pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !

Partagez | 
 

 [RP ouvert à tous] Au bord de l'eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité
(Invité)



Mer 13 Jan - 16:59

Balade au bord de l'eau

Alexander Pierce était revenu depuis déjà quelques années à Elyas, mais n'avais jamais eu le temps de passer au Lac, qui était pourtant un endroit si reposant. Il suffisait juste de le prendre, le temps, mais Pierce préférait s'occuper à autre chose. Le Blackmorgans venait souvent se balader au bord de l'eau du lac, cela lui permettait de réfléchir, de se reposer, ou de trouver un peu de calme. De plus, le lac était aux abord de son habitation. Im avait un balcon, qui donnait vue sur l'eau, mais ça n'était pas suffisant pour trouver refuge, et répondre à certaines questions que l'on se pose parfois.
Pour la première fois alors, Alexander se rendait en ce lieu si calme. Cette fois, il n'y avait pas de question à proprement dite, il souhaitait simplement retrouver cet endroit qui l'avait tellement aidé par le passé. Le jeune homme observait une place au loin, pour finalement s'y approcher et s'y asseoir doucement. Il était juste à côté de l'eau, il suffisait d'allonger les jambes pour tremper la pointe de ses pieds dans l'eau. De cet endroit on pouvait également admirer le feuillage de l'abre multi-centenaire, mais aussi celui de ses congénères.
Il y avait également un ponton en bois pour pêcher, mains les chasseurs de poissons n'étaient visiblement pas présents, du moins pas en ce jour. L'avocat n'était pas un passionné de pêche, ni des plantations bien que son métier porte le nom d'un fruit. Ce qu'il intéressait était simplement le calme qu'il pouvait trouver ici. Personne n'était là pour le déranger. En venant ici il trouvait la solitude dont il avait besoin. Il pouvait également se regarder dans les reflets de l'eau, tel un miroir, pour se rappeler qui il était, et ne jamais douter de lui.
Revenir en haut Aller en bas



avatar


Roy A. Blackblood
(puceau des forêts profondes)

Messes basses : 514
Avatar : Bob Morley ♥



Situation : Célibataire.
Métier/études : Ébéniste.

Réputation : 961
Inventaire : Un poing américain en très bon état (temps restant : 2 RP's).

Pouvoirs : Contrôle du vent - création de tornades + lévitation d'objets

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Jan - 19:21

Attention au déluge !

En colère, comme d'habitude. Roy s'était levé ce matin sans pouvoir la calmer outre mesure. Elle l'accompagnait tous les jours depuis cet événement troublant qui l'a fait -par la suite- se jeter dans les bras rassurants de l'obscurité et ainsi obtenir un pouvoir impressionnant et effrayant à la fois. Non pas qu'il n'aimait pas cette partie de lui: après tout elle lui appartenait toute entière, c'est ce qu'il faisait qu'il était lui-même et pas quelqu'un d'autre. La colère avait façonné sa personne et rien ne pourra le faire changer. C'est ce qu'on appelle la nature humaine, non? Cependant aujourd'hui elle se manifestait plus violemment que d'habitude... Tous les passants qu'il croisait, Roy avait une envie irrépressible de les frapper. Ses crises étaient de plus en plus fréquente au fur et à mesure du temps et le brun avait de plus en plus de mal à se calmer. Un étau enserrait son crâne qui le faisait souffrir atrocement à chaque fois qu'il clignait des yeux et qui l'empêchait de réfléchir convenablement. Il ne pouvait faire le vide dans sa tête ni même se détendre pour apaiser la douleur. Le seul moyen de contrôler cette colère était de trouver un endroit calme et isolé, là où personne ne pourrait le surprendre ou même le déranger. Tout en errant dans les rues d'Elyas, tout en heurtant les personnes sur son chemin, Roy essayait tant bien que mal de trouver ce lieu paisible. Il déambulait  depuis un moment sans vraiment regarder autour de lui et, lorsqu'il reprit enfin ses esprits, l'enchanteur se retrouva devant une étendue d'eau bordée par d'immenses arbres à l'épais feuillage. L'éclat du soleil renvoyait sur son visage une douce chaleur qui le calma subitement. Malgré son appartenance aux Dirarys et à son caractère des plus... sombre, le brun savait reconnaître un magnifique paysage lorsqu'il en voyait un. L'eau du lac était limpide et on pouvait voir en son sein les nombreuses petites vies dans ses profondeurs. Le vent amenait à ses oreilles le doux son du silence brisé seulement par quelques piaillements d'oiseaux s'envolant à son approche. Le garçon l'avait finalement trouvé, son sanctuaire. Il sentait son pouvoir relaxant jusqu'aux tréfonds de son être, son mal de tête disparaissant à la seule vue du lac et de ses alentours.
Personne ne viendra me déranger ici... pensa-t-il, sûr de lui.
Alors qu'il allait s'installer près de l'eau pour méditer, un inconnu s'avança, le devançant. Qui était-il? Il lui volait non seulement sa place mais aussi sa tranquillité ! Sa colère se réveilla soudain, se faisant encore plus violente, rageant contre cet étranger assit calmement comme s'il était chez lui. Roy fit un pas en avant pour lui faire comprendre sa façon de penser, marchant sur une branche morte couchée sur le sol, la faisant craquer, brisant le silence apaisant de l'endroit et attirant par la même occasion l'attention de l'autre. Ce dernier le regardait d'un air surprit et le regard que lui lança l'enchanteur était si sombre et si troublant que le brun espérait le voir partir.
Il était arrivé le premier, hors de question que sa place lui soit ravi sous le nez !

________




Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t45-je-ne-suis-pas-dieu-mais-je-n-en-reste-pas-moins-puissant http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t55-etes-vous-sur-de-vouloir-le-connaitre http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t90-roy-a-blackblood http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t42-une-question-une-reponse-ou-pas#162





Invité
(Invité)



Dim 24 Jan - 13:36

Balade au bord de l'eau

Alexander s'était alors assis tranquillement, et commençait à peine à profiter de ce paysage et de cette tranquillité qui lui avait tellement manqué.
Un bruit se fit entendre derrière lui. Quelqu'un avait cassé ce silence d'Eglise qui s'était installé depuis à peine quelques secondes. Alexander se tourna alors vers ce fameux bruit, et monta le regard vers un homme brun qui semblait des plus désagréable. Son regard semblait menaçant, tel un chien montrant les dents et grognant pour défendre son territoire ou chasser un inconnu. Cependant, la colère des chiens ne sont que les résultat de leur peur. Il suffisait juste de lui apporter un petit encas, et le tour était joué.
Notre cher avocat n'exprimait ni colère, ni peur sur son visage. Mais on voyait bien que l'enchanteur au sang chaud dérangeait, et n'était pas le bien venue. Une ambiance tendue s'était alors imposée.

Alexander se mit alors à léviter légèrement, restant en tailleur comme pendant un cour de yoga. Une fois suffisamment haut, l'avocat détendit les jambes pour se mettre debout sans aucun effort, tout en continuant de léviter. Il s'approcha ensuite du jeune homme, reposant pied sur terre une fois suffisamment près, le regardant dans les yeux.

" J'peux savoir pourquoi tu me regardes avec cet air de chien errant ? "

L'homme à qui il s'adressait avait visiblement un problème avec lui. Alex n'y était pas passé par quatre chemins, et n'allait sûrement pas courber les chines devant un être aussi inférieur.
Il montrait alors qu'il n'allait certainement pas se laisser marcher sur les pieds. Son air ténébreux prit alors le dessus, colorant ses yeux d'un noir obscure. Quelques petites particules noire étaient alors apparues, partant de ses bras pour au final se dissiper environs dix centimètres plus loin derrière lui, le vent emportant ses particules comme la fumée d'une cigarette.
Alexander adorait se donner cet air, puisque ces particules lui donnaient un air plutôt puissant et impressionnant, elles lui allaient d'ailleurs à merveille, étant accordées aux couleurs sombres de son costume.
Revenir en haut Aller en bas



avatar


Roy A. Blackblood
(puceau des forêts profondes)

Messes basses : 514
Avatar : Bob Morley ♥



Situation : Célibataire.
Métier/études : Ébéniste.

Réputation : 961
Inventaire : Un poing américain en très bon état (temps restant : 2 RP's).

Pouvoirs : Contrôle du vent - création de tornades + lévitation d'objets

Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Jan - 22:34

Attention au déluge !

Et lui qui pensait qu'il allait être tranquille, seul face à sa colère, seul face à ce sanctuaire. Mais non, bien évidemment, jamais rien ne se passait comme Roy l'entendait. Il ne pouvait jamais être tranquille en fait, ni ici, ni chez lui: ses parents toujours sur son dos en lui criant au visage qu'il n'était plus des leurs... Foutaises que cela, mais néanmoins, il était vrai qu'il n'appartenait plus à la lumière. Sa vengeance étant plus forte que toute la raison dont il était pourvu lui avait fait prendre un chemin différent de celui de sa famille. Mais il aimait ça.
En revanche, ce qu'il n'aimait pas, c'était le regard indifférent de l'homme assit en face de l'eau. Ce dernier l'observait, le détaillant comme le faisait tout ceux qu'il croisait, le gratifiant sans doute d'une image qu'ils se font des délinquants sur sa propre personne et ne cherchant pas à le connaître plus que ça. Mais n'était-il pas un délinquant après tout? Et puis, qu'est-ce qu'il en avait à faire de ce que pensaient les autres? La seule chose qui l'intéressait un tant soit peu, c'était l'homme vers lequel sa vengeance était tournée. Lui et personne d'autre.
Néanmoins, il devait mettre son attirance de côté et se concentrer sur les événements présents: en outre, le squatteur voleur de place. Ce dernier était en train de léviter doucement avant d'étendre ses jambes et se lever. Il était debout, flottant légèrement au-dessus du sol et se dirigeait lentement vers Roy, si proche qu'il pouvait sentir son eau de Cologne. Enfin, il atterrit avec souplesse à ses pieds et le toisa de haut en bas avant de lui dire:

" J'peux savoir pourquoi tu me regardes avec cet air de chien errant ? "

De chien errant? Vraiment? L'enchanteur haussa un sourcil, surprit par le ton et par la réplique de l'autre. Comment avait-il osé l'insulter? D'habitude, c'était lui qui toisait les gens et leur envoyait une réplique cinglante, juste pour le fun. Mais pas cette fois: il se trouvait face à quelqu'un de visiblement peu enclin à se laisser faire... C'était bien sa veine...
L'obscurité enveloppa soudainement l'individu devant lui formant ainsi de fines particules noires partant de ses bras pour finalement s'évanouir quelques pas plus loin, se dissipant petit à petit. Un enchanteur appartenant aux ténèbres hein? Pourquoi Roy n'était-il pas tombé sur quelqu'un de plus faible? Appartenant à la lumière par exemple... Après tout, tout le monde sait que l'obscurité vainc la lumière.

Il voulait voir qui était le plus impressionnant? Il allait voir.
Tournant ses paumes vers le ciel, Roy fit se lever tout d'abord une bourrasque, puis un vent violent, se transformant peu à peu afin de se terminer en tempête incontrôlable. Les cheveux de l'enchanteurs dansaient au rythme du vent, ses vêtements se ballottant violemment au gré du vent. Puis tout s'arrêta comme ci rien ne s'était passé. D'un revers de main, le brun avait fait disparaître les minis tornades sur le sol, la tempête s'évanouissant subitement.

" Tu en as eu assez ou tu préfères continuer ce jeu puéril ne menant nul part? Je veux juste être tranquille et là, tu me déranges ! "dit alors Roy, essayant de maîtriser sa colère et sa fierté.

________




Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t45-je-ne-suis-pas-dieu-mais-je-n-en-reste-pas-moins-puissant http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t55-etes-vous-sur-de-vouloir-le-connaitre http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t90-roy-a-blackblood http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t42-une-question-une-reponse-ou-pas#162





Invité
(Invité)



Dim 31 Jan - 23:05

Balade au bord de l'eau

Visiblement, cet homme se prenait pour quelque chose qu'il n'est pas : Quelqu'un de puissant, de mature, ou même d'intelligent. Sa réaction fut, du point de vue d'Alexander, des plus idiotes. Dans sa quête de puissance, en voulant montrer qu'il avait la plus grosse, énergumène qui se trouvait devant lui avait saccagé d'une tornade en l'espace de quelques secondes toute une végétation qui prendra sûrement quelques mois à repousser et à retrouver sa splendeur d'autrefois.

L'avocat ne quitta pas le jeune homme arrogant des yeux, et il ne comptait pas se laisser faire. Certains enchanteurs de l'ombre se croyaient supérieurs, aveuglé par une puissance qu'ils n'ont pas tous forcément. Celui là avait peut être un petit talent. Il fallait reconnaître que maîtriser le changement de température afin de faire naviguer le vent à sa guise pour finalement créer une tornade de poussière, et l'arrêter d'un coup sec, n'était pas digne d'un amateur. Mais les plus gros sorts, les plus impressionnants ne sont malheureusement pas forcement les plus puissants.

Notre jeune homme allait alors répliquer, et montrer sa supériorité dans tous les domaines dans lesquels cet enchanteur avait déjà prouvé sa médiocrité, ou son infériorité.

" Écoutes moi bien. Je viens ici depuis mon enfance. Ce n'est pas un inconnu qui m'y délogeras. De la même manière, libre à toi de vouloir du calme, mais pour l'instant tu es le seul à avoir provoqué tout ce raffut. Ensuite, chercher le calme ne t'autorise pas à détruire cette végétation qui vit ici depuis bien avant que tu sois dans le ventre de ta mère. Maintenant, si tu veux une démonstration de force, je vais t'en faire une digne des Blackmorgans. Regardes bien, et ensuite assieds-toi sans dire un mot, nous pouvons partager cette place entre enchanteurs de même voie.

Alexander parlait d'un ton sec, autoritaire, et légèrement rabaissant ou dédaignant. C'était sa manière de montrer à son interlocuteur qu'il avait merdé, et que cette fois il était tombé sur un os. En outre, " tu as tout intérêt à te calmer " était le message véhiculé.

Notre enchanteur leva alors le poing. Rien ne s'était encore passé. Alexander afficha alors un petit sourire, content de sa petite feinte. Il leva ensuite l'index. Une fois ceci fait, trois gouttes d'eau bien rondes et d'environs 1 centimètre de diamètre virent très vite entre Pierce et son interlocuteur.
Vint alors la première leçon :

" Trois gouttes. L'une toute autant dangereuse que l'autre. Elles sont pourtant si petites. Première leçon. " Alexander montra alors la goutte tout à droite, tout à gauche pour Roy, donc. " Celle là, elle va disparaître. "

Sans aucun geste, la goutte s'était alors évaporée. Une petite explication s'impose.
La goutte, en réalité, n'avait que changé d'état, et était passé de l'état liquide à l'état gazeux. Le processus pour le l'eau est assez simple, il suffisait juste de la faire bouillir, autrement dit de la chauffer. Mais comment faire chauffer de l'eau sans feu ? La solution se trouve dans le système du micro-onde. Cet objet ménager se contente, en gros, d'envoyer des ondes sur les choses à l'intérieure, pour faire vibrer les petites molécules de cette chose. Ainsi, un objet dont les molécules vibrent vite est un objet plus ou moins chaud selon la fréquence des vibrations. Pour faire évaporer cette goutte d'eau, il suffisait donc de faire vibrer les molécules d'H2O composant la goutte. Et une fois suffisamment chaude, la goutte s'évapore normalement comme si elle avait été chauffée par un feu.
La deuxième leçon ne se fit pas attendre :

" La deuxième goutte, elle va te frapper l'oeil, t'aveuglant pendant un temps suffisant à quiconque pour te tuer. "

Une fois ces paroles prononcées, la goutte fonça dans l'oeil de l'enchanteur, tentant alors de l'aveugler partiellement. Il suffisait juste de faire partir la goutte comme elle était venue, mais en direction de son interlocuteur.
Voici la troisième leçon :

La dernière goutte, elle va disparaître également. Mais d'une manière différente de la première.

Ainsi, comme prédit, la dernière goutte éclata en plusieurs petites gouttes microscopiques, éclaboussant légèrement les deux personnes. En réalité, Alexander n'avait fait que séparer les plusieurs molécules d'H2O qui composaient la goutte, donnant alors l'impression que la goutte avait explosée ou éclaté.
Pour terminer, Alexander termina son petit exposé :

" La première, je n'ai fait qu'augmenter sa température jusqu'à ébullition, elle était si petite qu'un seul petit instant suffisait pour qu'elle s'évapore. La deuxième, elle ne sert qu'à aveugler, gêner, pour que ce soit plus facile entre autre. Il suffit juste de la déplacer comme je l'ai fait venir devant nous, mais cette fois jusqu'à ton oeil. Pour ce qui est de la troisième, en réalité elle s'est séparée en une multitude petites gouttes.
Tu ne comprends sûrement pas où je veux en venir avec toutes ces démonstrations. De quoi est composé à 90% le corps d'un homme, qu'il soit enchanteur on dénué de tout pouvoir ? D'eau. Tout ce qui est faisable avec des petites gouttes d'eau l'est également avec l'eau qui se trouve dans ton corps, tout comme dans le miens. "


Alexander ne maîtrisait pas seulement l'eau, mais la nature en général. Les fleures, l'herbe, les arbres, toute la végétation, en fait. Tout ce qui pouvait être aux environs du lac.
Cela s'explique assez facilement. Alexander avait passé une bonne partie de son enfance au lac. Ainsi, pour jouer, il s'amusait à contrôler tout ce qu'il pouvait trouver aux abords du lac : Végétation, eau, terre. Au fur et à mesure du temps, le jeune homme avait grandis, et s'était intéressé à ses pouvoirs. La puissance était son but, à cet âge. Contrôler la nature, c'était un truc de fillette, il regrettait d'ailleurs ce choix quelques temps. Jusqu'à en faire une force. Ainsi, il s'était intéressé à la physique, délaissant la chimie, les mathématiques ou tout autre choses, lors de ses études au Lycée. Il avait alors tout un panel d’expériences à faire, toutes aussi dangereuses que les autres, et à appliquer à ses pouvoirs.
Cela pouvait d'ailleurs paraître assez effrayant.
En contrepartie, Alexander était incapable de faire naître la foudre comme la plupart des enchanteurs, ou de soigner efficacement autrui.

Une fois ce petit exposé expliqué, le jeune homme se retourna, fit quelques pas d'un air confiant vers le lac, pour finalement s’asseoir tout près de l'eau sans un bruit. Il avait imposé le calme en ces lieu, et montré que la puissance n'était pas forcement proportionnel au bruit que l'on pouvait faire.
Au final, Alexander l'avait joué fine. Il avait réduit ce petit enchanteur au rang de petit chiwawa aboyant face à un bulldog entraîné aux combats de rue. Il avait montré une partie de sa force sans faire de dégât à l'environnement, sans y faire de bruit. Sans être gênant. Il n'était alors pas plus sombre qu'un autre. Bien au contraire. Les plus grandes atrocités se passent le plus souvent dans le silence.
Revenir en haut Aller en bas



avatar


Roy A. Blackblood
(puceau des forêts profondes)

Messes basses : 514
Avatar : Bob Morley ♥



Situation : Célibataire.
Métier/études : Ébéniste.

Réputation : 961
Inventaire : Un poing américain en très bon état (temps restant : 2 RP's).

Pouvoirs : Contrôle du vent - création de tornades + lévitation d'objets

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Fév - 17:28

Attention au déluge !

Roy était assez content de lui : outre le fait d'avoir dévasté une partie de la végétation, il avait réussit -et sans efforts- à créer les minis tornades dont il était si fier. Il n'ignorait pas que s'il augmentait sa concentration et son pouvoir, le désastre qui en résulterait serait de taille... Mais le fait d'avoir une puissance comme celle-ci entre ses mains le fit sourire. Malheureusement, l'autre n'était visiblement pas impressionné : il regardait le brun comme s'il venait de faire un simple tour de magie miteux. Qu'est-ce qui n'allait pas chez lui? Ne voyait-il pas à quel point il était puissant? Comparé à ses particules noires minables, ses tornades avaient plus de gueule ! Il le regarda donc, attendant que l'autre daigne dire quelque chose...

" Écoutes-moi bien. Je viens ici depuis mon enfance. Ce n'est pas un inconnu qui m'y délogeras. De la même manière, libre à toi de vouloir du calme, mais pour l'instant tu es le seul à avoir provoqué ce raffut. Ensuite, chercher le calme ne t'autorise pas à détruire cette végétation qui vit ici depuis bien avant que tu sois dans le ventre de ta mère. Maintenant, si tu veux une démonstration de force, je vais t'en faire une digne des Blackmorgans. Regardes bien, et ensuite assieds-toi sans dire un mot, nous pouvons partager cette place entre enchanteurs de même voie. " finit par dire l'autre, en brisant le silence qui s'était installé entre eux.

Il était des plus sérieux et Roy identifia une pointe de supériorité dans sa voix. Il rabaissait le jeune enchanteur sans le cacher outre mesure ce qui ne fit qu'accentuer sa colère. Pour qui il se prenait? Mais avant que le brun ne puisse lui dire sa façon de penser, l'autre leva son poing, subitement. Alors que Roy s'attendait à voir apparaître quelque chose de puissant, il fut très vite déçu : il n'y avait rien. Retenant un sourire moqueur, l'enchanteur attendait la suite et aperçut sur le visage de l'autre un sourire qui ne lui plaisait pas. Il fronça les sourcils, ne comprenant pas le petit manège du "costard". Ce dernier leva l'index et fit apparaître entre les deux individus trois gouttes d'eau minuscules.

" Trois gouttes. L'une tout autant dangereuse que l'autre. Elles sont pourtant si petites. Première leçon. Il montra au jeune enchanteur la goutte la plus à gauche. " Celle là, elle va disparaître.

Sur ses mots, elle disparu comme elle était apparut, subitement et sans bruit. Roy ne comprenait pas où voulait en venir le "costard". S'il voulait l'intimider, c'était rater. Sa démonstration de force était des plus médiocre, mais le brun s’abstint de tout commentaire : il souhaitait savoir ce que mijotait l'autre en face de lui.

" La deuxième goutte, elle va te frapper l’œil, t'aveuglant pendant un temps suffisant à quiconque pour te tuer. " continua-t-il alors, menaçant.

Et ni une ni deux, la goutte se propulsa vers Roy qui n'eut pas le temps de l'esquiver. Un petit gémissement sortit de sa gorge avant que ce dernier ne se frotte l’œil, tentant en vain de recouvrer la vue. Aveuglé, comme l'avait dit l'autre, il ne pouvait plus se défendre. Il s'attendait à ce qu'il réplique, le frappant violemment pour se venger d'avoir été dérangé en ces lieux si paisibles, mais rien ne vint. Qu'est-ce qu'il attendait? Le brun ne comprenait pas...
Il recouvrit la vue petit à petit, et le "costard" reprit sa petite leçon, ne prenant pas la peine d'expliquer ses intentions.

" La dernière goutte, elle va disparaître également. Mais d'une manière différente de la première. "

Et elle éclata, sans demander son reste, éclaboussant par la même occasion les deux enchanteurs. Mais l'autre n'avait visiblement pas finit, car il ne laissa pas le temps à Roy de répliquer.

" La première, je n'ai fait qu'augmenter sa température jusqu'à ébullition, elle était si petite qu'un seul petit instant suffisait pour qu'elle s'évapore. La deuxième, elle ne sert qu'à aveugler, gêner, pour que ce soit plus facile entre autre. Il suffit de la déplacer comme je l'ai fait venir devant nous, mais cette fois jusqu'à ton œil. Pour ce qui est de la troisième, en réalité elle s'est séparée en une multitude de petites gouttes.
Tu ne comprends surement pas où je veux en venir avec toutes ces démonstrations. De quoi est composé à 90% le corps d'un homme, qu'il soit enchanteur ou dénué de tout pouvoir? D'eau.Tout ce qui est faisable avec des petites gouttes d'eaul'est également avec l'eau qui se trouve dans ton corps, tout comme dans le mien.
"

Plus il avançait dans ses explications, et plus les sourcils de Roy se rapprochaient de ses yeux. Alors c'était là où il voulait en venir? Toutes ces démonstrations servaient uniquement à expliquer ce qui pouvait se passer si jamais le brun titillait un peu trop le "costard"... Sans bouger, il regardait l'autre se retourner et s'approcher de l'eau pour finalement s'asseoir tranquillement à la même place où il était avant l'altercation. Cet homme était puissant, bien plus puissant qu'il ne l'aurait cru. Et dangereux. Plus dangereux que puissant en fait. Son pouvoir était un danger pour humains et enchanteurs, et Roy ne pouvait le nier. Il pouvait tuer n'importe qui rapidement, en silence, et discrètement. C'était ça le réel problème. Personne ne pourrait le soupçonné, et la victime ne comprendrait même pas ce qui lui arrivait. Il était fort. Encore plus que lui-même. Et ça le fascinait plus que ça ne l'énervait.
Alors il existe des personnes aussi fortes que lui dans cette ville merdique? Intéressant.

Le jeune enchanteur se dirigea vers lui, pour venir s'asseoir à ses côtés, sans un bruit également. Il étendit ses jambes, s'étirant par la même occasion. Le respect se lisait sur son visage qu'il ne chercha en aucune façon de cacher. Il était heureux d'avoir rencontré une personne comme lui ici.

" J'avoue que tu m'as impressionné... lui dit-il alors sans même le regarder. Ta façon de te battre n'est pas des plus puissantes, mais dangereuse, ça oui ! continua-t-il en souriant.

________




Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t45-je-ne-suis-pas-dieu-mais-je-n-en-reste-pas-moins-puissant http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t55-etes-vous-sur-de-vouloir-le-connaitre http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t90-roy-a-blackblood http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t42-une-question-une-reponse-ou-pas#162





Invité
(Invité)



Mer 17 Fév - 20:53


Au bord de l'eau


Dangereux, mais pas des plus puissant avait-il dit. Le jeune le jugeait déjà, avant même d'avoir vu tout le potentiel de ses pouvoirs. Un enchanteur est capable tout, du meilleure comme du pire. Alexander était l'un des meilleurs pour faire le pire, tout comme les autres membres de sa lignée.
Les pouvoirs des enchanteurs ne se limitaient pas à de la puissance ou à une certaine dangerosité, leurs pouvoirs avaient aussi un côté pratique, les Whitestone en sont le meilleur exemple. Pour ce qui est des Dirarys, ils ne sont que des lâches qui ont abandonné leur voix pour rejoindre un chemin qui n'est pas le leur, mais qui est beaucoup plus puissant et attrayant.

En effet, les petites facultés qu'avait montré le costard cravate étaient très simples, mais très dangereuses. Mais personne n'a dit que pour être efficace il fallait être compliqué. Les choses les plus simples sont souvent les choses les plus efficaces.
Quoi qu'il en soit, le jeune homme qui s'était étiré lui montrait enfin un peu de respect. Alexander, lui, avait toujours été respectueux envers son interlocuteur.
Simplement, le jugement que ce dernier lui accordait était dérangeant.

" J'utilise juste ma tête, en fait. Les choses les plus efficaces sont souvent les plus simples. "

L'avocat laissait alors un sous-entendu plus que notoire. Il voulait dire par là que ses pouvoirs ne s'arrêtaient pas simplement à de simples gouttes d'eau. Il lui était possible de faire quelques tours bien plus puissants. Une autre démonstration ne s'était pas faite attendre :

Le jeune homme se leva doucement en prenant appui sur sa main gauche. Une fois redressé, il plaça ses deux mains en avant, les levant en l'air petit à petit.
Ainsi, au même moment, l'eau du lac tout entier se mit à léviter. On pouvait apercevoir un arc-en-ciel dans cette énorme goutte en lévitation, le soleil étant présent juste derrière cette dernière.
Alexander reposa ensuite toute cette étendue d'eau à sa place très lentement, il y avait un poids considérable d'eau, et déposer le tout brusquement serait certainement catastrophique.
Le jeune homme se pencha ensuite pour finalement s'asseoir.

" Tu ne devrais pas juger la puissance d'un enchanteur à ce qu'il te montre. Mais plutôt par ce qu'il te cache, ce qu'il pense, ou ce qu'il entreprend, tout en sachant que les trois peuvent être liés. "

Alexander n'avait bien entendu pas tout montré. Dévoiler toutes ses cartes peut être fatal, que ce soit lors d'un procès ou dans la vie civile.
Quoi qu'il en soit, le jeune juriste se permit alors une petite remarque, pas bien méchante.

" Pourquoi utiliser des sorts puissants, mais détruisant tout notre environnement alors que la seule personne que l'on vise n'est d'autre que la personne qui se trouve juste en face de nous ? Les sorts les plus puissants sont certes les plus dangereux, destructeurs, ravageur ou quel que soit le mot qu'on puisse utiliser pour les caractériser, mais ils ne sont pas les plus utile. Il faut savoir les exécuter pour la fierté, son propre plaisir, ou pour la puissance. Mais si l'on est assoiffé de puissance nous nous tournons pas vers l'entraînement, c'est bien trop long. Nous cherchons les reliques les plus anciennes. Elles révèlent de nombreux secrets.
Revenir en haut Aller en bas
 
[RP ouvert à tous] Au bord de l'eau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Epilogue :: Archives. :: versions №1 & 2 :: rps :: forêt-
Sauter vers: