pensez à voter pour nous sur ces tops - sites toutes les 2h !
souhaitez la bienvenue aux nouvelles bouilles !
si tu manques d'inspiration, inscris toi à la roulette et reçois un rp sur mesure !
donnez du courage aux absents !
nous recrutons des modos !

Partagez | 
 

 A part of light and darkness in each of them. (Roy A. Blackblood)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage





Invité
(Invité)



Sam 8 Avr - 21:53

A part of light and darkness in each of them.


Les doigts glissant avec finesse et habileté sur le clavier de couleur charbon de l'ordinateur, une demoiselle inscrivait les derniers soins qu'elle avait prodigués au courant de la dernière heure. Il n'était pas toujours facile de rédiger à temps certaines notes et de mettre les dossiers électroniques à jour puisque plusieurs entrées se faisaient à l'hôpital. Son rôle d'infirmière lui prenait énormément de temps. Certains jours étaient plus chargés que d'autres, mais aujourd'hui tout semblait bien calme. Lily-Rose savait que cette accalmie n'était que temporaire puisqu'il suffisait de quelques minutes pour que ce calme ne se transforme en une véritable tempête. La jeune femme allait franchir la porte du service lorsqu'elle fut arrêtée par son supérieur. Celui-ci tenait entre ses mains quelques papiers. Il finit par les lui donner et elle avisa rapidement de quoi il s'agissait. « - Un homme s'est blessé chez lui. Il nous appelle pour qu'un membre du personnel infirmier vienne chez lui afin de lui donner les soins nécessaires. » Elle était habituée à se rendre chez des clients qui ne voulaient pas se rendre aux urgences et ainsi attendre dans des délais déraisonnables. Certaines méritaient vraiment de se faire embarquer dans une ambulance, mais le choix ne nous appartient pas si la vie de la victime n'est pas en danger. « - Quelqu'un s'est déjà porté volontaire? » demanda-t-elle d'une voix douce. Son supérieur secoua négativement la tête. Un sourire se nicha sur les lèvres pêche de la demoiselle et signa son nom sur une ligne de la feuille afin de ne pas oublier. Cette signature signalait à l'administration que c'était elle qui avait soigné cet inconnu. Il lui était arrivé une ou deux fois d'oublier, alors elle préférait prévenir d'éventuelles erreurs aussi stupides.

Lily-Rose prit avec elle la trousse médicale qu'elle a l'habitude de prendre. Elle vérifia que tout l'équipement était bien à sa place, stérilisé et qu'elle avait quelques doublures comme les compresses. La jeune femme vérifia une seconde fois qu'elle avait tout en main afin de ne rien oublier. Son esprit pouvait parfois la faire tourner en rond et ainsi lui faire oublier certaines choses! L'infirmière quitta l'hôpital et s'installa dans sa voiture personnelle. Elle démarra, attachant ensuite sa ceinture de sécurité. La jeune femme sortie du stationnement et se dirigea vers la résidence du blessé. Elle ne connaissait rien sur lui, mais à part son nom, car il était sur l'un des morceaux de papier. Le trajet dura une bonne quinzaine de minutes avant qu'elle daigne d'arriver devant la résidence. Calmement, elle éteignit le moteur de la voiture, venant ensuite enlever sa ceinture. Lily-Rose prit les documents en main ainsi que la trousse médicale. La jeune femme quitta sa voiture tout en verrouillant les portières afin d'éviter d'être volée, même si ce n'était pas garanti. Certaines personnes savaient bien crocheter les véhicules. Elle espérait donc ne rien craindre ici et elle leva la tête pour regarder autour d'elle. Elle chercha pendant plusieurs secondes le numéro qui est indiqué sur l'une des feuilles entre ses mains. Ses yeux noisette tombaient enfin sur le bon numéro.

L'infirmière se dirigea pas à pas vers la porte avec le bon numéro. Prenant une profonde inspiration, elle finit par fermer les doigts contre sa paume pour former un poing. Calmement, elle émit cinq coups assez puissants pour que le propriétaire puisse l'entendre. Lily-Rose ne savait pas trop à quoi s'attendre. En général les blessures à domicile ne sont pas si mauvaises, elles évitent surtout aux patients d'aller aux urgences. Autant cela est bénéfique pour la victime que l'hôpital puisque cela évite d'affreux délais, ils n'occupent pas inutilement un lit et cela coûte moins cher puisqu'ils n'utilisent pas les appareils. Lily-Rose n'appréciait pas vraiment les machines non plus. Elle préférait se fier à les données qu'elle percevait elle-même et c'est pour cela qu'elle a toujours son stéthoscope avec elle quand elle travaille, finement déposé sur la peau de son cou. Son blouson blanc bien ajusté, ses cheveux d'un blond vénitien lâché en douceur su ses épaules, descendant en une légère cascade le long de son dos. Lorsque la porte s'ouvrit enfin, elle afficha un doux sourire au propriétaire. Peu importe si le client était de mauvaise humeur ou non, Lily n'affichait presque jamais un air morose. Il lui fallait une sacrée bonne raison pour que ce soit le cas. « - Bonjour monsieur Blackblood. Je suis Lily-Rose Strauss, l'infirmière envoyée afin de vous soigner. » Elle s'était présentée avant qu'il ne l'invite à rentrer puisque c'était une question de politesse. Elle ne délogeait presque jamais à ses principes ainsi qu'à ses valeurs.

Revenir en haut Aller en bas



avatar


Roy A. Blackblood
(puceau des forêts profondes)

Messes basses : 591
Avatar : Bob Morley ♥



Situation : Célibataire.
Métier/études : Ébéniste.

Réputation : 1083

Inventaire : RARE
Un poing américain en très bon état x1
(temps restant : 2 RP's).

COMMUN
Pigeon concon x1
(temps illimité)

Pouvoirs : Contrôle du vent - création de tornades + lévitation d'objets

Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Avr - 15:12

A part of light and darkness in each of them



Il n'y avait pas un bruit dans la grande pièce, pas un son dérangeant susceptible de faire rager l'enchanteur qui travaillait tranquillement dans l'arrière-pièce de l'ébénisterie. Il pouvait alors pleinement se concentrer sur ce qu'il était en train de faire, à savoir, réparer ce foutu miroir que ce cher blondinet avait bousillé lors de sa première venue. Roy en ressentait encore de la colère... Et si en plus son père était venu plus tôt pour voir où étaient rendu les travaux, il se serait fait passer à tabac. Il n'avait clairement pas besoin de ça maintenant. Lui qui avait fait l'effort de fuir sa famille, la voilà qui rappliquait sur son lieu de travail pour réparer une vieillerie... Le monde était contre lui. Le sort s'acharnait plutôt violemment sans qu'il puisse y faire quoi que ce soit. Et le mettait hors de lui. Il passait alors ses nerfs sur n'importe quoi, allant s'entraîner dans la forêt ou même continuer son boulot d'ébéniste. Ça le détendait de travailler le bois. Au moins, il pouvait se sortir de la tête tous les problèmes qu'il avait rencontré récemment. En fait, c'était ces journées telles que celle-ci qu'il appréciait le plus. Pas un client pour le déranger, pour lui ordonner de satisfaire leurs besoins ou de se pavaner avec leur montre en or comme s'ils étaient plus important que tout le monde. Il en avait rencontré des types comme ça et il n'en revenait toujours pas qu'ils étaient parti sans aucun dommages de son bâtiment... Bon, quelques fois, il s'était permis de leur demander un prix bien plus haut qu'à l'accoutumé, mais qui s'en souciait ? Pas ces clients en tout cas, trop imbu d'eux-même pour faire attention à ce qu'ils pouvaient bien payer. Et si ça pouvait remplir les poches du Dirarys...il n'allait pas s'en priver.

En attendant, il profitait de ce calme bienvenu pour remplacer le miroir fendu de cette fichue armoire - qui prenait toute la place soit dit en passant. Heureusement que le blondinet avait sortit de sa poche de quoi en racheter un...Roy ne l'aurait pas fait, lui. Le nouveau était d'ailleurs en train de reposer contre l'un des murs près de la petite porte de l'arrière pièce, attendant tranquillement de jouer son rôle de remplaçant. Encore fallait-il retirer l'ancien de son socle... Et ça, c'était pas une mince affaire. Devait-il le briser en milles morceaux ? Ou alors se démener pour l'extraire soigneusement ? Le Dirarys resta dix bonnes minutes devant l'objet de ses soucis, les sourcils froncés, à confronter le pour et le contre de ses prochaines actions. S'il tentait la manière douce, il en aurait au moins pour deux bonnes heures. Disons qu'il avait autre chose à faire que de passer son temps là-dessus, sachant que ce n'était même pas de sa faute. La manière forte lui titillait vaguement l'esprit... De toute façon, la glace était fichue, il fallait absolument la changer, alors à quoi bon le faire avec des pincettes ? Décidé, il alla chercher les outils adéquats avant de mettre des gants et des lunettes de protections.

Marteau à la main, la porte de l'armoire qu'il avait soigneusement détachée de son socle pour mieux travailler en face de lui, il se mit en position. Les bras prêts à asséner le premier coup. Dans un mouvement, il souleva l'outil au-dessus de sa tête et amorça son geste. Mais au même instant la clochette, caractéristique de l'entrée d'un client, résonna dans la pièce et déconcentra l'enchanteur de l'ombre. Le coup partit donc trop rapidement et frappa avec une telle violence la surface du miroir qu'il se brisa presque immédiatement tout en projetant de longs morceaux dans tous les sens. Un juron s'échappa des lèvres du brun alors que l'un des débris venait de se ficher dans son avant-bras gauche, en même temps que plusieurs autres petits bouts.

- Bordel de m- ragea-t-il en lâchant brusquement son marteau qui rebondit sur le sol dans un bruit sourd.

Le fracas avait alerté ledit client qui s'était précipité vers le comptoir avant de se pencher par-dessus, l'air inquiet tout en lui demandant s'il allait bien. Roy grimaçait. Est-ce qu'il allait bien ? Il avait des putains de débris plantés dans son bras ! Bien sûr qu'il allait bien... Il répondit néanmoins par l'affirmative avant de se diriger vers la porte de son arrière salle pour découvrir un petit moustachu au visage réellement inquiet. Le brun haussa un sourcil et allait lui répéter que tout allait bien, mais il fut rapidement coupé dans son élan par le client.

- Bien sûr que non vous n'allez pas bien... Vous saignez monsieur, mon dieu ! J'appelle l'hôpital, ils nous enverront surement une infirmière... D'ailleurs, vous devriez rentrer pour vous reposer en attendant. Je suis sûre qu'ils ont des infirmières à domicile là-bas, je le sais parce que mon fils....

Et blablabla. Ce qu'il pouvait être bavard. Roy décrocha bien vite et n'écoutait que d'une oreille distraite ce moustachu déblatérer sa pauvre vie sans importance. Il ne voulait même pas l'interrompre de peur qu'il ne se dirige vers un autre récit encore plus palpitant... Alors sans broncher, il lui donna son adresse afin qu'il appelle l'hôpital et le laisse enfin tranquille.

L'enchanteur était rentré depuis vingt bonnes minutes lorsque des coups assez puissants résonnèrent à ses oreilles. Il soupira, grimaçant légèrement tandis qu'il enserrait son bras dans un tissu afin d'arrêter au mieux l'hémorragie. Les bouts de verres brisés reposant sur un coin de sa table. Il se dirigea d'un pas rapide mais pourtant calme jusque sa porte d'entrée avant de l'ouvrir sur une jeune femme aux cheveux blonds. Son visage lui rappelait vaguement quelqu'un, mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir qu'elle se présentait déjà à lui.

- Bonjour monsieur Blackblood. Je suis Lily-Rose Strauss, l'infirmière envoyée afin de vous soigner. dit-elle, l'humeur enjouée.

Il n'y avait pas de quoi pourtant, mais Roy ne releva pas, se poussant légèrement pour la laisser entrer avant de refermer la porte derrière lui. L'entrée menait directement sur le salon où un large canapé trônait en son centre. Sa chambre était au premier étage tandis que la cuisine et la salle de bain de chaque côté de la salle de détente. La pièce était lumineuse et c'était exactement pour cela qu'il aimait habiter ici.

- Faites comme chez vous, mademoiselle Strauss. souffla-t-il en direction de l'infirmière avant de grimacer sous l'effet de la douleur.

________




Revenir en haut Aller en bas
http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t45-je-ne-suis-pas-dieu-mais-je-n-en-reste-pas-moins-puissant http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t55-etes-vous-sur-de-vouloir-le-connaitre http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t90-roy-a-blackblood http://illuminate-darkness.forumactif.fr/t42-une-question-une-reponse-ou-pas#162
 
A part of light and darkness in each of them. (Roy A. Blackblood)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Répondre au sujet


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
+ Illuminate the Darkness :: Epilogue :: Archives. :: versions №1 & 2 :: rps :: forêt-
Sauter vers: