence qui lui permettrait de réfléchir. Et c'était bien plus facile à dire qu'à faire, surtout dans son état actuel. Comme il aurait aimé se lancer à sa poursuite mais c'est que la chipie, elle courait plutôt vite malgré son petit gabarit. À son plus grand désespoir, Ellias était resté paralysé, suivant du regard l'adolescente qui s'enfuyait dans les rues d'Elyas. Ses capacités sportives faisaient de lui un coureur endurant et rapide, il aurait pu aisément rattraper cette énervante gamine Qui lui tapait sur le système. Mais non, Ellias était resté scotché sur place. Quel génie. Magnifique et pertinente idée. Voilà qu'il était dans un sacré pétrin à présent et il n'arrivait pas à se décider qui il devait réellement blâmer pour la situation improbable dans laquelle il était. Mais si Zoe était resté tranquillement et sagement dans la voiture, rien de tout ça ne serait arriver. Ellias aurait reprit la route et aurait continuer son travail sans encombres.

Mais non, Zoe avait désobéi à son ordre et voilà qu'il était planté seul dans la rue avec son pauvre véhicule qui ressemblait dorénavant à une épave. Mais Ellias savait qu'il ne pouvait pas complètement lui jeter la pierre. Elle sortait d'un laboratoire où elle avait probablement vécu des tonnes d'expériences, un laboratoire qui lui avait privé d'avoir une vie normale au sein d'une famille normale. Elle découvrait la vie et le policier ne se sentait pas assez mature et patient pour pouvoir lui apprendre ce qu'il fallait faire, et ce qu'il ne fallait justement pas faire. La preuve, Ellias avait haussé le ton, certainement trop, et voilà que Zoe avait prit ses jambes à son cou, le visage ruisselant de larmes. Et comme si tout cela n'était pas assez, l'homme âgé à l'odeur désagréable s'approchait lentement, son regard allant de la voiture au policier. Il devait vraiment apprendre à communiquer et à comprendre ses congénères, ça devenait un réel handicap. Ellias était sacrément agacé et il avait la désagréable impression que cet étranger venait fouiner un peu trop près là où il ne devrait pas. Bon sang, c'était bien sa veine. Le policier fourra ses mains dans ses poches, laissa échapper un souffle et observa le vieillard venir vers lui.

- Je vais appeler la police, vous savez. Grommela l'étranger de sa voix bourrue qui n'allait étrangement pas avec son corps maigrelet. Ellias farfouilla dans sa poche pour finalement en ressortir son badge de police qu'il gardait toujours sur lui comme un trophée qu'il aimait montrer au monde entier.

- Dommage, je suis de la police. Mais vous pouvez toujours appeler le commissariat et leur dire qu'une fillette court en pleurs dans les rues parce qu'elle a un cœur trop fragile. Je met ma main à couper qu'ils vont vous répondre qu'ils ne s'occupent pas des cas comme ça. Mais allez-y, faites le.

L'homme parut hésité, lorgnant tantôt son badge, tantôt le policier. Ellias commençait à perdre son calme et il n'était pas prêt à rester diplomatique plus longtemps.
- Vous m'avez tout de même l'air d'un père merdeux. Pauvre gamine. Marmonna-t-il avant de se retourner définitivement sans jeter un seul regard au policier.

Pour la énième fois de la journée, Ellias resta coite. Oui il savait d'ors et déjà qu'il ne sera jamais élu père de l'année. Oui il haïssait les adolescents et toutes leurs conneries stupides à deux balles. Oui, c'était bien en ce moment même lui qui user son pouvoir afin d'écraser sa voiture sur elle même dans l'espoir de se détendre. Mais l'effet fut totalement inverse, Ellias était furieux contre Zoe, contre lui, contre le monde entier. Bordel, pourquoi venait il de détruire complètement sa voiture? Gisant au sol, aussi misérable que son propriétaire, le véhicule ne ressemblait plus à grand chose à présent. Et c'était un geste tout à fais stupide.

Ce n'était pas son mince salaire de flic qui lui permettrait de s'acheter dans les prochains jours, un nouveau véhicule. Ce qui signifiait qu'il allait devoir prendre les transports en commun. L'idée de se déplacer en bus le répugnait, Ellias appréciait son indépendance que lui offrait son auto-mobile. Transports en commun disait aussi population. L'idée n'était même pas envisageable, Ellias n'avait aucune envie de se mélanger aux mortels futiles et sans intérêts qui empruntaient le bus. Non non non, c'était clairement impossible pour le policier. Il trouvait toujours une solution à ses problèmes mais avant tout, il devait réfléchir à un moyen d'envoyer sa voiture à la déchetterie puisqu'elle n'était malheureusement plus utilisable et réfléchir à un tout autre problème bien plus compliqué à gérer: retrouver Zoe.

Où était cette catastrophe ambulante? Il l'ignorait, mais si il ne pouvait pas venir à elle, il trouverait le moyen de la faire venir à lui. Plus facile à dire qu'à faire. Mais n'oubliez pas qu'il était Ellias Dawkins, rien ne l'arrêterait. Il avait un destin à accomplir et ce n'était pas une adolescente trop susceptible qui allait entraver sa destinée. Un quart d'heures et plusieurs coups de fils plus tard, Ellias déambulait dans la ville, un téléphone neuf dans une poche, et quelques perruques excentriques dans une autre dans le but de les offrir à l'adolescente en cavale. Persuadé qu'elle soit en mesure d'entendre ses pensées, Ellias tenta ce qui lui paraissait complètement absurde.

Zoe, tu peux continuer de jouer à cache-cache si tu le souhaites mais je ne vais pas continuer à jouer longtemps. Je n'ai plus de voitures et donc aucuns moyens de circuler, mais je peux appeler quelques collèges qui seront ravi de m'aider à te retrouver.

Comme à son habitude, le policier scrutait les alentours avec son regard à l'affût du moindre soucis. Il s'arrêta devant une boulangerie qui proposait tout un tas de sucreries alléchantes, détaillant la vitrine non sans dévorer des yeux les pains aux chocolats et les délicieux gâteaux. Bon, tu vas bouder encore longtemps chipie? Parce que je suis devant une boulangerie et je meurs de faim. Tu veux quelque chose? Évidemment, il avait l'air peut être ridicule à penser de telles choses mais Ellias ressentait l'infime espoirs que l'adolescente puisse entendre tout ce qu'il racontait dans son esprit.
Si le policier donnait l'impression de ne plus être fâché c'était loin d'être le cas, mais s'énerver contre Zoe et la supplier de revenir était loin d'être envisageable. Il préférait le faire avec subtilité et garder un peu de fierté, enfin, ce qui lui en restait. Ce qui voulait dire, pas beaucoup.
Codage par Libella sur [/url]Graphiorum

________


Just a hero on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t320-ellias-dawkins-o-la-passion-c-est-bien-l-obsession-c-est-mieux http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t344-journal-de-bord-d-un-whitestone-illumine http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t367-ellias-dawkins-ou-le-numero-inconnu http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t357-une-enquete-sur-l-enqueteur
 
What a surprise || ft. Zoe Whitley.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Ville. :: Centre-ville.-
Sauter vers: