pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !

Partagez | 
 

 You mother have say I could stay | ft. Laureen Abberton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 91
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 215

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Juil - 2:50

You mother have say
I could stay
Libre ! Elle était enfin libre, plus personne pour la retenir. Cette fois-ci, elle ne retournerait pas vivre dans une boîte où elle sera enfermée tel un singe dans une cage. Elle ne sera plus un animal, un petit rat de laboratoire ou un chiot qu’on a abandonné et qu’on a placé dans un chenille. C’était fini toutes ses conneries, maintenant il était temps pour elle de vivre réellement aujourd’hui. Les choses maintenant seront différente, et ça la rendait tant heureuse qu’elle en était presque contente d’être envahis de voix. Oui, elle voulait entendre la voix de cet homme qui retournait voir sa femme pour lui dire je t’aime et lui faire l’amour alors que la base de leur relation n’était rien de plus de la poudre de perlinpinpin car jamais il n’avait su garder les yeux juste sur cette femme. Oui, elle voulait entendre la voix de cette femme qui ne pensait qu’à se rendre à son travail alors qu’elle y ferait sans doute beaucoup de maladresse, mais qu’elle importance car il y aura toujours quelqu’un derrière elle pour rattraper ses gaffes. Oui, elle voulait entendre la voix de ce jeune homme qui ne pensait qu’à en retrouver un autre car il était sans doute temps de mettre les choses aux clairs, homme perdu qui s’en doute trouverait ce soir une place au côté d’une personne qu’il ne connaît pas. Zoe se plaisait pour la première fois depuis longtemps à entendre les voix de leur âme, car depuis longtemps elle n’avait plus entendu, ou alors que très peu, enfermé souvent seule dans sa chambre.

Bien sûr, sa fuite avait quand même été préparé. Et elle avait eu l’aide de cette femme. Cette femme qui lui avait souvent conter les aventures de L la voleuse. L la voleuse qui lui avait donné de l’espoir là où il n’y en avait plus. Une femme forte qui avait sauvé Zoe qui avait perdu ce petit quelque chose qui la définissait. Oui, elle était parti avec cette image de L la voleuse en tête, un symbole de force et d’espoir. Mais aussi une adresse que lui avait donné cette même femme. Mme.Abberton lui avait bien dit que sa fille et sa mère seraient en mesure de l’héberger. Alors, son bout de papier en main, elle marchait en levant parfois les yeux, cherchant d’un regard rapide le nom des rues. Elle apprenait par la même occasion à se repérer dans Elyas bien que certaines rues lui revenaient de sa dernière visite qui durait d’un moment déjà.

Après quelques heures de marche intensive, d’un pas tout aussi rapide que son regard cherchant cette fameuse maison, elle finit par arriver dans la bonne rue. Elle avança, fixant le papier de manière assez intensive, comme si elle essayait d’y voir autre chose. Bien sûr, c’est ainsi qu’elle loupa la maison, passant bêtement devant. Mais, pas de problème, elle avait finit par remarquer qu’elle avait dépassé le bon chiffre alors elle activa la marche arrière comme elle le dit tel un robot sur le moment. Une fois devant la maison, elle se mit à sourire pour se mettre à courir vers la porte afin de toquer en boucle, attendant simplement que quelqu’un lui dise d’arrêter ou qu’on lui ouvre la porte pour arrêter. Et donc, quand la porte s’ouvrit, elle leva la tête vers la femme, la regardant longuement avant de sourire d’un coup et dire rapidement comme si elle était une commerçante venu ici dans l’unique but de vendre son produit -qui était elle pour le coup- :

-”Yo, c’est Mme.Abberton qui m’envoie, je m’appelle Zoe Whitley, j’ai 17 ans, j’aime les animaux, surtout les chats. J’aime pas les légumes. Je peux habiter ici ? J’adore les câlins aussi. Je suis fan de toi. Je sors de l’asile. Je peux rentrer ? Est-ce que tu m’écoutes ? Tu as du coca ? Me laisses pas devant la porte, je veux voir à quoi ressemble ma nouvelle chambre ! J’espère qu’on pourra devenir copine !”

Et c’est donc en riant qu’elle se faufila à l’intérieur de la maison, ne laissant pas vraiment le temps à Laureen d’en placer une. Elle s’approcha de la première commode pour commencer à y observer la décoration, touchant à tout, analysant le lieu sans vraiment chercher à en tirer une conclusion. Elle regardait pour voir. Mais, elle finit par se tourner vers Laureen, clignant légèrement des yeux comme le ferait une innocente, avant de finalement les cligner de manière plus étrange, dévoilant sans doute quelques tics.

-”J’ai faim, je sais pas faire à manger. Tu vas faire quoi ?”

Oui, elle était détendu. En fait, elle se croyait déjà chez elle. Mais la mère de Laureen lui a dit qu’elle pourrait vivre ici, elle n’allait pas ne pas le faire après tout. Surtout que c’est ça ou bien la rue. Et le trottoir c’est pas très confortable.


Spoiler:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Laureen Abberton
(nounou adepte de la friendzone)

Messes basses : 128
Avatar : Alicia Vikander



Situation : Célibataire
Métier/études : Chauffeur de taxi

Réputation : 340

Inventaire : COMMUN
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Peut agir sur le temps, comme une télécommande sur un lecteur DVD

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Aoû - 22:06




You mother have say I could stay


ft. Zoe. 974 mots



L'harmonie. Ça avait été le mot maître de l'ambiance de la maison des Abberton. Enfin, du moins aussi loin que peut se rappeler Laureen, c'est à dire après le départ de sa mère. Dire qu'elle ne lui avait jamais manqué serait mentir, mais l'amour qu'elle éprouvait d'abord naturellement pour cette inconnue c'était bien rapidement changé en haine. Sa grand-mère ne lui avait jamais vraiment parlé d'elle, sauf une ou deux fois, et ce pour en dépeindre un portrait pas vraiment élogieux. Elle n'avait jamais cherché connaître réellement cette femme, même si enfant elle lui avait envoyé de nombreuses lettres. Mais Laureen n'avait jamais pu comprendre pourquoi elle n'avait jamais aucune réponse, elle qui espérait sans cesse en fixant la boîte aux lettres pendant des heures. C'est pourquoi après avoir appris qu'elle était malade, elle abandonna le projet « maman de L la voleuse », ayant bien d'autres chats à fouetter. C'est pourquoi, alors qu'elle est désormais une jeune femme de 25 ans moyennement épanouie, tranquillement installée dans son canapé en train de somnoler devant un documentaire sur la reproduction des escargots, elle ne pensait pas vraiment entendre quelques minutes plus tard parler de sa génitrice.

Réveillée par les nombreux coups de poings contre sa pauvre porte, elle grommela et se leva à contre cœur. Qui était l'attardé derrière qui ne savait pas patienter? Elle hésita même à faire attendre son invité surprise ou à faire comme si elle état absente, mais elle ne résista pas à la curiosité. Qui pouvait bien lui rendre visite ? Ellias aurait été bien plus poli et discret. Angel serait aussi la visite de ses rêves comme une idole rendant visite à ses fans, mais Laureen était trop réveillée pour vraiment espérer. Voilà, c'était les deux seules visites qu'elle souhaitait… ça aurait presque pu être triste si elle avait eu plus d'intérêt pour le genre humain… En tous cas, après un peu d'anticipation tout de même, elle prit la poignée et ouvrit d'un coup la porte sans hésiter… Peut être aurait-elle mieux fait de rester devant des escargots en pleine copulation, du moins ce fut sa pensée en voyant une petite tête blonde devant elle. Quoi, elle lui venait lui vendre le calendrier des enchanteurs ? Ou des brioches pour se payer avec sa classe un voyage dans le monde des humains ? C'était cette petite fille qui dormait encore si elle espérait obtenir un sou de sa part. Surtout que la gamine avait un air sophistiqué de gosse de riche insupportable qui lui sortait déjà par les trous de nez. Alors qu'elle allait hésitait à lui fermer la porte au nez ce qui serait un outrage à son éducation par sa grand-mère adorée, la blonde lui offrit son plus beau sourire commercial et commença sa tirade.

Quand elle eu finit de parler, Laureen se demanda sérieusement si son corps était encore alimenté en oxygène. Puis elle commença à comprendre la gravité de la situation, ce qui fut montrer par son levé de sourcil d'un côté, et froncement de l'autre. C'était une blague ? Elle n'arrivait pas à savoir ce qui était le plus improbable entre sa sortie d'asile, son arrivée ici, ou sa haine des légumes. Cette fille était tarée… Et en un clin d’œil la voilà qui était chez elle ! La sale petite…- Laureen se dirigea à sa suite prête à lui répliquer de prendre ses cliques et ses claques et déguerpir, quand elle vit justement que celle ci n'avait rien. Devait-elle appeler les services sociaux ? Non elle devait analyser la situation, poser le problème-

- « J'ai faim, je sais pas faire à manger. Tu vas faire quoi ? »

Okay, cette fille était la casse couillerie incarnée, pas besoin d'avoir pitié. D'un claquement de doigt l'enchanteresse arrêta le temps, en poussant un long soupir déjà épuisé de cette discussion… enfin discussion. Monologue plutôt. Résumons. Elle s'approcha de l'enfant avant de l'examiner. Zoé hein… elle devait avoir ses pouvoirs puisqu'elle dit avoir 17 ans. Seule apparemment, et fraîchement sortie de l'asile de sa mère. Le pire était que maintenant elle n'était même pas curieuse de savoir ce que cette femme devenait. Elle lui souhaitait juste de croupir dans sa cellule. Voilà tout ce qu'elle méritait… et voilà que cette mère on ne peut plus folle et absente lui envoyait une gamine tarée à la voix plus aiguë qu'un bébé harpie. Charmant. Merci maman. Que pouvait elle bien faire de ça… Elle alla se chercher un thé, et réalisa qu'elle était presque en pyjama. Elle avait un sarouel et un vieux pull, et ses cheveux en bataille semblait la contrôler elle et non l'inverse. Enfin, à quoi bon faire bonne impression devant cette Zoe puisqu'elle allait la jeter dehors dans quelques secondes. Tout en sirotant sa boisson, elle fit tourner sa main dans le sens inverse des aiguilles d'une montre en face de la très jeune enchanteresse, jusqu'à ce que celle ci se retrouve de nouveau dehors. Celle ci ne lui avait même pas donner le temps de répondre, alors elle ne méritait pas d'explication quand à son refus. Elle posa tout de même à côté d'elle une assiette de cookies qu'elle avait fait la veille, ainsi qu'un billet de 5 euros qu'elle puisse prendre le bus et repartir d'où elle vient. L la voleuse ayant prit sa retraire, Laureen n'a que peu faire des adolescentes en crise souhaitant élire domicile dans son confortable salon. D'ailleurs elle y retourna, réactiva le temps et changea tout de même de chaîne.

love.disaster

________

Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t362-laureen-femme-de-verre-vers-son-destin http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t366-incassable http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t365-laureen-is-not-waiting-for-any-message



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 91
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 215

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 6:47

You mother have say
I could stay
Elle n'avait même pas eu le temps de comprendre que à peine elle était rentré, elle était déjà dehors. Clairement, elle comprit rapidement que quelque chose clochait, et c'était évident que Laureen n'y était pas pour rien. Sûrement son pouvoir. Mais bon, elle restait calme et s'installa sur les marches du pallier pour y déguster les cookies en rangeant le billet dans l'une de ses poches. Elle allait devoir réfléchir à un plan, et quoi de mieux pour ça que de réfléchir à plusieurs ? Elle adorait ses pouvoirs, et les utilisait clairement tout le temps. Là, par exemple, elle allait écouter ce qui se passe dans la tête à Laureen avait attention tout en partant chercher quelque chose qui pourrait lui plaire avec un simple petit billet. Dommage qu'elle ne puisse pas utiliser l'ubiquité sur le billet, ça aurait été beaucoup plus simple pour elle.

Finalement, elle opta pour lui acheter quelque chose que tout le monde aime, des bonbons. Et donc, une fois que son deuxième la retrouva, elle récupéra le sachet, se relevant pour finalement toquer une nouvelle fois à la porte. Mais c'était avant de trouver une meilleure idée : Toquer à la fenêtre du salon tout en jouant les petite fille malheureuse, qui n'a nul part où aller. Ce qui est vrai en fait, hormis si on compte l'asile, mais ce n'est pas vraiment un endroit pour vivre ne vie. Non, elle ne voulait plus y retourner, et tout le monde doit la comprendre pour ce point là. Qui voudrait vivre enfermé entre quatre mur comme dans une maison de retraite ? Personne, et encore moins Zoe qui avait juste besoin d'une chose : Vivre sa vie.

Elle lui sorti le grand jeu et lui fit des grands yeux qui semblaient l'implorer de la laisser rentrer. Le chat botté a donc finalement quelqu'un pour rivaliser à son talent pour jouer les pauvres chatons malheureux. Sauf que Zoe n'était pas un chaton, mais ça, ce n'est qu'un détail après tout. Et alors que l'on ne pensait pas Zoe capable d'être plus adorable et craquante, elle déposa sur le bord de la fenêtre le paquet de bonbon sans pour autant lâcher Laureen d regard, qu'importe si elle ne la regarde pas pour le moment, elle était persuadée de gagner à ce petit jeu là. Et puis de toute manière, elle ne comptait pas partir. Sa mère lui avait qu'elle pouvait rester ici, alors elle resterait. Et ce n'est pas Laureen qui lui fera changer de décision !

-"Laisses moi rentrer, s'il te plait.."

Spoiler:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Laureen Abberton
(nounou adepte de la friendzone)

Messes basses : 128
Avatar : Alicia Vikander



Situation : Célibataire
Métier/études : Chauffeur de taxi

Réputation : 340

Inventaire : COMMUN
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Peut agir sur le temps, comme une télécommande sur un lecteur DVD

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 16:27

You mother said I could stay Laureen x Zoe

La télécommande à la main, elle s'amusait à peu près toutes les 10 secondes. Laureen laissait à peine la chance à une chaîne de la convaincre avant de zapper allégrement. Programmes de cuisine, comédies romantique, émissions sportives et dessins animés... tout défilait, mais rien ne retenait son intérêt. En même temps, même si comme d'habitude elle avait fait mine de n'accorder aucune importance à la petite scène qui venait de se dérouler dans sa pièce de vie. Pourtant, elle ne pouvait pas s'empêcher de réfléchir à cette gamine écervelée. Où allait-elle aller ? D'une certaine manière, elles avaient toutes les deux aucun parent sur qui compter. Laureen avait eu la chance d'avoir sa grand-mère, mais Zoé ? Raaah, elle recommençait à se prendre la tête pour des bêtises. Elle n'avait aucun raison de rendre des services à sa mère. Les baby-sittings, très peu pour elle ! ... D'ailleurs, ne devrait-elle pas plutôt être jalouse de la petite blonde qui apparemment avait reçu plus d'affection et d'attention de cette femme qui était pourtant selon les liens des sangs, sa mère à elle ?... Non, elle n'avait plus 15 ans, elle n'en avait que faire.

Soupirant, elle regretta de lui avoir donné les gâteaux. C'était sa dernière boîte de cookies favoris, et elle allait devoir donc sortir en acheter. Et aller dehors pour se confronter aux imbéciles d'enchanteurs qui peuplaient cette ville, si ce n'était pas pour suivre Angel, voir Ellias ou conduire son taxi dans la nuit, ça n'avait clairement aucun intérêt. Enfin, prendre l'air ne lui fera pas de mal. Quel temps faisait-il déjà dehors ? Alors qu'elle ramenait sa tasse à ses lèvres, un visage fantomatique à sa fenêtre l'a surpris quelque peu, et elle manqua de s'étouffer en se levant soudainement. Non, Zoé ne prévoyait pas de squatter ses marches et les alentours de sa maison quand même. Mon dieu mais dans quel merdier sa mère l'avait-elle mise... Et voilà qu'elle toquait désespérément maintenant, avec ses adorables petits yeux larmoyants ! Comme si c'était Laureen qui abandonnait son animal derrière elle, comme dans ses horribles publicités des refuges.

Mais la petite n'avait rien d'un mignon et calme petit animal. S'en occuper ne reviendrait pas à lui servir des croquettes et changer sa litière. Et même d'un chat Laureen n'avait pas envie d'en être la mère, alors d'une petite adolescente bavarde pleine de phéromones... Non sérieusement ? Elle venait de poser des bonbons sur le rebord ? Levant les yeux au ciel, la femme se sentit tout de même fondre. Laisser cette fille dehors serait... Même Addy sa généreuse mamie, ou Ellias qui n'est pourtant pas chaleureux avec les inconnus l'aurait recueilli...Laureen Laureen ! Prendre cette enfant c'est creuser ta propre tombe ! Etait ce elle, sa maladie qui lui parlait. Lui faisant pshitt de la main, elle essaya de lui faire comprendre que jamais elle ne foulera de nouveau le sol de cette maisonnée. D'ailleurs, au delà de la tristesse apparente, elle avait l'impression de lire déjà une lueur de victoire dans les yeux de l'enfant. Petit monstre ! Elle prit alors sa tasse et s'en alla dans la cuisine, en la lavant frénétiquement. Devait-elle appeler les services sociaux ? La SPA ?

Puis elle l'entendit. La pluie commencer à ricocher contre la fenêtre. Putain, mais même les éléments étaient contre elle. Comment laisser la blondinette dehors dans ces conditions ...? Elle accouru presque dans le salon espérant qu'elle était partie s'abriter quelque part, mais elle était encore là.

-"Laisses moi rentrer, s'il te plait.."

Dans un énième soupir elle alla rapidement chercher une serviette avant d'aller ouvrir la fameuse porte en regardant celle qui lui causait, et allait lui causer tout un tas de problèmes.

-"Allez viens là. A moins que tu ne comptes vraiment passer par la fenêtre."

Lui tendant la serviette, elle se décala pour la laisser entrer.

-"Et ca ne veut pas dire que tu restes pour toujours hein ! On cherchera ensemble une solution, mais tu ne peux pas rester ici. Oh, et il y aura des règles le temps de ton séjour. Beaucoup de règles. Déjà pas plus de 10 phrases à la suite, et pas la peine d'en faire à rallonge. Tu ne cris pas. Tu ne salis pas. Tu ne chante pas. Tu ne prends pas beaucoup de place. Tu ne me parle pas de ma mère. Tu ne touches à presque rien. Tu ne pique rien. Si besoin tu demande. Et si tu comptes me dire que j'ai fait plus de 10 phrases, moi j'en ai le droit. Compris Zoé ?"




© YOU_COMPLETE_MESS

________

Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t362-laureen-femme-de-verre-vers-son-destin http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t366-incassable http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t365-laureen-is-not-waiting-for-any-message



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 91
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 215

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 18 Aoû - 20:57

You mother have say
I could stay
Et quand elle senti cette goutte lui tomber sur le sommet de sa tête, elle comprit qu'elle ne voulait pas se retrouver sous la pluie. Alors son regard flancha un instant pour se détourner de l'intérieur, cherchant pendant quelques secondes un abri en se disant qu'elle ne la ferait sans doute pas rentrer malgré le temps. Mais ne nous sous-estimons pas Zoe, elle regarda de nouveau Laureen avec son visage de chiot malheureux et apeuré. C'était rien de plus qu'une petite comédienne, mais qui pourra réellement lui reprocher ? Ce n'était pas non plus de la manipulation à un haut niveau, bien que si son innocence n'était pas aussi élevé, Zoe plus rien d'une future whitestone. Encore indécise de son choix, elle pouvait encore choisir. Un sourire victorieux se dessina sur les lèvres de l'adolescente quand elle entendit la porte s'ouvrir. Alors, elle accourra, qu'importe si elle devait se prendre la pluie, elle savait qu'elle serait après ça, à l'abri.

-"Allez viens là. A moins que tu ne comptes vraiment passer par la fenêtre."

-"Non non, j'arrive ! Faut bien que la porte serve à quelque chose."

Elle entra donc en prenant la serviette, remerciant Laureen d'un simple sourire, un grand sourire digne d'une gamine. Pas la peine d'attendre un merci de sa part, on ne lui avait jamais apprit à en faire usage. Et puis, a quoi bon perdre du temps avec des mots stupides ? C'était bien plus simple ainsi, ça se voyait dans son regard qu'elle lui était reconnaissante. Et alors qu'elle tenta de sécher aux mieux ses cheveux, elle leva les yeux sur la femme face à elle pour l'écouter lui faire la liste de tout ce qu'elle ne pouvait pas faire. Une liste impossible à respecter pour Zoe. Surtout que la première règle de Zoe c'était de ne pas respecter celle des autres.

-"Et ça ne veut pas dire que tu restes pour toujours hein ! On cherchera ensemble une solution, mais tu ne peux pas rester ici. Oh, et il y aura des règles le temps de ton séjour. Beaucoup de règles. Déjà pas plus de 10 phrases à la suite, et pas la peine d'en faire à rallonge. Tu ne cris pas. Tu ne salis pas. Tu ne chante pas. Tu ne prends pas beaucoup de place. Tu ne me parle pas de ma mère. Tu ne touches à presque rien. Tu ne pique rien. Si besoin tu demande. Et si tu comptes me dire que j'ai fait plus de 10 phrases, moi j'en ai le droit. Compris Zoé ?"

Mais bon, elle hocha vivement la tête, comme un gentil petit chien. On pourrait presque lui dessiner un halo au dessus de la tête tant elle jouait les petites filles modèle à cet instant, ce qu'elle était très loin d'être. Laureen finira par le constater si ce n'est pas déjà fait.

-"Tout compris, cap'taine ! Je vais faire le tour de la maison !"

Alors, elle laissa tomber la serviette sur le sol et ce mit donc à faire pour le moment ce qu'elle pouvait faire, c'est à dire fouiller. En courant partout dans la maison. Mais sans crier, attention. Et elle ne touchait à rien. Laureen ne pouvait pas lui reprocher de ne pas lui obéir ainsi. Bien sûr, Zoe était agile. N'avait-elle pas réussit à s'évader deux fois d'endroit qu'on disait être des cages à humains ? Donc, elle ne fit rien tomber et ne cassa rien. Mais, il n'était pas dit que Laureen retrouve certains objets à leur place.. Oui, elle était censé ne toucher à rien, mais Zoe ne résiste pas à la tentation de toucher à tout et n'importe quoi.
Et c'est bien rapidement qu'elle se retrouva dans le salon, installer en tailleur sur le canapé qu'elle zappa avec une concentration beaucoup trop impressionnante. On oubliait pas que Zoe était une fan incontesté de films, et donc de télévision. Plus qu'une passion, une raison de vivre.

-"LAUREEN, IL TE MANQUE PLEINS DE CHAINES."

On ne rigole pas avec les chaines cinémas.

Spoiler:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix



avatar


Laureen Abberton
(nounou adepte de la friendzone)

Messes basses : 128
Avatar : Alicia Vikander



Situation : Célibataire
Métier/études : Chauffeur de taxi

Réputation : 340

Inventaire : COMMUN
Écureuil chapardeur x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Peut agir sur le temps, comme une télécommande sur un lecteur DVD

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Oct - 15:18

You mother said I could stay Laureen x Zoe

En voyant la jeune fille hocher sagement la tête, Laureen eu presque pendant quelques secondes l’illusion que tout allait être facile. Que chacune vivrait leur vie tranquillement de leur côté, et que d’ici quelques semaines la blonde aurait simplement disparu, et rendu ainsi la liberté et la sérénité qu’elle lui avait potentiellement dérobé. Mais en regardant plus attentivement cet apparent petit ange, elle ne s’y laissa prendre. Non, il y a quelques secondes elle n’était pas humaine mais moulin à parole, réclamant à manger comme si elle était à l'hôtel. Le baby-sitting avait déjà commencé, ou plutôt la mission “Protèges ta maison, tes meubles, et ton calme”.

-"Tout compris, cap'taine ! Je vais faire le tour de la maison !"

Et voilà que de nouveau trop pleine d’énergie; la petite Zoe laissait choir sa serviette sur le sol et partait comme si elle était réellement chez elle, à la conquête de la maison. Poussant un long soupir peu motivé, elle ramassa l’objet mouillé qui menaçait de bousiller son parquet, et l’apportant elle même sur l'étendoir à linge. Ca faisait à peine 3 minutes que la gamine était entrée, qu’elle avait déjà la flemme de lui expliquer les règles de vie. Clairement, Laureen savait bien que malgré tous les efforts du monde, elle n’allait pas pouvoir changer 17 ans de non éducation en un clin d’oeil. Et puis ce n’était pas son travail ! …  Quelle heure était-il d’ailleurs ? Bientôt elle devrait partir au volant à la conquête de la nuit et des clients alcooliques, et rien qu’à l’idée de laisser Zoe seule dans cette endroit qui était si précieux à ses yeux, elle avait envie de la foutre dehors à coups de pied… Elle ne savait même pas ce qu’lele préférait entre la gamine qui cassait des objets, ou cassait un de ses pauvres os. Retournant dans la pièce de vie qui comprenait l’entrée, la cuisine ouverte et le salon, Laureen regarda le fruit de ses soucis zapper inlassablement tout ce qui passait à l’écran. Ca donnait légèrement le tournis tout de même, et traduisait bien l’impatience et l’incapacité à se concentrer sur une seule chose de sa nouvelle inopinée colocataire.

-”LAUREEN IL TE MANQUE PLEIN DE CHAÎNES !!”

Ne s’attendant pas vraiment à entendre ce cri alors que son regard était lui aussi resté scotché sur l’écran, elle fit un mouvement de sursaut en fronçant les sourcils.

-”Je suis derrière toi ! Pas la peine de me vriller les tympans !”

Ca y est, elle lui faisait déjà perdre son calme… Au moins, elle savait comment la punir en cas de bêtises de sa part. La télévision irait tout simplement dans la cave, ainsi que la connexion internet. Non, Laureen appréciait elle aussi grandement les nouvelles technologies qui lui permettaient souvent de tromper son ennui. Elle n’aurait qu’à mettre un code au wifi…

-”Si tu n’es pas contente, tu as trois possibilités. La première, te taire et accepter ton sort, pauvre toi condamnée à tout de même une quarantaine de chaînes. La seconde, tu travaille et tu vas t’acheter ce qui te manque. Et la dernière qui me semble tout de même la meilleure, tu trouves un meilleur endroit plus adapté à tes demandes.”

Ces mots étaient peut être un peu crus, mais elle mettait les choses au clair. La blondinette devait comprendre que sa présence n’était vraiment, mais alors vraiment pas souhaitée ici. Elle qui demandait tant d’attention finirait peut être par quitter les lieux si elle ne recevait pas toutes les faveurs qu’elle attendait. Néanmoins, Laureen n’était clairement pas un monstre, et malgré son envie de l’être, Zoe restait une gamine paumée avec une vie de merde. Ca lui faisait quand même beaucoup penser à quelqu’un.  C’est pourquoi elle lui tapota la tête avant de se diriger dans la cuisine. Elle voulait juste éviter une tête de chat botté, voilà tout.

Maintenant il fallait prévoir à manger pour deux… Quelle prise de tête ! Laureen comptait bien apprendre les fondements de la cuisine à la gamine, pour obtenir ainsi une cuisinière personnelle, au lieu d’une bouche trop causante à nourrir. Pour le moment, elle fit simplement chauffer des carottes et des spaghettis, n’ayant pas vraiment le temps de se prendre la tête. Elle remarqua sur l’horloge qu’elle n’allait même pas avoir le temps de manger ! Ne voulant pas non plus que Zoe crame tout, elle attendit la fin de la cuisson et déposa de bonnes portions dans une assiette. Courant presque se changer dans sa chambre, elle redescendit quelques minutes plus tard avec un jean enfilé, ainsi qu’un bon manteau noir qui pour la protéger du froid et de la pluie. Pas vraiment coiffée, elle prit rapidement ses clefs, et alors qu’elle allait partir sans demander son reste la chauffeuse se tourna vers l’adolescente.

-”Je vais bosser. Tu ne casse rien. Une assiette t’attend dans la cuisine, fais la juste réchauffer dans le micro onde, et sers toi dans le frigo. J’essayerais de ne rentrer pas trop tard pour faire ton lit, en attendant dors sur le canapé. Et n’ouvre à personne ! De toute façon personne ne viendra, mais quand même…”

La porte claqua ensuite, signalant sa sortie, et elle s’empressa de grimper dans sa voiture. Pendant quelques heures elle était sans les responsabilités de sa vie, juste une chauffeuse de taxi. Seule, elle irait dans la nuit, où tous les chats sont gris mais où pourtant les clients défilent sans se ressembler. Conduire lui faisait toujours oublier ses problèmes, pendant que sa radio chantonnait des airs de films, qui la faisait elle même se croire dans une oeuvre de cinéma, où elle n’était pas héroïne mais figurante qui assistait à tout. Rien ne pouvait l’affecter, pendant que la bobine défilait.




©️ YOU_COMPLETE_MESS

________

Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t362-laureen-femme-de-verre-vers-son-destin http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t366-incassable http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t365-laureen-is-not-waiting-for-any-message



avatar


Zoe Whitley
(miss barbapapa)

Messes basses : 91
Avatar : Chloë Grace Moretz

« Je pourrais remplir cette ville à moi toute seule ! T’imagine ? Des Zoe partout, mais pas assez de Zoe quand même ! »

Situation : Célibataire
Métier/études : Ne possède aucun diplôme

Réputation : 215

Pouvoirs : Sensation surnaturelle, ce qui lui permet d'entendre les âmes des personnes qui l'entours dans un périmètre assez large & Ubiquité

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Oct - 22:00

You mother have say
I could stay

-”Je suis derrière toi ! Pas la peine de me vriller les tympans !”

Alors, Zoe tourna la tête avant de ce mettre à sourire naturellement, lâchant le plus simplement du monde le plus petit et le plus moqueur "ah oui". On en voyait pas tout les jours des comme ça, mais c'ets clair que Zoe semblait bien s'amuser. Il semblerait que Laureen ne soit pas très patiente. Bon, elle n'avait pas non plus pour objectif de reprendre la porte. Même si Ellias pourrait sans doute lui trouver une place dans son garage. Mais Zoe voulait vivre avec une fille aussi géniale que Laureen. C'était devenu son modèle. L la voleuse, elle n'avait d'yeux que pour elle. Mais bref. Ce n'était pas pas le sujet.

-”Si tu n’es pas contente, tu as trois possibilités. La première, te taire et accepter ton sort, pauvre toi condamnée à tout de même une quarantaine de chaînes. La seconde, tu travaille et tu vas t’acheter ce qui te manque. Et la dernière qui me semble tout de même la meilleure, tu trouves un meilleur endroit plus adapté à tes demandes.”

Dur. Mais bon, semblerait qu'elle soit obliger de faire avec les moyens du bord. Elle pourra toujours regarder Arte si elle est désespérée. C'est vrai, il suffira de couper le son et on part vite en dérive. Elle lui fit son sourire, le fameux sourire, qui montrait qu'elle n'avait rien a ajouté et qu'elle ne comptait plus l'emmerder à ce sujet. De toute manière, ce n'était pas comme si c'était une fan de film.. Ah si. Bon, elle trouvera bien un moment pour remettre ce sujet sur le tapis. N’oublions pas qu'il s'agit de Zoe et de sa survit dans un milieu hostile.

On se croirait dans un documentaire !

Tu trouves pas ?


Elle en dit plus rien, s'allongeant à son aise sur le canapé en regardant la télévision, bien qu'elle écoutait plus son ventre qui criait "FAMINE", "C'EST LA CRISE", "LE PEUPLE VEUT DU PAIN", "RÉVOLUTION".. Ah non, ça c'était les dialogues dans la fameuse comédie musicales Les misérables. Écoutez, on fait avec les moyens du bord. Et ce n'est pas comme si ce genre de référence mentale amusait quelqu'un.

-”Je vais bosser. Tu ne casse rien. Une assiette t’attend dans la cuisine, fais la juste réchauffer dans le micro onde, et sers toi dans le frigo. J’essayerais de ne rentrer pas trop tard pour faire ton lit, en attendant dors sur le canapé. Et n’ouvre à personne ! De toute façon personne ne viendra, mais quand même…”

Elle eu a peine le temps de souffler qu'elle entendit la porte ce claquer. Alors, tel un suricate, elle se redressa, guettant du côté de la porte. 3, 2, 1..

-"Attends.. Comment c'est censé fonctionner un micro-onde ?!"

Elle se leva du canapé d'un bond. Oups, elle se prit le pied dans la table et la renversa... Ah mais dit donc Zoe, ce n'est pas toi le personnage maladroit. Enfin bon, ce genre de gaffe, ce n'est même pas étonnant que ça t'arrive -lol-. Elle se mit à râler, parce qu'elle peut le faire elle aussi n'est-ce pas. Et c'est donc en essayant d'ignorer la douleur au niveau de sa cheville qu'elle se dirigea dans la cuisine. Elle pouvait par ailleurs sentir la nourriture. Comment lui redonner le sourire ? Enfin, elle fût bien triste quand elle comprit que c'était froid. Alors, elle prit son assiette, s'approchant du micro-onde. Elle le regarda, analysant rapidement les boutons dessus. Et en fait, elle comprit assez rapidement. Donc, elle avait renverser une table -et rien ramasser parce qu'elle s'appelle Zoe- pour rien. Montant sur les chaises, s'agrippant au placard, elle se mise en quête des couverts et d'un verre. Après quelques échecs et une poignet de placard dévissé, elle trouva tout ce dont elle avait besoin.

Elle fût bien triste quand elle se rendit compte qu'elle avait mit la cuisine dans un bazar pas possible tout ça pour boire de l'eau et manger des légumes dégueulasses. Elle ne finit pas son assiette. Mais elle avait encore faim. Alors on repart de quête de nourriture dans les placards. Que de placards. Qu'elle aime les placards, aussi surprenant qu'une pochette surprise. Et puis, vu qu'elle ne connait rien, elle avait l'impression de les redécouvrir à chaque fois. Que d'amusement.

Cookies. Trouvées. Et elle ne s'était pas gênée pour tous ce les empiffrés devant une télénovela de mer- oups, non, elle ne peut pas le dire sur laquelle elle finit par bêtement s'endormir, la tête dans le paquet de cookies à présent vide. Quoi de mieux pour finir la soirée ?

Oups... Surprise Laureen !

Spoiler:
 
Codage par Libella sur Graphiorum

________


LOST IN YOUR MIND
« M O N K E Y »
               
« My Opinion is Not the Key, Eh Yeah ! Le "Eh Yeah" est important, sinon le singe perd tout son sens et n'est plus si "marrant". Et je suis trop drôle pour ne pas être marrante ! »
               
Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t360-zoe-whitley-my-mind-is-made-of-their-souls http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t361-zoe-whitley-je-rentre-dans-ta-tete-mais-aussi-dans-ta-vie#4841 http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t196-alors-jamie-qui-sont-donc-blake-et-enilix
 
You mother have say I could stay | ft. Laureen Abberton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Histoire :: Forêt. :: Habitations.-
Sauter vers: